L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de couche superficielle

Que signifie couche superficielle ?

Définition couche superficielle:

La couche superficielle est une mince épaisseur correspondant à l'interface de jonction de deux éléments de nature différente, généralement entre un liquide ou solide avec l'air atmosphérique, entre deux matériaux identiques en superposition mais séparés. En géologie, elle s'apparente à une strate de faible épaisseur. Il existe obligatoirement des différences de densités entre deux matériaux formant une frontière.


La couche superficielle du sol:

Dans de nombreux domaines relatifs à la physique des sols, la couche superficielle se situe dans la zone non saturée du sol à l'intérieur de laquelle les mécanismes de transport de produits volatils vers l'atmosphère sont favorables. Les transferts sont plus importants dans une couche limite du sol au delà de laquelle ce transfert s'amenuise. En d'autres termes, l'atmosphère ambiante influence les mécanismes d'évaporation par l'intermédiaire de la température et de l'humidité relative lorsque celui-ci se trouve dans la couche dite couche superficielle. En revanche, cette influence de l'atmosphère ambiante se réduit à mesure que le composé chimique (nitrate, phosphate, trichloréthylène, etc.) s'infiltre en profondeur. Au delà de 0,8 mètre de profondeur, le milieu ambiant semble jouer un rôle moins important et les mécanismes d'atténuation naturelles sont d'avantage très faibles favorisant ainsi la persistance des composés chimiques dans le sol.

En horticulture et pédologie, la couche superficielle du sol (ou de la terre) désigne le lieu de semis, où la terre (mêlée à du fumier par exemple) touche l'air, ou encore le lieu privilégié de croissance des herbacées, notamment des annuelles. Elle intervient directement sous les pieds d'une personne qui marche.

La couche superficielle d'un sol peut être complétement lessivée (lavée) par de fortes précipitations et le ruissellement.
La couche superficielle de la lithosphère est appelée l'écorce ou la croûte terrestre. En effet, l'écorce terrestre est la couche superficielle, rigide, solide et froide de la lithosphère. Elle représente environ 1,5 % du volume terrestre dans la croûte continentale.


La couche superficielle de l'eau:

Tout comme pour un sol, la couche superficielle de l'eau est la mince couche d'eau interfacée avec l'air atmosphérique, le lieu des échanges gazeux (dégazage du CO2 par exemple). La couche sert de liaison entre l'air et l'eau, elle est appelée interface air-eau.


Dans d'autres domaines:

En anatomie, la couche superficielle est souvent synonyme de l'épiderme de la peau (le derme est la couche intermédiaire et l'hypoderme la couche profonde) ou d'un tissu de jonction (ou de séparation) entre deux organes (paroi ou membrane).

En physique, elle est une étendue appliquée d'un produit liquide sur une surface solide.

En physique moléculaire, la couche superficielle indique un niveau caractérisant l'état d'un certain nombre d'électrons liés à un noyau.

En informatique, elle considère la couche reliant un bas niveau de programmation (système d'exploitation par exemple) d'un système informatique et celle de plus haut niveau (logiciel ou progiciel par exemple).

Voir les synonymes de couche superficielle.
Revoir la définition couche superficielle ... La définition COUCHE SUPERFICIELLE a été vue 70 fois. Publié le 31/10/2018. Modifié le .