L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Phragmites australis : Roseau commun

Phragmites australis : fiche plante pour plantation, culture, multiplication.

Description de Phragmites australis, Roseau commun:

Le roseau Phragmites australis est une plante semi-aquatique commune, décrite sous plus de 50 taxons différents, tous mis en synonymie. Le basionyme du roseau commun est Arundo australis, paru dans Anales de Historia Natural 1 en 1799. Le roseau commun appartient à la sous-famille Panicoideae et la tribu Arundineae.
Phragmites australis
Phragmites australis

Le roseau commun Phragmites australis est une des plantes à fleurs les plus largement distribuées sur la planète, se rencontrant sur ​​tous les continents sauf l'Antarctique et est cosmopolite dans les zones tempérées. Le roseau commun est largement distribué en Amérique du Nord, se produisant dans tous les États américains, à l'exception de l'Alaska, et dans toutes les provinces et territoires canadiens, à l'exception du Nunavut et du Yukon. Le roseau commun est originaire de Porto Rico et pousse comme non indigène à Hawaï. Eu Europe, le roseau est fortement implanté partout, considéré comme une plante invasive.

La forme de vie comme graminoïde favorise la diffusion de cette plante de zone humide, formant une roselière. Les augmentations générales dans la zone occupée par le roseau commun ont été signalées dans de nombreux endroits. Toutefois, dans certains cas, la population native n'est pas clairement identifiée. Les modèles d'implantation et la propagation peuvent varier selon le degré de perturbation anthropique, de l'haplotype impliqué, les niveaux de salinité, et l'âge du peuplement. Des informations complémentaires sont disponibles dans les sections sur les processus de régénération et stade de succession.

Les augmentations récentes et déjà inhabituelle en abondance du roseau commun ont conduit à l'étude de la génétique, déterminant que 11 haplotypes indigènes et une haplotype introduite se produisent en Amérique du Nord. L'haplotype introduit (M) est d'origine européenne et est considéré comme le "haplotype non indigènes". Les différences morphologiques entre les haplotypes sont subtiles.

Actuellement une seule sous-espèce et variété sont reconnues:


  • Phragmites australis subsp. Americanus, la lignée maternelle. P. australis subsp. Americanus est originaire des États-Unis. Son aire de répartition actuelle s'étend du sud-ouest des Territoires du Nord au sud de la Californie du Sud, à l'est vers le nord du Texas, dans le nord de l'Arkansas, la Caroline du Nord, la Virginie-Occidentale, et au nord de Terre-Neuve et du Québec.

  • Phragmites australis var. Berlandieri, lignée haplotype I, n'étant pas originaire d'Amérique du Nord.

Le roseau commun est très répandu dans les estuaires, de types intertidal et palustre, en zones humides émergentes et persistantes. Il forme souvent des peuplements monotypique, d'autres espèces sont exclues par l'ombrage persistant et l'utilisation extensive de l'espace par le roseau commun.

Bien que les peuplements de roseaux communs sont souvent monotypiques, une zone humide adjacente et les sites plus secs peuvent être occupés par des espèces résistantes aux inondations avec une certaine tolérante. La végétation dominante dans une zone humide ou riveraine est souvent déterminée par les niveaux d'eau et les tolérances d'inondation, et il fluctue souvent avec les changements de la nappe phréatique. Ces zones de végétation sont "vastes et spectaculaires". Les perturbations anthropiques peuvent également affecter la composition de la communauté.

Un stolon avec quelques rhizomes d'un roseau commun:
Un stolon avec ses rhizomes d'un roseau commun Phragmites australis
Le roseau commun Phragmites australis se propage en croissance clonale par stolons et rhizomes, et produit des peuplements denses.

Le roseau commun est une graminée vivace robuste qui peut atteindre 6 mètres de hauteur (mais dépasse rarement 2 m en Europe). Cette plante vivace est l'herbe indigène la plus haut à certains endroits. La hauteur maximale n'est généralement pas atteinte avant que les plantes soient âgées de 5 à 8 ans. Les clones sont de longue durée; certains rapports concernant les clones indiquent qu'ils peuvent persister pendant plus de 1000 ans (!!!), mais aucune partie du clone ne vit plus de 8 ans. Le rhizome survivra généralement via des pousses aériennes. Les stolons sont les plus typiques pendant les périodes de basses eaux et atteignent des longueurs allant jusqu'à 13 mètres.

Le roseau commun produit de solides tiges dressées, avec un creux aérien. Les tiges sont généralement verdoyantes, persistantes, et sans branches. A la base, la tige mesure de 5 à 15 mm d'épaisseur. Les feuilles sont alignées sur un côté de la tige, à plat, et mesure 10-60 cm de long et de 1-6 cm de large. Les bords marginaux des feuilles sont un peu rugueux, et les feuillage est généralement caduque. Les fleurs du roseau commun se produisent dans un grand plumeau, avec une panicule longue de 15-50 cm. La panicule a beaucoup de branches et est densément fleurie. Les panicules font jusqu'à 20 cm de large après la floraison. Les épillets contiennent de 1 à 10 fleurons.

Une inflorescence de roseau commun Phragmites australis.
Une inflorescence de roseau commun Phragmites australis
La panicule de l'inflorescence est longue chez le roseau Phragmites australis.

La taille des fleurons est décroissante de la base vers le haut de la panicule. Les fleurons inférieurs sont staminés ou stériles et sans arêtes. Chaque fleur supérieure est pistillée avec arêtes. Parfois tous les épillets sont infructueux, et certains épillets sont réduits à une seule glume et un grand fleuron, faisant perdre leur aspect plumeux aux panicules. Les graines sont petites, mesurant jusqu'à 1,5 mm de long. Les graines de roseau commun recueillies auprès d'un marais salé près d'une embouchure de baie avaient une masse d'air sec en moyenne de 125,2 mg.

Le roseau commun se reproduit sexuellement à partir de graines et par voie végétative via les stolons et rhizomes. La dissémination locale du roseau commun se fait principalement grâce à la croissance végétative et la régénération, tout établissement de nouvelles populations se réalise à travers la dispersion des graines, rhizomes, et des fragments (semis) de plante. Dans les marais salants, la croissance de la population s'effectue essentiellement par rhizome. La pollinisation croisée des fleurs de roseau commun est probablement la plus courante, mais l'auto-pollinisation ou agamospermie (production de semences sans fécondation) sont également possibles.

Données scientifiques sur Phragmites australis:

Classification et taxonomie de P. australis:
Classe:Liliopsida
Ordre:Poales
Famille:Poaceae
Genre:Phragmites
Espèce:australis
Rang:Espèce
Descripteur:(Cavanilles) Trinius ex Steudel
Année description:1841
Nom scientifique:Phragmites australis
Basionyme:Arundo australis
Synonymes:Arundo aggerum, Arundo australis, Arundo barbata, Arundo egmontiana, Arundo vulgaris, Oxyanthe phragmites, Phragmites berlandieri, Phragmites breviglumis, Phragmites capensis, Phragmites communis, Phragmites congestus, Phragmites humilis, Phragmites longivalvis, Phragmites stenophyllus, Phragmites xenochloa, Reimaria diffusa, Remirea diffusa, Trichoon phragmites, Xenochloa arundi
Noms communs:(fr) Roseau commun
(en) Common Reed
Acheter Phragmites australis:
Prix moyen:5,00
Fourchette de prix:4,00 à 8,50
Origine géographique, abondance:
Habitat naturel:Cosmopolite
Continent d'origine:Cosmopolite
Abondance:Courant
Maintenance de P. australis:
Maintenance:facile
Type:Rhizome
Croissance:Rapide
Éclairage:Très intense
Taille:100 à 200 cm
Auteur: anemone-clown. La fiche Phragmites australis a été vue 10959 fois. Publié le 09/06/2014. Modifié le .