L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de habitat

Que signifie habitat ?

Définition simple: L'habitat est un environnement écologique occupé et habité par une population biologique d'organisme animal, végétal ou autre, dans un écosystème. Le terme désigne généralement la zone où l'organisme vit et où il peut trouver de la nourriture, un abri, une protection et des partenaires pour la reproduction.

Définition habitat:

En biologie, un habitat est le milieu dans lequel vit un organisme, généralement considéré comme un biotope approprié à la vie d'un être vivant. L'habitat peut aussi être un milieu inerte et biologique qui constitue l'environnement d'une espèce considérée.

L'habitat est en quelque sorte l'écosystème considéré par rapport à une espèce ou un organisme, un concept utilisé en écologie pour définir les conditions environnementales qui déterminent la région habitée par la population d'une certaine espèce.

Un habitat naturel avec papillons:
Un habitat pour papillons
L'habitat biologique pour des papillons est la nature avec des végétaux à fleurs pour pourvoir à leur régime alimentaire fait de nectar, une sorte de niche près du sol ou dans les arbres.


Divers concepts:

Il existe au moins quatre concepts différents d'habitat en écologie. Ils ont en commun la définition explicite du terme et de la référence spatiale. La nature explicite fait référence au fait qu'il est impossible de définir des habitats où il n'y a pas de composante biotique. Le deuxième facteur commun est la référence spatiale, de lieu, de l'endroit où l'élément biotique apparaît. Les différences ont à voir avec les deux facteurs précédents, si l'on fait référence à une espèce (ou population) ou à un ensemble d'entre eux, et si l'espace est défini en termes de zone peu profonde ou si un plus grand nombre de facteurs abiotiques sont inclus (climatologie, température, etc.).

L'habitat pour un micro-organisme tel qu'une bactérie n'a pas les mêmes spécificités que pour un animal sauvage de grande taille: la notion d'habitat est donc relative à l'organisme considéré. Et que dire de celui d'une espèce migratrice et/ou avec des cycles de développement et de reproduction dans différents endroits? La définition spatiale peut ne pas être une tâche simple. Dans de tels cas, pour rester dans le concept, il est fait référence à des types d'habitats complexes.


Habitat durable:

Un habitat durable est un écosystème capable de produire de la nourriture et un abri pour les personnes et d'autres organismes, sans épuiser les ressources. Un habitat est composé de facteurs physiques tels que le sol, l'humidité, un gradient de température (facteurs climatiques) et l'intensité lumineuse, ainsi que des facteurs biotiques tels que la disponibilité de la nourriture et la présence ou l'absence de prédateurs. Chaque organisme a certains besoins d'habitat pour les conditions dans lesquelles il va prospérer, mais certains sont tolérants (voir extrêmophiles) aux grandes variations, tandis que d'autres sont très spécifiques dans leurs besoins. Un habitat n'est pas nécessairement une zone géographique, et peut être l'intérieur d'un tronc, un tronc pourri, une roche ou un amas de mousse, et pour un organisme parasite, le corps de son hôte, partie du corps de l'hôte, tel que le tube de l'appareil digestif, ou une seule cellule dans le corps de l'hôte.


Les types:

Les habitats offrent un nombre variable de niches, biologiques, climatiques et écologiques. Ce nombre est d'autant plus grand, ainsi que la variété des espèces qui y vivent, que l'habitat offre un choix varié de nourriture, d'abris, de sites de pontes, et cela de manière stable, et non saisonnière ou cyclique.

Autrement dit, au niveau directive européenne, l'habitat, c'est le milieu dans lequel vit une espèce ou un groupe d'espèces animales ou végétales (exemples: tourbières, roselières d'estuaire, chênaies...). Ce sont des zones terrestres ou aquatiques possédant des caractéristiques biogéographiques et géologiques particulières et uniques, ayant influencé l'évolution ou la dévolution des organismes y vivant. Les types d'habitat comprennent les régions polaires, tempérées, subtropicales et tropicales. Le type de végétation terrestre peut être la forêt, la steppe, la prairie, le désert, la montagne... Les habitats d'eau douce comprennent les marais, ruisseaux, rivières, fleuves, étangs, lacs, lagunes et estuaires, et les habitats marins comprennent les marais salants, la côte (littoral), la zone intertidale, la mer, l'océan, les récifs, les baies, la haute mer, les fonds marins et les évents sous-marins (cheminées marines).

Parmi les habitats spéciaux pour la vie, on peut citer les cavernes ou grottes sans lumière, dont certains organismes comme une forme troglomorphique d'un poisson a littéralement perdu les yeux au cours d'une dévolution.

Le désert est un habitat:
Le désert a des micro-habitats extrêmophiles
Le désert est un habitat extrêmophile, constitué de plusieurs microhabitats avec des touffes de végétation.

En occultant la notion spatiale, un habitat peut être compris comme un type de végétation, une simplification du concept qui coïncide avec la végétation dominante (structure floristique et composition). Tout en étant une approche grossière, elle est valable pour les applications à grande échelle et met l'accent sur le rôle des stades en série dans la succession écologique (et succession végétale). Différentes espèces, ou différentes phases du cycle de vie de la même espèce, montrent des affinités avec certains stades en série, ce qui implique qu'avec la progression de la succession, les "habitats" de l'espèce varient avec le temps entraînant des changements dans les populations.

En plus d'offrir des possibilités de locomotion aux animaux ailés et un moyen de dispersion des grains de pollen, des spores et des graines, l'atmosphère peut être considérée comme un habitat à part entière. Il y a des microbes métaboliquement actifs présents qui se reproduisent activement et passent toute leur existence dans l'air, avec des centaines de milliers d'organismes individuels estimés être présents dans un mètre cube d'air. La communauté microbienne aéroportée peut être aussi diversifiée que celle trouvée dans le sol ou d'autres environnements terrestres, mais ces organismes ne sont pas répartis uniformément, leurs densités variant spatialement avec l'altitude et les conditions environnementales. L'aérobiologie a été peu étudiée, mais il y a des preuves de fixation de l'azote et de carbone dans les nuages, avec des preuves moins évidentes du cycle du carbone, toutes deux facilitées par l'activité microbienne.


évolutions et risques:

Les habitats changent avec le temps, comme avec les évolution des biocénoses. Cela peut être causé par un événement violent tel qu'une éruption de volcan, un tremblement de terre, un tsunami, un incendie ou un changement des courants océaniques; ou le changement peut être plus progressif au cours des millénaires avec des changements de climat, tels que l'avance et le recul des calottes glaciaires et des glaciers, et comment les différentes conditions météorologiques apportent des changements de précipitations et de rayonnement solaire. D'autres changements viennent directement des activités humaines: la déforestation, le labour des vieux pâturages, le détournement et le barrage des rivières, le drainage des marais et le dragage des fonds marins. L'introduction d'espèces exotiques peut avoir un effet dévastateur sur la faune indigène par l'augmentation de la prédation, la compétition pour les ressources ou l'introduction de ravageurs et de maladies auxquels les espèces indigènes manquent d'immunité.

La destruction de l'habitat est un facteur pertinent qui peut diminuer la population d'une espèce et la mettre en danger ou l'amener à l'extinction, mais en même temps elle pourrait favoriser d'autres espèces, déjà présentes ou nouvelles dans un biome.


Petit et micro-habitat:

Un micro-habitat se trouve à proximité immédiate de l'endroit où vit un spécimen animal ou végétal particulier. Le microhabitat ou le micro-environnement indique l'environnement immédiat et d'autres facteurs physiques d'une plante ou d'un animal spécifique dans son habitat.

La niche écologique est le mode de vie d'une espèce ou d'une population particulière au sein d'un écosystème, qui détermine son effet sur d'autres espèces ou populations.


Autres formes d'habitats:

Le terme habitat couvre plusieurs concepts, dans divers domaines de la vie:En architecture et urbanisme, l'habitat est un espace construit dans lequel l'homme vit. L'habitat humain regroupe un ensemble de facteurs matériels et institutionnels qui conditionnent l'existence d'une population humaine localisée et définit comment l'homme utilise l'espace à des fins de logement.Un habitat spatial, ou une colonie orbitale, est une station spatiale conçue comme un établissement permanent d'être vivants.
La Directive Habitats est une directive de l'Union européenne sur l'environnement.

Voir les synonymes de habitat.
Revoir la définition habitat ... La définition HABITAT a été vue 38301 fois. Publié le 20/09/2007. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):