Que signifie système nerveux autonome ?

Définition système nerveux autonome:

Le système nerveux autonome, ou système nerveux neurovégétatif, est une des deux composantes de la partie motrice du système nerveux périphérique. Il est la partie du système nerveux qui contrôle les actions involontaires, contrairement au système nerveux somatique.

Il est lui-même scindé en deux types:le système nerveux sympathique qui permet la réaction de l'organisme dans l'urgence (fuite, combat...);le système nerveux parasympathique qui intervient dans la conservation de l'énergie et l'accomplissement normal des fonctions physiologiques.
Le système nerveux autonome reçoit des informations provenant des viscères et de l'environnement interne pour agir sur ses muscles, ses glandes et ses vaisseaux sanguins.

Le système nerveux autonome est avant tout un système efférent, c'est-à-dire qu'il transmet les impulsions nerveuses du système nerveux central à la périphérie en stimulant les systèmes et les dispositifs des organes périphériques. Ses voies nerveuses agissent sur le rythme cardiaque et respiratoire, la contraction et la dilatation des vaisseaux sanguins (vasoconstriction et vasodilatation), la digestion, la salivation, la transpiration, la contraction et la relaxation des muscles lisses dans divers organes, l'accommodation visuelle, la dilatation de la pupille, la sécrétion des glandes exocrines endocrinien, la miction et l'excitation sexuelle. La plupart des actions qu'il contrôle sont involontaires, bien que certains, comme la respiration, agissent en même temps que des actions conscientes. Le dysfonctionnement de ce système peut causer divers symptômes, regroupés sous le nom générique de dysautonomie.

Contrairement au système nerveux central et somatique, le système nerveux autonome ou neurovégétatif est involontaire et répond principalement par des impulsions nerveuses dans la moelle épinière, le tronc cérébral et l'hypothalamus. En outre, des parties du cortex cérébral telles que le cortex limbique peuvent transmettre des impulsions aux centres inférieurs et ainsi influencer le contrôle autonome.

Les nerfs autonomes sont formés par toutes les fibres efférentes qui quittent le système nerveux central, à l'exception de celles qui innervent le muscle squelettique. Il existe des fibres afférentes autonomes qui transmettent l'information de la périphérie au système nerveux central pour transmettre la sensation viscérale et la régulation des réflexes vasomoteurs et respiratoires comme les barorécepteurs et les chimiorécepteurs du sinus carotidien et de l'arc aortique qui sont très importants dans le contrôle la fréquence cardiaque, la pression artérielle et les mouvements respiratoires. Ces fibres afférentes sont transportées vers le système nerveux central par les grands nerfs autonomes tels que les nerfs pneumogastriques, splanchniques ou les nerfs pelviens.

Le système nerveux autonome fonctionne également par des réflexes viscéraux, c'est-à-dire que les signaux sensoriels qui pénètrent dans les ganglions autonomes, la moelle épinière, le tronc cérébral ou l'hypothalamus peuvent donner des réponses réflexes appropriées qui sont retournées aux organes pour contrôler leur activité. Les réflexes simples se terminent dans les organes correspondants, tandis que les réflexes plus complexes sont contrôlés par les centres autonomes supérieurs du système nerveux central, principalement l'hypothalamus.

Synonyme de système neuro-végétatif. Voir aussi le système nerveux sympathique (système sympathique), le système nerveux parasympathique (système parasympathique), le système nerveux entérique.

Voir les synonymes de système nerveux autonome.
Revoir la définition système nerveux autonome ... La définition SYSTEME NERVEUX AUTONOME a été vue 2362 fois. Publié le 08/01/2012. Modifié le .
Discuter et poser des questions sur "système nerveux autonome"? Voir le forum langage biologique.