L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de pétiole

Que signifie pétiole ?

Définition simple: En botanique, un pétiole est une tige qui relie la lame d'une feuille à sa base ou celle de la tige. En son absence, une feuille est sessile ou apétiolée. Le pétiole peut être caractéristique de l'identification des plantes. En entomologie, le pétiole relie l'abdomen au thorax chez certains insectes.

Définition pétiole:

En botanique, le pétiole est un organe végétatif mince qui relie le limbe de la feuille à la tige. Il est un support de fixation parfois appelé la queue de la feuille. Une tige foliaire est une partie de la feuille qui relie le limbe à l'axe qui porte la feuille. La feuillé pétiolée est le cas le plus fréquent chez les plantes vertes. Son rôle est de transporter les fluides.

Un organe est dit pétiolé lorsqu'il porte un pétiole, ou apétiolé en son absence. Le terme pétiole a pour origine le mot latin petiolus signifiant "tige" (de liaison).

La feuille pétiolée, en haut à gauche, est munie d'un pédoncule:
Le pétiole d'une feuille
Le pétiole relie la feuille à la tige par un pédoncule visible. La feuille est attachée à la tige de la plante sans la toucher. Lorsque le pétiole est absent, la feuille peut être: sessile, embrassante, amplexicaule, engainante, perfoliée, décurrente ou connée.


En botanique:

Le pétiole est développé dans la phase de germination des semis dans le tissu embryonnaire appelé l'hypocotyle. L'hypocotyle est un allongement du cotylédon ou de la plumule (tissu précurseur de la feuille) et l'apex ou méristème apical. Les cellules externes se différencient et se transforment en une couche épidermique. Certaines des cellules internes deviennent des collenchymes, fournissant un soutien aux jeunes pétioles. Des groupes de cellules allongées forment les brins provasculaires. Le reste du pétiole est composé de cellules parenchymales situées entre l'épiderme et des brins provasculaires formant le cortex, à l'intérieur de ces brins situés qui forment le noyau. L'ensemble du pétiole alimente la nervation de la feuille en liquides, entre la tige et les lames ou le limbe.

Une feuille subpétiolée a un pétiole très court, et peuvent apparaître sessiles. Chez les graminées, les feuilles sont apétiolées, mais le limbe de la feuille peut être rétréci à la jonction avec la gaine foliaire pour former un pseudopétiole.

Chez certaines plantes, notamment les Acacias, les pétioles sont aplatis et ouverts, et les vraies feuilles peuvent devenir réduites ou disparaître complètement. Cette morphologie est connue comme des phyllodes ou cladophylles.

Chez les plantes comme la rhubarbe Rheum rhabarbarum, le céleri Apium graveolens, les artichauts et cardons Cynara cardunculus, les pétioles sont cultivés comme aliment comestible. Le pétiole de la rhubarbe pousse directement à partir du rhizome et produit la feuille à son extrémité. Botaniquement, elle est classée comme un légume et culinairement utilisée comme un fruit.

Chez les plantes ayant des feuilles composées, les folioles sont fixées à un prolongement du pétiole appelé le rachis. Elles sont attachées au rachis par une tige courte appelée pétiolule. Il peut y avoir des zones gonflées à chaque extrémité du pétiole connues sous le nom de pulvina (pulvinus) qui se composent d'un tissu souple qui permet le mouvement de la feuille. Les pulvina sont communs dans la famille des haricots, les Fabacées, et la famille des marantacées (avec certaines plantes d'intérieur). Un pulvinus sur un pétiolule est appelé pulvinulus.


En entomologie:

En anatomie des insectes, le pétiole est la partie étroite de certains insectes hyménoptères reliant l'abdomen au thorax. Son rôle ses fonction sont proches du pétiole botanique: transporter des fluides entre deux organes importants, tout en assurant une mobilité extrême entre abdomen et thorax.

La partie dodue de l'abdomen postérieur au pétiole (et postpétiole) est appelée le gastre.

Le pétiole d'une guêpe:
Le pétiole dans l'anatomie d'une guêpe
Le pétiole d'un insecte arthropode comme cette guêpe (femelle ouvrière) est une région pré-abdominale et post-thorax.

Chez certains insectes (selon les groupes ou clades), le pétiole désigne un segment spécifique de l'abdomen:chez les hémiptères aleurodes ou mouches blanches Aleyrodoidea, il est le premier segment abdominal;chez les hyménoptères apocrites comme les guêpes (d'où l'expression taille de guêpe, il est le deuxième segment. Le premier est, chez ces insectes, fusionné fermement avec le thorax au mésosome. Le pétiole est une base métasomique.
Dans le cas des guêpes Sphéciformes (et certains autres arthropodes) avec un pétiole rétréci (comme étranglé) ressemblant à une tige, il est appelé pédicelle, et la partie postérieure élargie est appelée postpétiole.

En revanche, chez certaines fourmis, le troisième segment abdominal est également appelé postpétiole s'il fait partie de la tige abdominale (par exemple, chez les fourmis nodales). Pétiole, postpétiole et gastre (abdomen postérieur) forment alors ensemble le métasome.

En arachnologie, "pédicelle" est le terme accepté pour définir la constriction entre le céphalothorax et l'abdomen des araignées.

Le pétiole (et l'éventuel pédicelle) forme comme une connexion mobile entre le thorax et l'abdomen est caractéristique de nombreux arthropodes. Il leur permet, d'une part, une plus grande liberté de mouvement de l'abdomen. Par exemple, chez les fourmis, cela permet une pulvérisation de sécrétions vers l'avant, et d'autre part vers le haut, ce qui est particulièrement utile pour le dépôt de parfums (ou autres substances).

Le pétiole peut également être utilisé dans le contexte des veines d'aile, où une cellule d'aile qui est habituellement à quatre côtés est réduite à un triangle avec une tige (la cellule étant ainsi pétiolée).

Voir les synonymes de pétiole.
Revoir la définition pétiole ... La définition PETIOLE a été vue 11089 fois. Publié le 24/08/2007. Modifié le .