L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de sporozoaire

Que signifie sporozoaire ?

Définition sporozoaire:

Un sporozoaire est un parasite dont la cellule est haploïde, à l'exception de l'oeuf issu de la fécondation. Le nom de Sporozoaires vient du mode de reproduction par sporulation, avec un ensemble d'organites dans le sporozoïte. Ils font parti d'un groupe d'organisme appelé les apicomplexés Apicomplexa.

Les apicomplexés couvrent un groupe d'organismes précédemment classés comme sporozoaires (parasites protozoaires sans flagelles, pseudopodes ou cils). Les autres groupes principaux classés comme sporozoaires sont Ascetosporea (maintenant classé dans les cercozoaires Cercozoa), les myxozoaires Myxozoa (maintenant classé parmi les animaux) et les microsporidies Microsporidia (maintenant classé parmi les champignons). Parfois, le terme sporozoaire est utilisé comme synonyme d'Apicomplexa et d'autres fois comme sous-ensemble.

La plistophorose de Paracheirodon innesi est une maladie qui touche donc le Néon et est appelée plus communément la maladie du Néon. Elle est due à un sporozoaire.

La plupart des apicomplexés ont un cycle de vie complexe, impliquant la reproduction asexuée et sexuelle. En règle générale, un hôte devient contaminé par l'ingestion de kystes, qui se divisent pour produire les sporozoïtes (phase de sporulation) qui pénètrent dans leurs cellules. Finalement, les cellules éclatent, libérant des mérozoïtes (phase de schizogonie) qui infectent de nouvelles cellules. Cela peut se produire plusieurs fois, jusqu'à ce que les gamétocytes (phase de gamogonie) soient produits, ce qui donne lieu à des gamètes qui fusionnent pour créer de nouveaux kystes et compléter le cycle. Il existe de nombreuses variantes sur ce modèle de base, et de nombreux apicomplexés ont plus d'un hôte.

Toutes les espèces de ce groupe ont un stade infectieux (le sporozoïte) qui possède un complexe apical qui donne son nom au groupe. Le complexe apical est un organite situé à une extrémité de la cellule qui possède trois structures distinctes: un ensemble de microtubules (le conoïde) disposés en spirale, un corps de sécrétion et une ou plusieurs bandes de microtubules (l'anneau polaire). Il peut également s'agir de vésicules sécrétoires (micronèmes) entourées d'un ou deux anneaux polaires. Le complexe apical permet à l'organisme d'entrer dans la cellule hôte en combinant l'action perforante du conoïde avec les sécrétions chimiques. En plus du complexe apical, il existe des organites de sécrétion sphériques situés autour de la cellule (appelés granules denses), qui agissent après pénétration dans la cellule hôte, persistant pendant plusieurs minutes. Sur le reste de la cellule, à l'exception d'une petite bouche appelée micropore, la membrane repose sur des vésicules appelées corticales.html" class=mot>alvéoles corticales, formant une structure semi-rigide.

Les flagelles ne se trouvent que dans les gamètes mobiles. Ils sont dirigés plus tard et leur nombre varie, généralement ils sont présentés de un à trois. Les apicomplexés ont une capacité de glissement unique qui leur permet de traverser les tissus et d'entrer et de sortir des cellules hôtes. Cette capacité de glissement est due à l'utilisation d'adhésions et de petits moteurs statiques de la myosine. La plupart des apicomplexés ont un apicoplaste (plastide non photosynthétique). Les autres caractéristiques communes à ce phylum sont la reproduction sexuée, l'utilisation de micropores pour l'alimentation et la production d'oocystes contenant des sporozoïtes.

Plus en détail, la cellule apicomplexée présente les caractéristiques suivantes: le noyau est haploïde, présente l'appareil de Golgi, présente des corps basaux (bien que les triplets d'hémosporidies et de piroplasmides dans les triplets de microtubules normaux, coccidies et grégarines aient neuf singulets), les mitochondries ont des crêtes tubulaires, sont dépourvues de centrioles, de chloroplastes, de lunettes ou d'inclusions; chez certaines espèces, elles présentent des plastes incolores et la cellule est entourée d'un film à trois couches (la structure alvéolaire) pénétré par les micropores. Concernant la réplication: la mitose est normalement fermée, avec un fuseau intranucléaire, bien que chez certaines espèces elle soit ouverte aux pôles, la division cellulaire se fait généralement par schizogonie et la méiose se produit dans le zygote.

Voir les synonymes de sporozoaire.
Revoir la définition sporozoaire ... La définition SPOROZOAIRE a été vue 13536 fois. Publié le 02/07/2008. Modifié le .