L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de sépale

Que signifie sépale ?

Définition sépale:

Un sépale est un élément constituant le calice de la fleur, qui complètent les pétales; il est un élément foliacé stérile, généralement vert, dont la réunion compose le calice et supporte la corolle de la fleur. Lorsque ce n'est pas un sépale mais que la forme y ressemble, on parle de forme sépaloïde.

En botanique, il est appelé sépale la pièce florale formant la coupe ou calice d'une fleur d'une plante angiosperme. Quand un sépale ne se distingue pas d'un pétale, il est appelé tépale. Le sépale se divise en 3 parties: la partie inférieure (sa base) appelée l'onglet, la partie du milieu appelée la lame, et la partie supérieure appelée le limbe. Les sépales peuvent être caducs, accrescent ou persistants. La terminologie rappelle (logiquement puisque le sépale est une sorte de mélange des deux) celle des feuilles et des fleurs.

Le sépale dans la morphologie d'une fleur:
Le sépale dans une fleur
Le sépale distingue ainsi chacune des pièces foliacées les plus externes du périanthe. L'ensemble des sépales composent le calice. Ils sont généralement verts mais peuvent prendre d'autres colorations; ils sont dits alors pétaloïdes.


Selon la situation et les combinaisons des sépale dans la morphologie d'une fleur, un sépale d'un calice peut être: aposépale, dialysépale, disépale, gamosépale, monosépale, pentasépale, polysépale. Un polysépale (avec plusieurs sépales) est un synonyme d'aposépale et s'oppose à monosépale qui n'a qu'un seul sépale. Le calice polysépale typiquement pentasépale avec 5 sépales, qui est dialysépale identifie un calice à sépales non liés entre eux. Un aposépale qualifie un calice à sépales libres entre eux. En botanique des fleurs, un dialysépale, par opposition à un gamosépale, est porté par un calice où les sépales sont libres, sans être relié entre eux. Un dialysépale est un sépale libre et indépendant, sans liaison avec les autres. Le gamosépale désigne au contraire des sépales unis et reliés entre eux dans le calice et ils font tous plus ou moins la même taille. Si le calice n'a que 2 sépales, il disépale.

La primevère Primula vulgaris a un calice gamosépale:
Calice gamosépale actinomorphe de primevère commune
Le calice de la primevère acaule est gamosépale, actinomorphe, tubuleux à dents dressées.

Un calice dialysépale ou gamosépale (pour ne retenir que ces deux formes opposées) peut être actinomorphe ou zygomorphe, indépendamment, avec les mêmes différences que pour les dialypétales et gamopétales dans une corolle. Le même langage botanique existe pour l'androcée (ensemble des étamines) qui peut être dialystaminé ou gamostaminé, et le pistil (ensemble des carpelles) qui peut être dialycarpellé ou gamocarpellé.

La disposition des sépales est habituellement une isotrie, surtout chez les familles primitives, mais la forme peut aussi être en spirale. Dans divers groupes apparentés, les pétales sont reliés par des transitions graduelles avec les sépales, donc dans les plantes de type cactus (Cactacées) ou à la pivoine (Paeoniacées).

Les sépales impliquent les autres pièces florales dans les premiers stades de développement, quand la fleur est juste un bourgeon. Ils évitent également, chez les espèces entomophiles, les insectes d'accéder au nectar sans passer par les étamines et les stigmates. Le nombre de sépales dans une fleur est une base importante pour la classification et l'identification d'une espèce. Il y a une grande variété dans la forme de sépales entre les différentes espèces. Souvent, les sépales sont très petits, apparaissant comme des dents ou des arêtes. Des exemples de fleurs avec périanthes très petites peuvent être trouvés parmi les graminées.

Revoir la définition sépale ... La définition SEPALE a été vue 11769 fois. Publié le 22/12/2007. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):