L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de médicament

Que signifie médicament ?

Définition simple: Le médicament est un produit pharmaceutique, obtenu ou préparé techniquement, à des fins prophylactiques, curatives, palliatives ou diagnostiques, capable d'induire des changements fonctionnels dans un organisme vivant, positivement ou négativement, par une action physique, chimique ou physico-chimique.

Définition médicament:

Un médicament est composé d'une ou plusieurs substances intégrées sous forme pharmaceutique, présentées à la vente et à usage clinique (humains) et/ou vétérinaire (animaux), dotées de propriétés permettant de prévenir, soulager ou améliorer une maladie l'état de santé des individus malades, ou modifier les états physiologiques.

Pour une utilisation des médicaments avec les animaux, voir les médicaments vétérinaires. En complément, voir aussi les plantes médicinales (avec guide d'utilisation) pour la phytothérapie, les adjuvants médicamenteux (ou excipients) et l'effet placebo, notamment en homéopathie; pour le principe de résistance, voir la résistance à un médicament, la résistance à une maladie et la résistance à un antibiotique.

Divers médicaments:
Médicaments en pilules et gellules
Un médicament est fabriqué avec des molécules classées comme ingrédient pharmaceutique actif, exogène, organique ou inorganique, naturel ou synthétique. Les médicaments sont composés de toute substance ou combinaison de substances présentées comme possédant des propriétés curatives ou préventives pour des maladies humaines ou leurs symptômes ou pouvant être utilisées ou administrées chez l'homme avec établir un diagnostic médical ou, en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique, restaurer, corriger ou modifier des fonctions physiologiques.


Description:

Un médicament peut être utilisé ou administré dans le but de restaurer, de corriger, de modifier des fonctions physiologiques, d'exercer une action pharmacologique, immunologique ou métabolique, ou d'établir un diagnostic médical. Un médicament peut également être utilisé pour suspendre, inhiber ou faire cesser des fonctions physiologiques.

Le pharmacien et le pharmacologue sont les professionnels compétents pour l'utilisation ingrédients pharmaceutiques actifs. Le médicament magistral est préparé spécifiquement selon l'ordonnance du médecin quand le médicament officinal est préparé d'avance par le pharmacien.

Le terme drogue signifie à la fois "remède" mais aussi "poison": la signification est plus large que médicament, qui indique les produits utilisés à des fins thérapeutiques pour traiter diverses conditions médicales, les maladies habituellement. Ainsi, le concept de médicament a été assigné à différentes définitions en fonction du contexte dans lequel il est utilisé, conduisant parfois à un chevauchement de sens avec le terme drogue.


Histoire:

Le concept de médecine comme guérisseur était déjà utilisé par les civilisations archaïques de la Mésopotamie et de l'Égypte. Le terme shêrtu, qui apparaît dans les manuscrits de l'époque, a la signification simultanée de la maladie divine, du péché ou de la punition. Ce n'est que par une opération de catharsis, où un contenu magique était attribué à la médecine, que l'individu atteindrait la purification de ses péchés et la restauration de la santé par l'intervention des dieux.

Ces concepts ont influencé la compréhension de la pathologie et de la thérapie pendant de nombreux siècles et persistent à certains égards à ce jour. Le mot même de la drogue vient du terme grec pharmak, qui signifie "ce qui a le pouvoir de traduire les impuretés". Chez les Grecs, les victimes des sacrifices offerts aux dieux s'appelaient pharmakó, et la nourriture utilisée lors des cérémonies de communion, phármakon. Ce dernier mot est venu à intégrer la terminologie médicale grecque et est considéré à ce jour comme synonyme du mot "drogue". Pour les Grecs, phármakon était ce qui pouvait amener le bien et le mal, soutenir la vie ou causer la mort.


Législation:

Pour être commercialisé (y compris en Italie), un médicament doit avoir trois caractéristiques: la qualité, la sécurité et l'efficacité. A ceux-ci peuvent s'ajouter des limitations imposées par différents états dans lesquels un médicament est commercialisé ou non commercialisé. Chaque médicament thérapeutique a typiquement un ou plusieurs ingrédients actifs, une utilisation prévue, une méthode d'utilisation, un dosage, des contre-indications et des effets secondaires, typiquement décrits dans ce que l'on appelle l'insert d'emballage. En général, le principe du bon sens suprême est que chaque médicament est prescrit par le médecin qui traite le patient en raison de ses effets curatifs qui surmontent les effets secondaires (avantages plus importants des inconvénients) avec des méthodes et des périodes d'emploi pouvant varier sujet en raison de sa réponse personnelle à la drogue, donc en étroite collaboration entre le médecin et le patient.

Étant donné que la prise de médicaments sans l'expertise nécessaire peut entraîner de nombreux effets secondaires jusqu'à la mort, un régime de vente spécial est établi qui varie d'un pays à l'autre. Les médicaments peuvent être divisés en trois catégories: OTC (over the counter, les médicaments dits "en vente libre"), SOP ("sans obligation de prescription", principalement par prérogative du pharmacien) et les médicaments dispensables uniquement sur présentation d'une prescription. Ce dernier, qui pour certaines caractéristiques ou pour le mode d'utilisation pourrait entraîner des risques sérieux s'il est utilisé de manière inappropriée, ne peut être dispensé que par une pharmacie agréée en pharmacie et présentant la prescription écrite relative préparée exclusivement par un médecin qualifié. Certaines classes particulières de drogues, telles que les drogues et leurs dérivés, sont soumises à des restrictions encore plus importantes (recette de recherche ministérielle, RMR), tandis que certaines classes de médicaments ne peuvent être prescrites que par certains spécialistes (recette limitative).


Conservation (péremption):

En général, les médicaments doivent être conservés dans l'obscurité dans un endroit frais et sec, hors de la portée des enfants. Ils sont généralement conservés pendant une période allant de 2 à 5 ans. L'élimination des médicaments doit être effectuée dans des conteneurs en pharmacie, car les substances présentes dans ces médicaments, s'ils sont traités dans des installations d'élimination traditionnelles avec d'autres déchets, peuvent entraîner une toxicité. Les tests, la commercialisation et les méthodes d'utilisation des médicaments sont soumis à l'autorisation de diverses agences nationales de santé.


Apparence et composition:

Le composant principal d'un médicament est son principe actif, la substance qui est principalement responsable de son effet thérapeutique. Une série d'excipients est ajoutée au(x) principe(s) actif(s), obtenant une formulation spécifique permettant son administration aux patients de la façon la plus sûre et la plus appropriée. Selon la présentation ou mode de préparation, un médicament (avec son excipient) est présenté comme:aérosol;ampoule buvable;cachet;collyre;comprimé;errhin;gélule;granule;liquide injectable;onguent;pilule;pommade;poudre;sirop;suppositoire;suspension.
Certains principes actifs sont présents sur le marché dans des dizaines de formulations différentes dans toutes les conditions, donnant lieu à des médicaments très proches mais légèrement différents. Effectivement, de nombreux médicaments ou formes pharmaceutiques contiennent également des excipients spéciaux capables de modifier certaines caractéristiques de la substance active, comme le temps d'action (retard ou effet prolongé), le site d'action ou la solubilité apparente et donc l'efficacité, la conservation, etc.


Préparations galéniques:

Outre les médicaments industriels préemballés, il existe également des préparations pharmaceutiques qui peuvent être préparées par le pharmacien dans le laboratoire de pharmacie ouvert au public ou à l'hôpital, dites préparations galéniques (à ne pas confondre avec les compléments alimentaires, les produits cosmétiques, qui n'ont rien à voir avec le secteur pharmaceutique, bien qu'ils puissent également être obtenus dans les pharmacies ou dans le secteur alimentaire, à base de plantes, cosmétiques, etc.

Ils peuvent ou non exiger une ordonnance rédigée par le médecin pour la distribution au public.

Les médicaments génériques importés (par exemple d'Inde et de Chine, pourvoyeurs communs) sont soumis aux contrôles sanitaires exigés par la réglementation des pays d'origine, et non aux mêmes contrôles que les médicaments "nationaux" d'un pays. Commander des médicaments dans un pays étranger ne garantit donc pas du tout l'adéquation en qualité, en quantité de principe actif, ni sur les contre-indications ou effets secondaires, que le "même" médicament vendu en officine locale, dûment agrée par un État. Les achats "sauvages" à des sociétés commerciales en ligne sur Internet à l'étranger ne garantissent pas du tout l'efficacité médicamenteuse (et même pas sa non-dangerosité!) car il peut bêtement s'agir d'un placebo ou d'un excipient "bien emballé"... sans aucun effet positif sur le patient (ou plutôt le client...).


Médicaments génériques:

Les médicaments génériques sont des médicaments dont les brevets ont expiré et qui peuvent donc également être produits par des sociétés pharmaceutiques autres que celles qui ont déposé le brevet, en conservant l'exclusivité de la production pendant une période qui devrait être utilisée pour rembourser les frais de recherche et développement.

Ces produits, en raison de la concurrence, les frais de recherche non engagés par les nouveaux producteurs et la publicité qui peut ne pas être nécessaire si le produit bénéficie d'un grand marché, permettent une réduction du prix au client final qui s'installe en moyenne à 30 %. La prescription légale est que le générique d'un médicament de marque, en plus d'avoir le même ingrédient actif, doit être bioéquivalent: il doit posséder les mêmes capacités de guérison, libérer la même quantité de substance médicamenteuse au fil du temps et atteindre les mêmes concentrations sanguines que le médicament marqué avec une différence de pas plus de ± 20%. Les détails sur le pourcentage et le type d'excipients utilisés sont moins spécifiques sont.

Aux États-Unis (et dans de nombreux pays européens), il existe une réglementation précise sur le nom des médicaments génériques avec le nom de l'ingrédient actif et le nom de l'entreprise qui le commercialise pour une reconnaissance exacte, puisque les médicaments "originaux" utilisent plutôt des noms de fantaisie. Toutefois, dans certains pays (comme en Italie), cependant, l'appartenance ou non d'un médicament à la catégorie des médicaments génériques est plus difficile à saisir, puisque la procédure d'enregistrement n'implique pas nécessairement le changement de nom.

Le pharmacien peut remplacer le médicament par un équivalent générique si le médecin n'a pas inscrit la recette médicament non remplaçable.

L'utilisation du terme "générique" s'est avérée malheureuse car elle suggère l'idée d'une drogue non spécifique, avec une action "générique" (littéralement "de genre"), qui ne correspond pas à la réalité; il a donc été pensé que l'expression "équivalent" (pour "médicament équivalent") était plus appropriée, car elle renvoie à l'idée d'un médicament exactement équivalent du point de vue qualitatif et quantitatif au médicament breveté analogue.


Médicaments personnalisés:

Au troisième millénaire, les traitements personnalisés, donc destinés à un nombre limité de personnes ou à des individus, ont augmenté. Dans certains cas, comme en 2005 avec le médicament DiBill étudié pour les Afro-Américains, l'accusation de racisme a été soulevée. Les notices de certains médicaments ont été modifiés en fonction des observations cliniques de pharmacovigilance. Un exemple est l'épisode survenu le 12 décembre 2007 où la FDA (agence américaine sur les médicaments) a modifié la notice de la carbamazépine, un antiépileptique, indiquant un plus grand risque d'hypersensibilité cutanée au médicament dans la population chinoise et indienne.


Mode d'action et but:

Selon les fonctions ou principes actifs mis en jeu, un médicament peut être qualifié de (liste non-exhaustive):anesthésiant;analgésique;antalgique;antiacide;antiépileptique;antibiotique;anticoagulant;anti-diurétique;anti-inflammatoire;antipsychotique;antispasmodique;antihistaminique;anti-hypertenseur;antipyrétique;antiviral;antirétroviral;antitussif;anxiolytique;bêta-bloquant;bronchodilatateur;cardiotonique;diurétique;hypoglycémiant;laxatif;psychotrope;antidépresseur;neuroleptique;anxiolytique;hypnotique;somnifère;sédatif;vasopresseur.

Voir les synonymes de médicament.
Revoir la définition médicament ... La définition MEDICAMENT a été vue 1326 fois. Publié le 02/01/2018. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):