L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de autotomie

Que signifie autotomie ?

Définition autotomie

Une autotomie est une auto-mutilation réflexe d'une partie du corps, observée chez certains animaux leur permettant d'échapper au danger, généralement à un prédateur. Les membres ou organes perdus par autotomie peuvent se régénérer comme dans le cas des appendices des crustacés, des queues des lézards, reptiles et sauriens, salamandres et herptiles plus généralement, les bras des étoiles de mer ou ophiures, des échinodermes comme les échinidés et les tentacules des mollusques, les pattes des insectes, notamment des araignées et autres arachnides; un crabe comme une ériphie par exemple, est capable d'autotomie.

Ce gecko Lygodactylus picturatus a perdu sa queue par autotomie :
L'autotomie d'un gecko : sa queue est coupée
L'autotomie, l'auto-amputation d'une partie du corps de l'animal, est générée par la fuite et permet de se soustraire à l'emprise d'un prédateur.

L'autotomie est finalement une mutilation spontanée que pratiquent certains animaux qui, afin d'échapper à un danger, abandonnent une partie d'eux-mêmes : il faut donc distinguer l'autotomie de l'autospasie. Il s'agit d'une stratégie de défense. L'autotomie a été constatée chez presque tous les groupes d'animaux, aussi bien chez les invertébrés que chez certains vertébrés : certains rongeurs peuvent aussi perdre une partie de leur queue.

La perte se produit lorsque le prédateur a déjà saisi la partie du corps (il est libre d'en échapper) ou avant une attaque pour distraire le prédateur. En général, l'élément reste abandonné en conservant des mouvements réflexes, ce qui donne une illusion de vivant; cela va distraire le prédateur et permettre à l'animal d'en réchapper.

Ce n'est pas tant un acte volontaire qu'un réflexe protecteur dépendant de la masse nerveuse ventrale. Il y a avantage pour l'animal à se débarrasser de ce morceau de patte ou d'organe, car du moignon résultant de l'autotomie, il ne s'écoulera que peu de sang, tandis que de la section faite par l'opérateur va s'échapper du sang en abondance. Le membre est séparé à partir d'emplacements généralement prévus dans l'anatomie de l'animal. La plupart du temps, c'est une partie de queue ou de membre. Les muscles spécialisés permettent de briser le joint et sceller les différents conduits pour éviter la perte de fluide corporel (y compris le sang ). Selon l'espèce, la partie abandonnée peut repousser. Cette capacité n'est pas toujours parfaite et les membres "repoussés" sont souvent moins fonctionnels que les originaux (couleurs différentes, de petite taille, moins de mobilité, taille moindre ou plus grosse, doublant chez certains reptiles). Malgré la possibilité de se régénérer, l'élément se détériore avec le nombre d'excroissances.

Chez les crustacés surtout, il est facile d'observer ces phénomènes à l'aide une expérience simple : on coupe le bout d'une des pattes d'un crabe bien vivant, celui-ci la détache, et si on coupe successivement l'extrémité de chacune des autres pattes, le crabe les détachera aussitôt. Il en est ainsi non seulement lorsqu'on coupe le bout des pattes, mais aussi quand on les électrise ou qu'on les chauffe, quand on les écrase ou qu'on les brise (expériences réalisées en laboratoire). Chez certaines crevettes, les crevettes-pistolets par exemple, si la "grosse" pince vient à être coupée, la crevette va s'en défaire et c'est la plus petite, pour raison d'urgence, qui va devenir la pince principale.

Type : nom commun. Genre : féminin.
Traduction autotomie en anglais : autotomy.
Synonyme autotomie : autospasie.

Revoir la définition autotomie ... La définition AUTOTOMIE a été vue 4572 fois. Publié le 12/03/2008. Modifié le .
Commentaires (via Disqus)