Que signifie barorécepteur ?

Définition barorécepteur:

Un barorécepteur, ou barocepteur, distingue un mécanorécepteur sensible aux variations de pression sanguine. Ce sont des terminaisons nerveuses libres (dendrites). Les barorécepteurs détectent des variations soudaines de la pression artérielle et transmettent ces informations au système nerveux central. Cette information génère des réponses du système nerveux autonome, modulant le fonctionnement de la circulation sanguine.

Chez les mammifères, ils sont situés dans les sinus carotidiens, dans le sinus de la crosse aortique et dans la plupart des artères du cou et du thorax.

Leurs axones se projettent dans les centres vasomoteur et cardiaque du bulbe rachidien et permettent la régulation de la pression artérielle, par le jeu de l'activation ou de l'inhibition des neurones sympathiques et parasympathiques de ces centres.

Dans le corps humain, les barorécepteurs enregistrent la pression du sang artériel qui coule sur les parois du vaisseau. En tant que mécanorécepteurs, ils sont activés en étirant la paroi du vaisseau. La mesure de leur activité, c'est-à-dire la fréquence des signaux transmis, dépend du degré d'allongement de la paroi du vaisseau.

Leurs impulsions atteignent la médulla oblongue, une sous-structure du système nerveux central (SNC). Là, ils provoquent une inhibition des neurones dont la tâche est d'accroître la fréquence cardiaque (le nombre de battements du c½ur par minute). Les barorécepteurs actifs empêchent donc une augmentation de la fréquence cardiaque.

Les barorécepteurs se trouvent principalement dans les parois vasculaires (adventice et média) de l'aorte, mais aussi dans la plupart des autres artères. Leur tâche est de maintenir la pression artérielle à un niveau constant et d'assurer ainsi l'apport sanguin des organes individuels en fonction des besoins. Par exemple, si la pression artérielle baisse (par exemple en cas de choc hypovolémique), l'étirement de la paroi aortique diminue et l'activité des barorécepteurs diminue. En conséquence, la fréquence de leurs signaux à la moelle oblongue diminue. Après l'élimination de l'inhibition médiée par les barorécepteurs, les neurones de la moelle oblongue envoient des signaux au muscle cardiaque, au stimulateur cardiaque et à diverses veines et artères du corps. Les barorécepteurs sont constamment actifs: même à pressions constantes dans le domaine physiologique, les neurones circulatoires sont alimentés en impulsions.

En réponse à ces signaux, la fréquence cardiaque s'accélère. Cela augmente la quantité de sang dépensée par le coeur. La durée des barorécepteurs est d'environ une seconde, de sorte que, dans une chute de pression spontanée, l'intervalle cardiaque suivant peut déjà être raccourci. Les artérioles et les veines se contractent, moins de sang circule vers des organes non vitaux. Ces deux réactions ramènent rapidement la pression artérielle dans les artères à la normale. La redistribution du sang se produit par une libération d'adrénaline et est principalement médiée par les récepteurs bêta-adrénergiques. Mais d'autres catécholamines telles que la noradrénaline sont libérées à une pression artérielle basse et ont un effet vasoconstricteur.

Les barorécepteurs enregistrent non seulement un changement de pression, mais aussi "à quelle vitesse", ainsi que le taux de changement.

Les barorécepteurs devraient également être à l'origine du phénomène controversé de la sensibilité aux intempéries.

Voir les synonymes de barorécepteur.
Revoir la définition barorécepteur ... La définition BARORECEPTEUR a été vue 13979 fois. Publié le 10/07/2011. Modifié le .
Discuter et poser des questions sur "barorécepteur"? Voir le forum langage biologique.