Suivez le portail aquariophile:

Description du genre Spathiphyllum (plantes) et ses espèces

Le genre Spathiphyllum :

vignette SpathiphyllumLe genre Spathiphyllum décrit par Schott en 1832, de la tribu Monstereae, de la sous-famille Pothoideae, des plantes, contient 2 espèces et variétés décrites dans le guide des espèces aquatiques. Le genre de plantes Spathiphyllum contient environ 40 espèces de monocotylédones à fleurs dans la famille des aracées, originaire des régions tropicales des Amériques et le Sud-Est de l'Asie. Certaines espèces de Spathiphyllum sont généralement connues par leur spathe très caractéristique, alors appelées fleurs de lune. De nombreuses espèces du genre sont des plantes détoxifiantes de l'air ambiant en intérieur en réduisant la teneur de polluants et contaminants comme le benzène, le xylène ou le formaldéhyde. À l'opposé, ces plantes sont toxiques pour les chiens et les chats, et même les humains, en cas d'ingestion!

Spathiphyllum propose des plantes de milieu humide à feuilles persistantes : ce sont des herbacées vivaces avec de grandes feuilles, de 12 à 65 cm de long et de 3 à 25 cm de large. Les fleurs sont produites dans un spadice, entouré d'un long spathe de 10 à 30 cm, blanc jaunâtre ou verdâtre. Les plantes n'ont pas besoin de grandes quantités de lumière pour survivre, ce qui en fait d'excellentes plantes d'intérieur.

Plusieurs espèces sont appréciées en plantes d'intérieur. Les plantes vertes préfère une culture à l'ombre et elles n'ont pas besoin de beaucoup de lumière du soleil pour croître. Il faut garder le substrat humide avec un arrosage, voir un bassinage, environ une fois par semaine. Le sol est mieux laissé humide, mais n'a besoin d'arrosage que si le sol est sec.

Spathiphyllum est légèrement toxique pour les humains et les animaux lorsqu'ils sont ingérés.

Le genre Spathiphyllum appartient à la sous-famille Pothoideae et la tribu Monstereae.

Liste des espèces des plantes Spathiphyllum :

miniature Spathiphyllum floribundum
;
miniature Spathiphyllum tasson
;
Peace Lily;

Commentaires (via Disqus)