L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Pourriture des Cryptocorynes, causes et solutions

Pourriture des Cryptocorynes, causes et solutions

La pourriture des Cryptocorynes



Les Cryptocorynes sont parmi les plantes d'aquarium les plus populaires, mais leur culture n'est pas souvent sans problèmes. En effet, elles poussent souvent pendant des mois, voire des années en se reproduisant richement en épais tapis, puis, tout d'un coup, parfois en quelques jours, les feuilles dépérissent comme si elles étaient contaminées par l'eau.

Elles meurent peu de temps après. Le dépôt de certaines fibres et la putréfaction des feuilles détruisent beaucoup de belles et rares Cryptos et, dans le jargon du métier, ce problème se nomme "vitrification".

Cryptocoryne wendtii, dessin par De Witt
Cryptocoryne wendtii, avec sa fleur (f) et une coupe de la base de celle-ci (d'après De Witt).


Pour appréhender le centre du problème, on prend souvent comme responsable de l'empoisonnement des fibres, l'addition de dérivés de nitrate. D'autre part, on conseille d'ajouter à l'eau des vitamines d'origine chimique. Souvent aussi, on en cherche la cause dans la mauvaise composition spectrale de la lumière ou dans la trop forte addition de chlore dans l'eau de distribution (espérons qu'à ce jour, les aquariophiles en bacs plantés et spécialistes de l'aquascape prennent les mesures nécessaires pour contrer cet inconvénient). Parfois aussi la vitrification apparaît sans cause évidente. Les vraies raisons de la vitrification sont très différentes.

Il s'agit fréquemment d'un choc physiologique créé par des changements brusques dans leur environnement auxquels les plantes réagissent par vitrification ou par empoisonnement des fibres organiques par l'azote; souvent sous la forme de nitrate. La troisième cause est due à une maladie parasitaire des plantes par la moisissure Actinomyces.

Le choc physiologique est un problème compliqué et les Cryptocorynes y réagissent par un changement de leur environnement. Chaque plante possède un métabolisme individuel, ce qui signifie une structure précise qui correspond à des conditions de vie précises. Un changement imprévu de ces conditions crée un dérangement de cette structure.

La plante réagit par mort et perte des feuilles qui disparaissent totalement dans les 2 jours. La putréfaction rapide de la fibre des feuilles en est un symptôme secondaire. La première cause est donc un dérangement de la structure qui entraîne la mort des fibres des feuilles.

Les circonstances extérieures qui occasionnent le dérangement de la structure sont : changement de pression atmosphérique, par purification de l'eau, changement des conditions de lumière (en particulier pendant les mois d'automne pour les éclairages naturels, ou usure des tubes Néons, des lampes HQL ou HQI dans le cas d'un éclairage artificiel) ou changement dans la composition chimique de l'eau par addition d'engrais NPK, de remède contre les maladies, des algues ou des poissons. Dans ces cas, la vitrification est causée par des fautes de culture que les aquariophiles ont provoquées eux-mêmes.

L'empoisonnement par l'azote est la cause qui vient en second lieu dans la vitrification. L'azote apparait dans l'aquarium sous forme de NO2- (nitrite), NO3- (nitrate) ou NH4+ (ammoniaque). Les matières organiques nutritives qui retiennent l'azote dans l'aquarium sont les substances organiques telles que déjections, fèces, de poissons et autres habitants des aquariums ainsi que les déchets de plantes mortes. L'amoncellement de ces matières cause de grandes concentrations dans l'eau, ce qui nuit à la faune et à la flore de l'aquarium.

Les Cryptocorynes ont la faculté d'absorber de grandes quantités de nitrates et de les concentrer dans les fibres des feuilles. Ce phénomène entraîne l'augmentation d'azote dans les vaisseaux des fibres et de là, passe dans les cellules elles-mêmes et cela provoque l'empoisonnement de la feuille. Les symptômes de cet empoisonnement de la structure de la feuille sont pareils à ceux de la modification brutale des conditions de vie.

L'empoisonnement de la structure de la feuille des Cryptocorynes peut aussi bien être dû à des ions nitrates qu'à l'ammoniaque. Rien ne peut pallier à ce trop grand excès de nitrate, ni la réduction, ni l'oxydation. Le seul moyen étant seulement un renouvellement régulier de l'eau dans l'aquarium.

L'actinomycose est une maladie bien connue des plantes, des animaux et de l'homme. Le microbe se nomme Actinomyces et se trouve dans la nature, dans le sol, dans l'eau sous toutes ses formes. L'Actinomyces se situe entre la bactérie et le virus. Beaucoup sont des parasites qui empoisonnent les plantes. Ils pénètrent le système des vaisseaux et le détruisent. La substance contaminée devient mate et meurt dans les 3 jours. Quelques observations intéressantes sur une jeune Cryptocoryne parva contaminée.

En plus d'une énorme masse de bactéries saprophytes, on découvre également la présence en masse d'Actinomyces. Ces organismes encore peu étudiés par la science sont la cause de maladies de nombreuses plantes. Ils contaminent, font pourrir et détruisent les feuilles des Cryptocorynes. Nous pouvons freiner la reproduction massive des Actinomyces par des préparations chimiques ou par des antibiotiques, mais jusqu'à présent l'expérience pratique est le meilleur remède

Quand la maladie apparaît, il faut établir la cause primaire et l'éliminer. Quand les feuilles pourrissent, il est déjà trop tard. On ne peut plus sauver que la racine...

A consulter, la liste des plante du genre Cryptocoryne dans AquaBDD.


Commentaires (via Disqus)
Disqus


Publié par anemone-clown le 22/3/2009. 21064 lectures.