L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Voile de chine - degradation de la caudale - coagulation : Poisson rouge


whisper : le
Voile de chine - degradation de la caudale - coagulation (#1)
Inscrit le: 13/3/2017
Messages: 2
Bonjour !

Je m'adresse à vous pour comprendre l'origine du mal être d'un de mes voile de chine.
J'ai trouvé beaucoup de cas analogue sur la toile mais qui ne décrivent pas les mêmes causes.
(je n'ai pas compris comment faire une recherche par mots clé sur le forum, la barre en entete marche mais pas ne sort pas de lien liés du forum )

Pour résumer un peu
Bac de 120L, les locataires viennent d'y renouveler leur premier bail d'un an.
nitrates et nitrites à zero
dureté totale ~5°d
pH 6.7 (ça a l'air stable, le phmètre indique ça depuis une semaine)
Co2 35mg/L
Température 20°C (ocscille parfois entre 19 et 21 selon le temps)
J'ai possiblement abusé en distribution de nourriture
(granule flottants protéiques le matin et un soir sur deux granules végétales, en comptant les plantes qu'ils défeuillent par moment)
(je donne en été, quelques daphnies vivantes de mon élevage pour microscopie)
Ils mangent en deux trois minutes et tout le monde a sa part, (pas facile avec ce dernier...)
Le substrat contient des copépodes introduits par mes soins.
Ils n'ont jamais eu de problème de vessie natatoire.

Voici le bac


mon patient est au fond au centre (7cm sans la caudale). Il était le plus actif (le dominant qui pique tout à ses congénères)
Voila une semaine qu'il stagne soit au fond, soit en surface le nez au menisque mais n'ouvre plus la bouche comme s'il ne respirait plus, dans les deux cas il y reste plusieurs heures
comme si nager l'épuise. Je souligne qu'iI n'est jamais posé au fond, en état de catalepsie comme j'ai pu le voir sur d'autres topics.

L'évolution
En faisant cette constatation j'ai remarqué un tas de veines tout le long d'une de ses caudales,
dont le bout semble comme coagulé.
Aujourd'hui s'en est toujours au même points, sauf que le voile atteint n'est plus aussi rouge sang qu'avant, mais tourne plus vers le rouge/rose.
Avec comme une fine soie blanche le long de l’extrémité, qu'on ne distingue pas bien sur le cliché ci-dessous mais c'est localisé au bout des terminaisons les plus concentrées.





A présent il n'est plus le premier à monter se sustenter, mais il y parvient quand meme en dernier
à part cet état de léthargie il a l'air bien vivant et retrouve par moment sa fougue.
Du coup, jeune d'un jour pour tout le monde jusqu'à hier, maintenant je lui donne 3 à 4 granules seulement

Questions
Est-ce un champignon ? (j'ai tenté d'approcher un coton-tige pour voir au micro le prélèvement mais je n'obtiens rien et je n'ai pas envie de lui abîmer la muqueuse)

Si les paramètres d'eau son bon, est-ce du à une suralimentation ?
Si oui, quelles peuvent être les conséquences ? quelles précaution à prendre ?

J'ai un jeune ancistrus qui depuis peut essais de lui croquer le bout des voiles des qu'ils descend au fond
Y aurait il du sang qui s'échappe sans pour autant troubler l'eau ?
L'ancistrus bien nourri peut il être à l'origine de tout ça ?

Ais-je oublié quelque chose d'important ?


Merci pour votre aide


Fichiers attachés:
20170313_195804.jpg
12736_58c70003a9425.jpg 675X1200 px
20170313_195747.jpg
12736_58c70035bb707.jpg 675X1200 px
20170313_213904.jpg
12736_58c7051be997c.jpg 1600X900 px
anemone-clown : le
Re: Voile de chine - degradation de la caudale - coagulation (#2)
Admin
Inscrit le: 1/11/2006
De: Meuse (55)
Messages: 16086
Bienvenue.

Merci pour cette longue présentation soignée, c'est clair! Tu indiques une taille d'environ 7 cm en longueur standard, mais quel âge ont les poissons? Ou autrement dit, depuis quand les as-tu?

Si les paramètres indiqués sont bons, l'eau semble saine. Comme tu n'indiquais pas le KH, je l'ai déduit du pH et du taux de CO2 (voirquel KH, pH et CO2 en eau douce?. D'un autre côté, quels tests (marque) as-tu utilisé? Pour le pH, à quel moment l'as-tu mesuré (voir comment mesurer le pH en aquarium?)?

J'envisageais le problème de nitrites NO2 car le sang dans les nageoires en est habituellement l'un des symptômes. Le sang dans les nageoires résulte souvent d'un empoisonnement aux nitrites (voir ammonium). Mais puisque le test ne révèle rien, il faut chercher ailleurs.

Tu parles de nourriture : peux-tu indiquer la marque aussi? C'est plus rhétorique car la nourriture, hormis la pollution qu'elle peut engendrer, ne provoquera pas un tel problème, sauf si la nourriture n'est pas adaptée à tes poissons : les poissons rouges changent de type de régime alimentaire lors de leur croissance. Mais généralement, on évite de donner des aliments avec de la chitine (très indigeste, une sorte de cellulose animale pour comparer), donc pas de crustacés.

Je me doute que tu veux bien faire mais parfois le plus simple est le mieux : de bonnes paillettes ou de bons granulés vont tout aussi bien (voire mieux) que certains aliments "naturels".

Pour revenir sur les nitrites (ou tout épisode mettant en jeu l'azote et son cycle), il est aussi possible qu'il y ait eu un épisode temporaire : dans ces cas-là, ce sont les poissons les plus actifs qui en souffrent en premier car ils consomment plus d'oxygène et par suite, plus d'azote. Je pencherais de ce côté quand même, un épisode ammoniacal.

Avec quel type d'eau fais-tu les changements hebdomadaires?
chimele : le
Re: Voile de chine - degradation de la caudale - coagulation (#3)
Inscrit le: 12/11/2013
Messages: 234
Cela ressemble bien aux dégâts que peuvent causer des ancistrus sur les caudales des voiles de chine qui se posent sur le fond. Ils ont cette fâcheuse manie, dés qu'ils y ont goûté à râper les voiles des poissons. Du coup les poissons ne se posent plus et restent entre deux eaux.

Il semblerait que ce ce poisson ait le bord des voiles blanchâtres par endroit, ce qui est signe d'une pourriture des nageoires. Attention que cela ne se dégrade pas.

Tu peux couper les bords des voiles abimées et y passer de la bétadine en gel.

L'idéal est de séparer les espèces, la cohabitation est quasi impossible sur le long terme.
whisper : le
Re: Voile de chine - degradation de la caudale - coagulation (#4)
Inscrit le: 13/3/2017
Messages: 2
Bonjour à vous,

Pardonnez cette latence de réponse,
beaucoup d'astreinte cette semaine...


Durant un temps, j'ai cru qu'il avait repris du poil
(il était redevenu vif et casse pied en vers ses comparses)
mais au fil des jours j'ai constaté une évolution de la dégradation de son voile.
Ca se ternit et l'extrémité est blanchâtre.

@anemone-clown:

- Je les ai depuis 1 an, à l'époque, ils mesuraient 5cm.
(je n'ai pas eu d'indication sur l'age à l'achat)

- Je leur donne exactement,
le matin "Tetra gold colour" (protéines),
le soir "JBL Novo pearl (vegetaux)
pour l'ancistrus, je donne des "Tetra Pleco tablets"
Donc principalement des granules qui flottent, j'ai trouvé ça plus pratique pour l'hygiène,
ça ne trouble pas l'eau, et ce qui n'est pas consommé, ou en cas de surplus accidentel, je peux les récupérer facilement.
Ensuite, par moment, et/ou pour distraire le filou qui empêche les autres de se sustenter,
je donne une petite quantité de granules "JBL gold pearls mini" (protéines)
qui coulent, mais deux fois plus petites.
Pour ce qui est des daphnies ou nourriture vivantes, je n'en donne qu'en été, et en quantité substantielle.

- En effet l'eau semble toujours saine, je n'ai jamais eu de poussée d'algues ou cyanobactéries.

- Je change 40L (30%) avec de l'eau de bouteille toutes les deux semaines (3 fois par mois)
au tout début j'ai passé une heure trier les marques par propriété et j'ai choisi
celles qui contiennent le moins de calcium et de nitrates (double usage, parfais pour mon récifal)

- J'ai recalibré mon phmètre et suivi la procédure indiquée dans ton lien
mais je n'ai pas constaté d'écart signifiant, entre 6.5 et 6.8 à une température stationnaire de 20.5°C.
Mais à cette heure, ça vient de grimpé à 21.5... donc je refais le test demain.

- Pour mes test j'utilise des bandelettes JBL et des indicateurs liquides.
Mais comme je n'ai pas confiance en les bandelettes,
Je songeais aussi à l’ammoniaque car c'est le seul test que je ne fais pas, mais vu que les nitrites/nitrates n'indiquaient rien...
Du coup, j'ai racheté d'autres tests liquides de la meme marque, et j'ai tout revérifié.
Voici le rendu, et là surprise:

NH4 -> 0mg/L
NO3 -> 150mg/L
NO2 -> 0.6mg/L
GH -> 5°d
KH -> 4°d
Temp -> 20/21°C

Je ne comprend pas cette montée soudaine,
je viens juste de changer l'eau, ça me laisse pantois



@chimele:

Je me suis mis à penser que l'ancistus pouvait en être à l'origine,
(j'imagine qu'après morsure il y a un risque que la plaie s'infecte).
Mais je ne me souviens pas avoir vu un tel affront en un an.
(à moins qu'il s'y prenne la nuit, vu qu'il est nocturne, ou qu'il ai radicalement changé de régime
Remarquons, l'ancistrus était relativement petit au début, il avoisine à présent les 6.5cm (caudale incluse)

Depuis quelques jours, il ne sévit plus. Trop occupé par les leurres végétaux que je lui donne au fond.



Constatation:

Une fois par mois (pour laisser mes copépodes prospérer),
je passe l'aspirateur au fond, (aspirateur électrique).
Sauf que là, je constate quelques "déchets" qui ne montent pas de dedans.
j'ai beau repasser, rien n'y fait.

En me penchant de plus près, j’aperçois la présence de petits boules claires sur le gravier.
Littéralement collées. Meme par capillarité, en agitant un peu ça devrait partir, mais non.
Il faut vraiment plonger la main au fond et les pincer manuellement sur le grain,
une fois en flottaison, c'est là qu'on se rend compte que ce qui les maintient si fermement, c'est une touffe filamenteuse
(on dirait une méduse)

Bref, Le genre de choses qui me raisonne dans ma tete comme mycélium...

Je me suis juré de ne jamais faire de mycologie sous mes scopes!
Mais ni une ni deux, je fais un prélèvement. Au stéro x4 je distingue clairement des sphère de 1mm
semi opaques avec un petit voile filamenteux telle une queue.
(on aurait dit comme des oeufs de lépidoptères vides/éclots).

Là je m'inquiète, je passe donc au micro. Je sors une lame concave,
et j'en prend un à la pipette, mais une fois dedans il ne sors plus...
j'ai du le faire à la pince. Grossi 40 fois c'est conclu, ce sont bien des filaments,
et à 100 fois sur condenseur à fond noir, je vois bien les spores et ça grouille de monde,
mais je ne suis pas assez expériencé en mycologie, et je ne parviens pas à identifier les protozoaires et paramécies qui circulent dessus, (qui sait ça pourrait aider à déterminer ?)

Donc, sujet:
taille 1mm,
sphérique, avec une queue filamenteuse,
blanchâtre et semi opaque, creux
J'en dénombre une bonne cinquantaine éparpillés
Ils sont tous accroché sur les grains de gravier


Je vous met les photos,
en revanche, je suis confus, j'ai prêté ma camera ccd... donc il faudra se contenter de prises directes au foyer d'un des oculaires du stéréo (et on oublis le micro, c'est bien trop lumineux)

Pas possible à prendre en macro non plus,
donc modeste cliqué via le tel:




Celui ci a fini sa course au hauteur après le nettoyage:


au stéreo:




Questions:

Edit: bizarrement, je ne trouve plus aucun copépode
meme en pressant la masse filtrante et en retournant le substrat...

Edit2: Après m'être renseigné, il arrive de confondre avec des oeufs d'escargots,
j'en ai bien un, il est passé de 5mm à 2cm en un an, et je doute qu'il soit en mesure de pondre une cinquantaine d'oeufs de 1mm en si peut de temps.

Edit3: après moultes réflexions, je pense que les "boules" étaient logées sous le substrat,
et qu'en remuant le fond à en aspirant, les grains de gravier du dessous sont remontés avec leur acolytes.
(ce qui explique pourquoi je n'ai rien vu avant)
A l'abris donc de la lumière, partiellement privé d'oxygène... ça ressemble bien à un environnement propice aux moisissures, "dans certaines circonstances" (mais lesquelles ?)
Le gravier est conçu pour ne pas sédimenter, mais je n'ai plus l'emballage pour me renseigner sur sa composition :/


- Il n'y avait pas ces choses avant. Est-ce possiblement autre chose que des champignons ?
(je ne pense pas que cela viennent de l’extérieur, ni des plantes)

- Comment dois-je m'y prendre pour couper les bouts du voile ?

- Dois je mettre l'individu en quarantaine avec la même eau ?

- pourquoi une si soudaine montée en nitrates ?

- Quel traitement (s'il n'est pas trop tard) peut on envisager ?


Merci pour votre temps !
Et mille excuses pour ma verbosité (et les sauts de ligne) :/


Fichiers attachés:
fond_2.jpg
12736_58cf21baa2564.jpg 1600X900 px
fond_1.jpg
12736_58cf21e31401b.jpg 1600X900 px
plant.jpg
12736_58cf2206df3c4.jpg 1600X900 px
micro_0.jpg
12736_58cf22379ea5f.jpg 1600X900 px
micro_1.jpg
12736_58cf229df4107.jpg 1600X900 px