Que signifie isohypse ?

Définition isohypse:

L'isohypse est une courbe de niveau donnant une altitude géographique, une élévation tout le temps égale. Cette courbe de niveau est une isoplèthe contraire à une isobathe (profondeur). Les isohypses indiquent sur les cartes topographiques les points adjacents aux mêmes hauteurs (équidistantes). Ces lignes décrivent un profil de hauteur. Les lignes de contour constituent donc un cas particulier d'isolignes et de quantités de niveau.

En cas de faible exigence de précision, les hauteurs sont également soulignées par une coloration en couleurs de zones (régions). Voir aussi une isocline.

Une carte avec des isohypses:
Carte (schématique) avec des isohypses
Les courbes de niveau des isohypses, sur une carte (ici schématique), sont représentées selon leur intérêt: les lignes normales donnent les hauteurs principales, les lignes épaisses sont les valeurs arrondies (par exemples à 300 mètres d'altitude) et les lignes pointillées sont des lignes auxillaires (ou accessoires), des lignes de contour pour mieux informer de la topographie du relief (accidentel par exemple).


Les isohypses servent à représenter l'altimétrie sur une surface plane, comme une feuille. L'utilisation de l'isohypse est l'une des méthodes utilisées en cartographie pour représenter les trois dimensions sur une feuille en deux dimensions, ce qui permet de se faire une idée de la morphologie du territoire.

Selon la science de la géométrie descriptive, la courbe de niveau est définie comme l'intersection entre une partie de la surface de la Terre (considérée comme plate) et un plan parallèle à celle-ci projeté dans la première projection.

La différence de hauteur entre deux isohypses adjacentes est appelée équidistance. Les isohypses avec une plus grande équidistance sont dessinées avec un trait plus marqué et sont appelées directives, tandis que celles avec une section plus fine (et plus nombreuse) sont appelées intermédiaires. Parfois, même les isohypses en pointillés, avec encore moins d'équidistance, sont appelés auxiliaires.

Sur les cartes topographiques de l'IGM à l'échelle 1/25 000, l'isohypse a une couleur brune et une équidistance de 100 m, 25 m et 5 m respectivement pour les directives isohypses ordinaires et auxiliaires. Dans ce type de cartes sur l'isohypse ne sont pas indiquées les valeurs des actions (si pas dans les tablettes à la frontière avec d'autres nations) qui doivent être obtenues en analysant les points énumérés à proximité.

Les cartes topographiques modernes, dotées du symbolisme de l'isohypse, fournissent un support pour la compilation de cartes thématiques multiples, telles que des cartes géologiques, où apparaissent d'autres données telles que des affleurements rocheux, des failles, des plis, etc.

La couleur de l'isohypse, l'équidistance et la présence ou non de la valeur du quota varient en fonction du type de carte (topographique, chorographique, etc.), du type d'utilisation (militaire, touristique, etc.) et de l'organe cartographique. qui produit les cartes.

Dans les cartes topographiques utilisées dans le sport des "courses d'orientation", les courbes sont un élément essentiel pour se dégager dans les bois de forêts, car parfois les petites dépressions peuvent être le seul point de référence.

Voir les synonymes de isohypse.
Revoir la définition isohypse ... La définition ISOHYPSE a été vue 79 fois. Publié le 16/12/2018. Modifié le .
Discuter et poser des questions sur "isohypse"? Voir le forum langage biologique.