L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Forme et emplacement : manuel aquarium marin récifal

Taille, volume, forme et poids d'un aquarium marin

Bien qu'il soit envisageable de conserver avec succès des aquariums marins très petits (pico, nano et mini récifs de moins de 150 litres), c'est un domaine spécialisé avec un champ d'application restreint. Ce n'est vraiment pas l'idéal pour un débutant, même parfois au niveau budgétaire. On peut considérer qu'un aquarium de 200-250 litres est un volume minimum « acceptable », mais plus, c'est mieux ! Et à partir de 300 litres, c'est correct et viable pour une longue durée.
Un aquarium marin type dans une pièce de vie

Conventions de forme des aquariums marins

Un rappel de conventions (à cause du système mathématique du type XYZ usuellement utilisé) : les dimensions d'un aquarium se notent longueur (l) x Largeur (L) x hauteur (h). Le mot « profondeur » est à proscrire car il peut indiquer la largeur autant que la hauteur et provoquer ainsi des non-sens ou des incompréhensions ! Voir cet article sur l'emplacement d'un aquarium.

En même temps que le volume associé à la forme de l'aquarium ont leur importance aussi :
  • Des aquariums très hauts paraissent plus naturels quand on les regarde. Cependant, ils exigent un éclairage plus intense. De plus, ils ne devraient pas avoir une biocharge supérieure que celle du même aquarium de hauteur plus faible car c'est la superficie (longueur x Largeur) de la vitre du bas qui est la plus importante, déterminante (enrochement avec les P.V.), hormis le volume total de l'aquarium.
  • Un plus grand aquarium sera plus stable dans ses paramètres (inertie) et pardonnera plus quelques petites erreurs ou supportera plus un manque de soins passager. Un petit poisson mourant dans un aquarium (mûr) de 450 litres n'aurait probablement strictement aucun effet sur la qualité de l'eau. Que le même petit poisson meurt dans un aquarium de 100 litres causera très probablement un pic ammoniacal, une explosion d'algues filamenteuses et peut-être la mort de tout ce qui existe dans le bac. Remarque très personnelle : c'est généralement dans ce cadre de malheur que les gens proclament qu'un aquarium d'eau de mer coûte très cher, que c'est franchement très difficile et à réserver à quelques experts, et quelque part, c'est logique puisque dans ces conditions, il faut racheter tous les (chers) animaux tous les 6 mois au lieu de les conserver 10 ou 20 ans !
  • Vos poissons seront bien moins soumis au stress dans un plus grand aquarium (s'il n'est pas surpeuplé !) car il y a plus de place pour échapper à d'éventuels agresseurs et cela autorise chaque poisson à posséder son territoire.
  • Un aquarium percé et muni d'un système de débordement est bien mieux qu'un aquarium traditionnel avec un déversoir annexe pour réaliser une amenée d'eau à la cuve technique ou décantation. Il autorise aussi un écoulement et un débit d'eau bien supérieur. Le bac percé est également plus sûr car, sans la présence d'un siphon (utilisé avec les déversoirs), cela écarte le risque de débordement du bac et/ou de la cuve technique.
  • Une surcharge électrique peut provoquer un dérèglement complet des pompes et favoriser la création d'un flux (une vague) de 20 litres d'eau d'un coup. Dans un aquarium de 200 litres, l'afflux subit de 20 litres, c'est l'équivalent d'un raz de marée avec le débordement qui s'en suit. Dans un aquarium de 500 litres, cela représentera une vague sans plus, le sol restant sec…, et dans un aquarium de 1000 litres, la surface de l'eau frémirait à peine.
  • La forme de l'aquarium doit tenir compte des animaux qui vont être hébergés. Par exemple, un poisson chirurgien est « taillé » pour nager rapidement et sur de grandes distances, il aura donc besoin de bacs assez longs, tandis que le poisson clown qui ne bouge guère de l'environnement de son anémone se contentera de beaucoup moins d'espace de nage et préférera un bac relativement haut afin que l'anémone (et les poissons avec…) trouve une position dominante dans le bac. Un gobie tamiseur avec sa crevette symbiotique nécessite une bonne hauteur de sable et donc un bac assez haut, etc. Un petit aquarium ne peut réunir toutes ces qualités, un grand le peut.

La plupart du temps, l'inconvénient majeur d'un plus grand aquarium (hors le problème de l'emplacement et encombrement) reste financier :
  • Remplir le bac et les changements d'eau partiels coûtent plus cher car ils sont directement liés au volume.
  • Un plus grand aquarium exige plus de PV afin qu'il soit correctement filtré. Or, les PV représentent un des achats les plus onéreux, le nombre de kg de PV étant intimement lié au volume du bac, le coût total augmente considérablement. Mais il existe des solutions pour fabriquer des pierres vivantes artificielles afin de réduire les coûts.
  • Évidemment, on voudrait plus de coraux, etc. En fait, ceux-ci sont ajoutés après la période d'achat initial et ils sont étalés dans le temps, ne laissant pas un énorme trou dans le portefeuille ! D'autre part, la patience va vous faire réaliser bon nombre d'économies (les coraux grandissent et grossissent…).
  • D'un point de vue pratique, un plus grand aquarium est plus difficile d'entretien et le nettoyage est plus fastidieux car il faut pouvoir atteindre certains endroits du bac (pas toujours évident !).
  • Une plus grande quantité d'animaux, de PV, etc… augmente le risque financier et de perdre un investissement important s'il y a un arrêt total du courant sur une longue période, si l'aquarium se fend, si une maladie vient enrayer tous les efforts, ou tout autre désastre non prévisible. L'exemple de la coupure de courant peut vous faire considérer l'achat d'un équipement « de secours » (un aérateur et une pompe 12 volts, un générateur de courant, ...) comme un investissement raisonnable en regard de ce qu'il peut sauvegarder et permet de dormir sur ses deux oreilles, sans s'inquiéter, durant la nuit ou en vacances.
Toutefois, il faut relativiser et un aquarium de 300 litres ne coûte pas du tout 3 fois plus cher qu'un aquarium de 100 litres. Ce n'est pas proportionnel.

Commentaires (via Disqus)
Disqus