L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de phytoremédiation

Que signifie phytoremédiation ?

Définition simple: La phytoremédiation est l'une des techniques de bioremédiation à l'aide de plantes vasculaires. La phytodépollution est généralement désignée par l'assainissement des sols contaminés ou l'eau souterraine souillée à l'aide de plantes. Le processus se déroule in situ étant donné que le traitement du sol ou de l'eau a lieu sur place.

Définition phytoremédiation:

La phytoremédiation, ou la phytodépollution, est une technique de bioremédiation qui consiste en une utilisation de plantes dépolluantes et des micro-organismes associés pour une remédiation des sols, pour immobiliser, extraire ou biodégrader les polluants, enlever la pollution du sol, épurer des eaux.

Schémas des processus de phytodépollution avec phytoremédiation:
La phytoremédiation et ses processus de phytodépollution
La phytoremédiation se décline en techniques de phytostabilisation, rhizofiltration, phytoextraction, phytovolatilisation, et phytodégradation, mycoremédiation.

La phytoremédiation utilise l'ensemble des techniques biologiques de mise en sécurité ou de traitement des sols qui s'appuie sur la capacité de certaines espèces végétales à tolérer la présence de polluants biodisponibles des sols. Lorsque la dépollution utilise des algues, il s'agit précisément de phycoremédiation, et si elle utilise des champignons, il y a mycoremédiation.

Dans le processus de phytoremédiation, certaines plantes vascularisées et arbres sont plantés afin que leurs racines absorbent les contaminants de l'eau souterraine dans le temps, ils seront ensuite récoltés et détruits. Ce procédé peut être effectué dans les zones où les racines peuvent puiser l'eau du sol. Les plantes dépolluantes sont parfois aquatiques pour dépolluer les eaux douces d'un plan d'eau, typiquement en technique de lagunage.

Voici quelques exemples de plantes qui sont utilisées dans ce processus: la fougère chinoise Pteris vittata, qui est un accumulateur très efficace de l'arsenic. Génétiquement modifiés, les arbres de peupliers sont de bons absorbeurs de mercure et les plantes transgéniques de moutarde indienne absorbent bien le sélénium.

La rhizofiltration est une méthode dans laquelle les plantes ne sont pas directement impliqués dans la remise en état, mais contribuent par leur système racinaire et la rhizosphère à stimuler l'activité microbienne dans le sol. Les polluants sont ensuite dégradés par des micro-organismes. Sur la base des moyens d'assainissement des eaux souterraines, la rhizofiltration propose aussi généralement l'absorption et la concentration-accumulation sur ou dans les racines des plantes.

Voir les synonymes de phytoremédiation.
Revoir la définition phytoremédiation ... La définition PHYTOREMEDIATION a été vue 9431 fois. Publié le 16/07/2009. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):