Que signifie blastomère ?

Définition blastomère:

Un blastomère qualifie chacune des cellules issues de la segmentation d'une cellule oeuf. Les blastomères sont des cellules provenant des premières divisions cellulaires (clivages) de l'oeuf fécondé. Ces cellules issues de la segmentation du zygote après fécondation sont totipotentes, pouvant donner naissance à des cellules de n'importe quel tissu. On trouve les micromères, mésomères et les macromères.

Stade 8 blastomères:
Une cellule avec 8 blastomères (une morula)
Ces 8 blastomères forment une morula. La morula est toujours entourée par la zone pellucide; la prochaine étape du développement est le blastocyste.


Processus:

Le blastomère est la structure résultant de la division de l'œuf fécondé au cours du développement embryonnaire.

En route vers l'utérus, l'œuf reste libre dans les fluides des sécrétions des trompes et de l'utérus. Il ne va pas pousser ici, mais il est activement divisé en diminuant la taille des cellules filles. C'est ce qu'on appelle ce processus de clivage, composé de divisions mitotiques successives du zygote, entraînant une augmentation rapide du nombre de cellules. Les cellules filles de l'œuf fécondé sont appelées blastomères. Ils donneront naissance à la morula.

Les blastomères sont des cellules embryonnaires et constituent ensuite la morula et la blastula, dans laquelle le cytoplasme est distribué de manière inégale et sont disposés de manière à délimiter une cavité centrale, la blastocèle. Les jonctions lacunaires (ou "jonctions serrées" ou "jonctions communicantes") sont des canaux protéiques qui connectent le cytosol (ou cytoplasme) des cellules, aidant à réguler le développement du blastomère et donc des premiers stades du développement embryonnaire.

La dérégulation de ces cellules peut conduire à à un trouble appelé épipolia (ou Epilpolia).


Taille variable après segmentation embryologique:

Au cours du développement embryonnaire, le blastomère est une cellule formée par segmentations (division cellulaire par constriction). Selon la distribution de la lécithe (lécithine jaune) dans le zygote, la taille des blastomères peut varier. Ces cellules ne se développent pas initialement, mais deviennent plus petites à chaque nouvelle division. Le zygote, à l'origine, est relativement volumineux par rapport aux autres cellules.

Par exemple, un œuf d'oursin, dans lequel se produit une segmentation embryologique radiale, des blastomères de tailles différentes apparaissent. Un œuf isolécithal ne contient pas de jaune uniforme, ce qui ne constitue pas un obstacle à la formation de sillons de segmentation. Les cellules blastomères sont divisées en différents groupes en fonction de leur taille:

  • Les mésomères sont des blastomères de taille moyenne.
  • Les micromères sont de petits blastomères. Ils sont importants pour la formation d'axes dans l'embryon et induisent un destin cellulaire dans les blastomères voisins. Le facteur de transcription β-caténine est important ici. Il est localisé dans les micromères et les cellules voisines. Les micromères sont définis par la concentration élevée de cette substance. Il leur donne leur capacité inductive. Fondamentalement, la caténine transcrit certains gènes en fonction de la concentration, dont les produits induisent des développements ultérieurs.
  • Les macromères sont les plus gros blastomères.

Morula:

Les blastomères se divisent rapidement et de manière répétée pendant les premiers jours de la grossesse et de l'embryogenèse, bien que la taille de l'embryon reste constante (le nombre de cellules augmente mais pas leur taille).

Au cours de la blastogenèse de l'Homme, les blastomères totipotents sont produits après la fécondation et sont divisés par mitose. Deux jours après la fécondation, il y a 4 blastomères et entre 7 et 8 le troisième jour. Après quatre jours, l'œuf fécondé a plus de 32 blastomères, recevant à partir de ce moment le nom de morula.

Ensuite, la blastulation intervient, ce qui représente le début de la différenciation cellulaire de telle sorte qu'un groupe de blastomères soit formé en formant une enveloppe externe appelée trophoblaste, qui donnera ensuite naissance au placenta, tandis que d'autres sont groupés en formant la masse cellulaire interne ou embryoblaste qui donnera naissance à l'embryon.

Une morula est un embryon avec au moins 8 blastomères (8 à 32). Un blastocyste est composé d'au moins 128 blastomères.


Blastocèle:

Le blastocèle est une cavité remplie de liquide qui forme, avec le trophoectoderme et la masse cellulaire interne, le blastocyste (voir schéma).

Le blastocèle dans un blastocyste:
Le blastocyste avec blastocèle, trophoblastes, embryoblastes et zone pellucide
Le blastocyste est constitué de blastocèle, d'une couche de trophoblastes contenant des embryoblastes en masse cellulaire interne, protégé par une membrane, la zone pellucide.

Environ quatre jours après la fécondation, les embryons entrent dans une phase de compactage, au cours de laquelle les blastomères externes se compressent pour donner naissance à une couche superficielle appelée trophoblaste, tandis que, par le processus de cavitation, se trouvent entre les blastomères internes. l'eau et le Sodium s'accumulent pour former une cavité appelée blastocèle (précédemment mentionnée), et un petit groupe de cellules s'accumule à une extrémité constituant la masse cellulaire interne ou l'embryoblaste. Au moment de la segmentation, la zone pellucide reste intacte et maintient les cellules ensemble, mais lorsque la blastula augmente en volume, elle se rompt progressivement et disparaît vers le cinquième jour environ.


Troubles cliniques (épipolia):

Il est possible que des erreurs se produisent pendant le processus de division cellulaire répétitive. Parmi ces erreurs, il est courant que le matériel génétique ne soit pas divisé de manière égale. Normalement, quand une cellule se divise, chaque cellule fille possède le même matériel génétique que la cellule mère. Si le matériel génétique ne se divise pas de manière égale entre les deux cellules filles, un événement appelé "non-disjonction" intervient. Étant donné que cet événement ne se produit que dans l'une des cellules existantes, l'embryon continuera à se développer mais comportera des cellules normales et des cellules anormales. Chez les individus ayant des "mosaïques" de cellules normales et anormales, ce trouble est appelé "mosaïcisme numérique".

L'épipolia intervient lorsque les blastomères de l'hémisphère végétatif sont trop volumineux pour pénétrer dans le blastocèle. Dans ces cas, les cellules de l'hémisphère végétatif se retrouvent passivement à l'intérieur suite à des processus de multiplication et d'intercalation des cellules de l'hémisphère vivant.

Voir aussi une blastomycose.

Voir les synonymes de blastomère.
Revoir la définition blastomère ... La définition BLASTOMERE a été vue 7163 fois. Publié le 25/03/2008. Modifié le .
Discuter et poser des questions sur "blastomère"? Voir le forum langage biologique.