L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de bouturage

Que signifie bouturage ?

Définition courte: En botanique, le bouturage est un prélèvement d'un fragment de tige avec des bourgeons chez une plante vasculaire, généralement ligneuse; la bouture obtenue est introduite dans un substrat afin de former une nouvelle plante. Le bouturage est une multiplication végétative ou asexuée de nombreuses espèces d'arbres et d'arbustes.

Définition bouturage:

Le bouturage qualifie une forme de multiplication, dite végétative, d'une plante vasculaire à partir d'un rameau, d'une feuille, d'un surgeon, pouvant être naturelle ou artificielle. La bouture est le résultat du bouturage. Le marcottage est une forme de bouturage en prélevant un rejet, un drageon. Le bouturage est la propagation d'un organisme par voie asexuée, au contraire de la reproduction sexuée faisant appel aux graines.

Bouturer une plante par coupe d'un segment:
Le bouturage d'une plante
Le bouturage d'une plante consiste à prélever une partie d'une plante-mère puis à repiquer ou replanter le morceau obtenu, la bouture. Le bouturage permet d'obtenir une plante-fille avec les mêmes caractéristiques génétiques que la plante-mère, elle est un clone.

Une greffe utilise une bouture qui est implantée sur un porte-greffe: la bouture prend le nom de greffon. Le bouturage peut être aidé par adjonction d'une hormone de croissance, typiquement une hormone de bouturage.


Comment bouturer?

Il est possible de bouturer un organisme (plante ou corail) en prélevant un bout de tige, éventuellement avec une tige aoûtée, un morceau de rameau, une partie de bulbe, un bourgeon, ou même seulement une feuille. Lorsque le bouturage concerne le rhizome ou une racine, ou une fragmentation d'une plante, le terme de division est préférable. Le bouturage implique des opérations d'élagage ou d'étêtage le plus souvent. Le bouturage, avec le marcottage et la division, est une des principales méthodes de fractionnement pour une multiplication végétative.

Pour bouturer, l'opération est très simple: il s'agit d'obtenir un clone de la plante donnant les boutures. La bouture est créée par simple coupe d'une partie végétative de la plante puis par plantation du morceau dans un substrat approprié afin de parvenir à l'enracinement, la production de racines par la bouture.

Chez les espèces ligneuses, les arbres, arbustes et arbrisseaux, un fragment ligneux suffit. Il y a alors un dédifférenciation cellulaire au niveau d'un méristème, débutant par une embryogenèse somatique puis une régénération de certains organes du végétal. Ce phénomène impliquant le méristème primaire s'applique aussi aux propagules naturelles.

Un bouturage du buis toujours vert:
Un bouturage du buis commun
Le bouturage d'un buis commun Buxus sempervirens conduit à la création de plusieurs dizaines de boutures feuillues.

Les espèces chez lesquelles le bouturage est fréquemment utilisé pour la multiplication végétative sont les saules Salix, les peupliers Populus, les tilleuls Tilia, les buis Buxus. En général, les espèces en bois blanc se prêtent plus facilement à cette opération, avec une enracinement et une germination rapide à partir de boutures. Chez d'autres, dont le bois résineux est dur, peut également être bouturé par ce procédé, tels que les pins Pinus et les sapins Abies. Pour assurer l'enracinement, il est souhaitable de laisser deux ou trois noeuds à la base de celui-ci, qui sont couverts par la suite avec le substrat. Il convient de faire quelques incisions longitudinales à la base de la bouture pour faciliter la formation de racines.


Quand bouturer?

La période de bouturage dépend de l'espèce choisie, le type de boutures et l'utilisation prévue. Pour la plupart des plantes, il est le plus efficace lorsqu'il est effectué au cours de la période de croissance des plantes, généralement après la reprise végétative.

Dans l'hémisphère nord, le milieu fin du printemps, au début de Juin, est un bon moment pour bouturer les feuillus (érable, orme, azalée). Il convient de prendre des branches dont la base commence à durcir et d'une longueur de 5 à 6 feuilles, puis de pratiquer une immersion de la base dans une hormone d'enracinement comme l'eau de saule et dans une mini-serre (faite avec une bouteille en plastique, par exemple). Pour les conifères, la date limite est en fin d'automne et l'hiver, quand il fait froid mais sans gel.


Les types de bouturages:

Il existe plusieurs types de boutures:les boutures herbacées: réalisées avec des plantes non-ligneuses, en fin d'été au début d'automne.les boutures sur bois tendres, les boutures de résineux: les branches bouturées sont de jeunes rameaux de l'année, du bois vert, quand le bois commence à durcir. Cette méthode est propice aux espèces dont les rameaux peuvent facilement être rompus en le pliant entre le pouce et l'index (c'est le signe d'un bois tendre), et quand ils ont encore de nouvelles petites feuilles. Pour la plupart des arbres, cette étape a lieu en fin milieu de printemps jusqu'en milieu d'été. Il faut faire attention de ne pas laisser les boutures sécher avant de les replanter. Elles prennent généralement racine rapidement.les boutures demi-aoûtées (semi-aoûtées) à aoûtées: réalisées sur des nouvelles branches annuelles dont le bois a déjà durci à sa pointe mais est toujours vert et toujours en croissance. La période favorable est généralement du début (demi-aoûtées) à la fin (aoûtées) de l'été, en fonction de l'espèce.les boutures de bois sec des ligneux à feuillage caduc: réalisées dans les branches dormantes en fin d'automne, en hiver ou au printemps juste avant la sortie de la dormance hivernale. Le bois est dur et ne se plie pas facilement.les boutures à l'étouffé ou noyées: réalisée à tout moment, en mettant les boutures dans une cloche, dans une grosse bouteille renversée ou, à défaut, un sac en plastique) pour maintenir l'humidité proche de d'un taux de 100%. Il est nécessaire d'aérer tous les deux ou trois jours pour éviter des problèmes de putréfaction. Cette technique améliore de manière significative l'enracinement et la reprise végétative des boutures en évitant le dessèchement classique d'un bois dur.les boutures de feuilles: typiquement réalisées sur des cactus, des bégonias, des kalanchoés..., il suffit de déposer une feuille ou une rame de Cactée sur un substrat meuble après avoir ouvert (en pratiquant une simple incision dans la longueur) une partie de la nervation de la feuille. C'est la face incisée qui est posée sur le substrat de reprise, substrat qu'il convient de laisser à peine humide (mais pas sec) sous risque de pourrissement.
Le terme bouturage ne concerne pas seulement les végétaux mais aussi les coraux: voir le bouturage d'un corail.

Type: nom commun. Genre: masculin.
Traduction bouturage en anglais: propagation by cuttings.
Synonyme bouturage: marcottage, multiplication végétative, surgeonnage, fragmentation.

Revoir la définition bouturage ... La définition BOUTURAGE a été vue 7112 fois. Publié le 24/07/2011. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):