L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de diploblastique

Que signifie diploblastique ?

Définition diploblastique:

Les diploblastiques sont des animaux diblastiques dont la blastula a la condition de n'avoir que deux feuillets embryonnaires: une couche la plus externe, l'ectoderme, et une couche la plus interne, l'endoderme, et ne développant pas de mésoderme comme les triplobastiques.


Explications:

Les seuls diploblastiques sont les cnidaires, les cténophores et les porifères. Ils ont une cavité gastrique avec un seul trou qui agit comme une bouche et un anus, et qui est équivalent au blastopore embryonnaire. Ils manquent de la tête et du système nerveux central et ont une symétrie radiale. Autrefois rencontré ces organismes, ainsi que les porifères sous le nom de coelentérés, un groupe qui est aujourd'hui considéré comme paraphylétique et n'a pas de valeur taxonomique selon les taxonomistes cladistic. Ceci a été considéré comme tel parce que les éponges ont plusieurs couches cellulaires analogues à l'ectoderme et à l'endoderme, mais de nature différente car elles ne produisent pas de gastrulation.

Il a été proposé qu'il y aurait une dichotomie profonde dans la phylogénie animale entre les diploblastiques et les triploblastiques, de sorte que nous pourrions parler des sous-royaumes Diploblasta et les bilatéraux Bilateria. Cependant, la plupart des études soutiennent que les diploblastiques constituent en tout cas un groupe paraphylétique.


Coelentérés:

Les coelentérés (Coelenterata ou Radiata) sont les animaux diblastiques typiques qui comprennent les phylums des cnidaires Cnidaria et des cténophores Ctenophora, et qui selon l'analyse phylogénétique forment un groupe paraphylétique, bien que certaines études le considèrent comme monophylétique. Les deux couches embryonnaires sont l'ectoderme et l'endoderme, et contrairement aux triploblastiques, le mésoderme est absent. Entre l'ectoderme et l'endoderme, il y a une couche de tissu, parfois avec quelques cellules, appelée mésoglée, qui n'est pas d'origine mésodermique et n'est donc pas homologue au mésenchyme des acoelomates. Les coelentérés terminent leur développement embryonnaire dans la phase gastrula.


Éponges (Porifères):

Les éponges de mer (porifères Porifera) ont été considérées comme des invertébrés diblastiques. Elles présentent une couche externe de cellules appelée pinacoderme (avec des pinacocytes) et une couche interne, le coanoderme; ces couches sont séparées par une mésoglée gélatineuse. Cependant, d'autres auteurs les considèrent comme monoblastiques parce que l'embryon a une seule couche germinale. Parmi les animaux, les éponges montrent l'organisation la plus simple, bien qu'elles aient des cellules différenciées (par exemple, le coanoderme), elles manquent de véritable coordination tissulaire.


À noter:

Les porophores ont déjà été considérés comme des diploblastiques par plusieurs livres, certains considérés comme ablastiques (sans blaste). Les porifères se développent seulement jusqu'à la blastula, de sorte qu'ils ne forment pas de folioles embryonnaires, ce qui explique la non-formation de vrais tissus sur le phylum.

Il existe aussi des épiblastiques.

Revoir la définition diploblastique ... La définition DIPLOBLASTIQUE a été vue 269 fois. Publié le 25/02/2018. Modifié le .