Que signifie bioindicateur ?

Définition simple: Le bioindicateur ou indicateur biologique est une espèce ou un groupe d'espèces qui reflète l'état biotique ou abiotique d'un environnement et l'impact produit sur un habitat, une communauté ou un écosystème, ou indique la diversité d'un ensemble de taxons ou de biodiversité d'une région donnée.

Définition bioindicateur:

Un bioindicateur, ou bio-indicateur, est un taxon biologique, une population ou une association de taxons dont la présence ou l'absence est significatif d'un état du milieu. Les espèces bioindicatrices sont surtout exploitées dans les eaux retraitées pour détecter une pollution organique ou inorganique.

La présence d'une abeille mellifère est un bioindicateur:
Un bioindicateur: la présence d'abeilles mellifères sur du colza
Une abeille sur une fleur est un bon bioindicateur pour l'environnement, ici une culture de colza Brassica napus donnant son nectar à une abeille Apis mellifera. La présence d'abeilles indique un écosystème plutôt sain.


Explications et exemples:

Les changements observés dans ces organismes indicateurs peuvent être génétiques, biochimiques, physiologiques, morphologiques, écologiques ou comportementaux. Ces espèces sont des biosenseurs utilisés dans un système de biocapteur ou biodétecteur. L'espèce bioindicatrice est donc un organisme dont la présence et les caractères indiquent la valeur d'un facteur écologique donné, donc la qualité de l'environnement pour ce facteur, y compris dans leurs phénotypes. Par exemple, certains lichens.

L'indicateur biologique, ou bioindicateur ou espèce indicatrice, désigne une espèce animale, végétale ou fongique, particulièrement sensible aux changements causés par les facteurs qui polluent l'écosystème. Un bioindicateur est un organisme ou un système biologique utilisé pour évaluer une modification, généralement dégénérative, de la qualité de l'environnement.

En eau douce, de nombreux poissons ou escargots sont des bioindicateurs. Les poissons comme les gymnotes modifient le rythme de décharges électriques et indiquent alors une variation des paramètres physico-chimique de l'eau douce. Les escargots d'eau douce sont habituellement employés pour déterminer des taux de polluants organiques dans des stations de retraitement des eaux usées, étant ainsi des espèces indicatrices.

Le terme est synonyme d'indicateurs biologiques, désignant des espèces végétales ou animales qui, par suite de leurs particularités écologiques, sont l'indice précoce (organismes sentinelles) de modifications abiotiques ou biotiques de l'environnement dues à tel ou tel type d'action humaine.

Par exemple, un indicateur biologique est utile pour trouver une situation de pollution grâce à la capacité d'accumuler des substances polluantes (qui peuvent ensuite être détectées par des tests de laboratoire) et grâce aux changements morphologiques que beaucoup d'entre eux sont dus au stress de pollution.


Principe simple:

Un bioindicateur est un indicateur constitué d'une plante, d'un champignon ou d'une espèce animale; ou formé par un groupe d'espèces (groupe éco-sociologique) ou un groupe de plantes dont la présence (ou l'état) nous donne des informations sur certaines caractéristiques écologiques (physico-chimiques, micro-climatiques, biologiques et fonctionnelles), l'environnement, ou l'impact de certaines pratiques au milieu. Ils sont principalement utilisés pour l'évaluation environnementale (surveillance de l'état de l'environnement, ou efficacité des mesures compensatoires ou réparatrices).

Le principe consiste à observer les effets biologiques, individuellement ou dans les populations de différents écosystèmes (à l'échelle de la biosphère ou parfois de grands biomes).
Ces effets doivent être mesurables en observant différents degrés d'altérations morphologiques, d'altérations comportementales, tissulaires ou physiologiques (croissance et reproduction) qui, dans les cas extrêmes, entraînent la mort de ces individus ou la disparition d'une population..

Le lichen, par exemple, est un bioindicateur efficace de la pollution de l'air dans une forêt ou dans une ville. Il existe d'autres indicateurs pour mesurer les effets sur la diversité biologique.


Propriétés d'un bon bioindicateur:

Les bio-indicateurs sont utiles dans les programmes d'évaluation environnementale stratégiques. Pour cela, un bioindicateur doit respecter certaines propriétés:Il doit être suffisant (normalement ou anormalement) dispersé sur le territoire et être relativement abondant et, si possible, facilement détectable.À moins de vouloir mesurer la mobilité de l'espèce, vous devriez être aussi sédentaire que possible pour refléter les conditions locales.Il doit avoir une taille permettant l'étude de différents tissus et de leurs composants (muscles, os, organes dans le cas d'un animal...).Il doit tolérer les contaminants à des concentrations similaires à celles observées dans l'environnement pollué, sans effets létaux.Il doit également survivre en dehors de l'environnement naturel et tolérer différentes conditions de laboratoire (pH, température...).
Voir aussi la biosurveillance.

Voir les synonymes de bioindicateur.
Revoir la définition bioindicateur ... La définition BIOINDICATEUR a été vue 11130 fois. Publié le 26/08/2007. Modifié le .
Discuter et poser des questions sur "bioindicateur"? Voir le forum langage biologique.