L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Comment créer un aquarium eau de mer?

Introduction à l'aquariophilie marine : avant de commencer

Avant même de commencer, il faut tenir compte de cet avertissement : débuter un aquarium marin provoque un sérieux changement des modèles comportementaux humains. C'est ainsi que vous serez surpris à regarder et à observer, complètement rêveur, votre aquarium marin pendant des heures, appuyé sur vos coudes, votre tête entre vos mains... Vous vous prendrez à téléphoner à l'amour de votre vie (ou n'importe qui !!!) au milieu de la nuit seulement pour dire que vous venez juste de découvrir un nouveau polype ou un nouveau vers d'environ 1 mm de long, tout fin et rouge flamboyant... Ou encore, vous admirerez sans modération votre aquarium géographique, représentatif du biotope choisi ! Vous n'achèterez plus de nouveaux vêtements ou de meubles parce que votre aquarium a réellement besoin de ce nouvel éclairage, de ce nouvel équipement...

Bref, vous entrez dans un univers à multiples dimensions, celui de la passion! Immodérément.

Un aquarium marin sans coraux :
L'observation d'un aquarium marin avec des poissons-papillons est une merveille de beauté
L'aquarium marin peut se résumer à la conservation de poissons d'eau de mer sans qu'il soit besoin de mettre en oeuvre une armada technologique.

Chercher tous les conseils en aquariophilie marine

De nombreuses abréviations courantes dans le langage des aquariophiles marins sont utilisées. Vous trouverez leur définition dans le glossaire aquariologique et biologique. Le guide de description des espèces marines apporte des informations précieuses sur les demandes biologiques des poissons, des coraux, des invertébrés, ...

En conséquence et en tout premier lieu, glanez d'abord tous les conseils possibles!

Souvent, la première source d'informations que vous aurez se trouve dans le magasin local d'écailles ou dans une animalerie. Premier principe dont il faut se rappeler, ces professionnels n'ont rien de philanthropes et ils existent principalement pour « faire » de l'argent ! Qu'ils gagnent de l'argent ou soient près de la faillite importe peu, ils essayeront toujours de vous vendre le plus cher des articles (régulièrement inutile), ou plus subtil, de préférence quelque chose que vous devrez améliorer plus tard (c'est-à-dire une autre vente pour eux...), quitte à devoir modifier l'aquascaping de votre aquarium.

Ceux-ci sont encore de bons magasins ! Les mauvais magasins vous vendront également des êtres vivants incompatibles avec votre aquarium, ou des poissons malades ou non acclimatés, ou même des poissons pêchés avec des poisons (cyanures). Ils savent, la plupart du temps car ce sont des professionnels, à l'avance qu'ils mourront après quelques jours. Mais qui sera blâmé ? VOUS car votre eau est de mauvaise qualité (un seul paramètre défavorable leur donnera raison), car votre filtre n'est pas adapté, etc... Du coup, « vous avez également besoin de cet UV 'C' pour stériliser l'eau et endiguer la maladie des points blancs » quand une simple augmentation de température de l'eau peut suffire. Comme vous n'êtes pas sûrs de vous-même, vous achetez inévitablement plus d'équipements, habituellement superflus mais qui remplit le portefeuille du vendeur... En première conclusion : ACHETEUR, PRENDS GARDE.

Une deuxième source de renseignements réside dans les livres. Malheureusement, ceux-ci sont souvent à la traîne ou « à la ramasse » car trop vieux et souvent périmés. Nombres de livres que nous consultons ont dix ans ou plus et bien des connaissances changent entre temps. La connaissance des poissons et leur survie en aquarium (par exemple, le magnifique Zancle cornu Zanclus cornutus était interdit de séjour dans les années 1990 alors qu'on peut leur offrir un environnement viable actuellement) avancent à grandes enjambées. Toutefois, les connaissances anciennes sur le 'vivant' sont rarement contredîtes ultérieurement, elles sont simplement améliorées. En revanche, les techniques utilisées pour la maintenance de nos chères (!!!) écailles progressent tous les jours. Un livre traitant du matériel technique tels que les filtres, les écumeurs, l'éclairage, ..., devient rapidement obsolète car de nouveaux équipements sont développés et chaque année voit sa vague de nouveautés. Aussi, avant que vous décidiez de n'importe quoi pour votre matériel, posez des questions sur ce que les livres indiquent. Les magazines, dans leurs publications les plus récentes, sont mieux appropriés, mais un numéro de magazine qui a plusieurs années entre dans la même catégorie que les livres.

La troisième source extrêmement réactive est en 'direct live' : Internet avec les groupes de discussions. Les forums marins présentent un avantage de poids car les personnes intervenant sur ces forums, spécialisés en aquariophilie marine, n'ont aucun gain financier à venir par ce qu'elles recommandent et sont généralement et habituellement impartiales. Il faut toutefois émettre un bémol avec la menace d'un risque de dérapage qui consiste à glorifier tel matériel au détriment d'un autre. Par exemple, « moi, j'ai l'écumeur YYY, ou la pompe ZZZ, c'est le meilleur matériel du monde, utilisez-le ! » ou « j'ai maintenu 10 poissons-anges de 25 cm avec 4 groupes de 6 demoiselles de 14 cm dans un aquarium de 200 litres pendant les 5 dernières années, c'est facile, on peut le faire ! ». Faîtes préciser si c'est en même temps ou les uns à la suite des autres...!!! Lorsque plusieurs intervenants donnent leur avis sur le même sujet et que ces avis convergent, faîtes-leur confiance, eux au contraire des vendeurs, n'ont rien à gagner sauf vos remerciements.

Les clubs et associations d'aquariophilie sont également une source de conseils fort utiles. Ils apportent, en outre, un avantage non négligeable : la main d'œuvre. Toutefois, sauf à trouver au sein de votre club la personne ayant strictement l'expérience que vous recherchez, les sources de conseils seront plus limitées que sur Internet, mais, il faut le reconnaître, c'est un plus dont il ne faut pas se passer.

Tout en recueillant vos informations, vous devez toujours avoir à l'esprit : est-ce logique ?, est-ce en accord avec ce que les livres disent ?, est-ce le point de vue des « experts » sur Internet ? Vous devez également obtenir autant de recommandations et de précisions que vous pouvez et, alors, essayer de décider ce qui est exact POUR VOTRE SITUATION PARTICULIERE. Même certains des « experts » les plus notables sur Internet ne peuvent pas tout connaître, surtout votre situation A VOUS, et ainsi ne pas trouver ce qui est le plus juste pour vous. Les bases, les fondations d'un aquarium sont galvaudées et connues : un certain consensus apparaît à ce propos. Il faut donc toujours revenir sur ces bases solides en cas de doute. Si vous obtenez un conseil qui sort des sentiers battus, circonspection et méfiance seront vos règles.

Décider du type d'installation de votre aquarium marin

Avant d'acheter « n'importe quel » équipement, vous devriez décider de quel type d'environnement (ou installation) vous souhaitez. Certains vont arguer du fait qu'il est plus facile de réaliser un aquarium avec seulement des poissons, car les poissons peuvent résister à un plus grand degré de fluctuations de qualité et de pollution de l'eau. Et cette affirmation est à peu près juste (voir ci-après) en comparaison des aquariums dits « récifaux ». D'autres vont préconiser des maintenances simplifiées, à la façon d'un éco-aquarium pour faire des économies sur le matériel. Cependant, il faut relativiser. En effet, un aquarium récifal est légèrement plus difficile, mais est beaucoup plus intéressant car plus diversifié. Il donne également plus de satisfactions et accentue le sens du terme : accomplissement. Aussi, beaucoup de gens commencent avec un bac FO (Fish Only) et veulent passer au récifal en améliorant et en ajoutant et etc. Ceci a invariablement comme conséquence de remplacer l'équipement existant d'origine car, pour des soucis d'économies initiales, la qualité utile et nécessaire pour du récifal n'est pas identique à celle d'un bac FO. Investissez dans votre matériel en ayant toujours à l'esprit le mot « récifal ». Conservez vraiment ce mot en mémoire, même si au commencement, vous ne projetez que la maintenance de poissons seulement.

Un mot a été écrit : "économies". Il ne sera jamais suffisamment dit et répété qu'un aquarium d'eau de mer, même s'il constitue un aboutissement dans la passion d'un aquariophile, coûte CHER, TRES CHER, surtout en comparaison d'un aquarium d'eau douce.

Commentaires (via Disqus)
Disqus