Suivez le portail aquariophile:

Définition de espèce

Que signifie espèce ?

Définition courte : Par définition en biologie, une espèce animale, végétale, ou de tout être vivant, regroupe des populations d'organismes identiques qui peuvent se reproduire et donner naissance à des jeunes qui pourront à leur tour se reproduire afin de perpétuer ladite espèce. En classement systématique, les espèces sont constituées d'individus de taxons en dessous du genre.

Définition espèce

Une espèce regroupe des populations biologiques susceptibles d'être fécondes, et qui sur le plan de la reproduction, sont isolées des autres groupes. L'espèce est le taxon fondamental de la nomenclature zoologique, qui avec le genre définit précisément le binom d'un organisme. Par définition en science et vie de la terre (SVT), l'espèce qualifie un ensemble d'individus morphologiquement semblables et pouvant se reproduire entre eux, donnant une descendance viable non stérile.

L'espèce de ce poisson est auratus :
Une espèce auratus
L'espèce de ce poisson est auratus en classification linnéenne.

L'espèce en taxonomie :

En taxonomie, si le nom vernaculaire d'une espèce est le poisson rouge, son binom scientifique est Carassius auratus, où Carassius est le genre (ou "nom générique") et auratus est l'espèce (ou "épithète spécifique"). Pour un aquariophile, le nom d'espèce est souvent la référence pour désigner un poisson, car si le genre vient parfois à changer en nomenclature, le nom d'espèce reste généralement invariable (sauf sa conjugaison) dans le temps. Le nom vernaculaire est trop variable et ne peut faire référence à un niveau international.

Autrement exprimé, une espèce se caractérise comme un groupe d'organismes, d'êtres vivants, issus d'un ancêtre commun, qui ont des caractéristiques communes et qui ne sont capables de se reproduire qu'entre eux pour produire une descendance fertile : c'est le principe d'interfécondité d'une espèce. Généralement, les membres d'une espèce partagent une distribution géographique distincte. L'espèce est donc un groupement fondamental de la hiérarchie taxonomique.

L'espèce se dit encore d'un ensemble d'individus suffisamment semblables pour pouvoir se croiser entre eux et donner des descendants fertiles. L'espèce constitue une subdivision du genre. Elle est parfois elle-même divisée en sous-espèces. Pour désigner un individu, le nom de l'espèce est accompagné du nom de genre : c'est le binôme linnéen. L'espèce se différencie de l'hybride (croisement entre deux espèces) par sa capacité à se reproduire et donner des descendants qui sont, à leur tour, capables de se reproduire.

Le mot espèce vient du species en taxinomie : son abréviation se retrouve naturellement dans l'abréviation sp.. Cette abréviation est utilisée en taxonomie pour désigner l'ensemble des espèces d'un même genre : Carassius sp. distingue toutes les espèces du genre Carassius. Voir aussi linnéon, jordanon, espèce linnéenne, espèce jordanienne.

La définition d'une espèce en biologie :

Une définition en biologie utilisable du mot "espèce" et des méthodes fiables d'identification des espèces particulières sont essentielles pour affirmer et tester des théories biologiques et de mesure de la biodiversité. Traditionnellement, de nombreux exemples d'une espèce proposée doivent être étudiés pour les scientifiques fédérateurs avant que l'organisme ne puisse être considéré comme une espèce. Il est généralement difficile de donner des classements taxonomiques précis d'espèces disparues et connues seulement à partir de fossiles : c'est le cas du Mégalodon par exemple, où l'ambiguïté taxonomique persiste de nos jours.

Ce requin est l'espèce Triaenodon obesus :
Une des espèces de requin
Par définition, une espèce est la base d'un taxon en systématique, en nomenclature.

Certains biologistes peuvent voir des espèces comme des phénomènes statistiques, par opposition à l'idée traditionnelle, avec une espèce considérée comme une classe d'organismes. Dans ce cas, une espèce est définie comme une lignée séparée de l'évolution qui forme un seul pool de gènes. Bien que les propriétés telles que des séquences d'ADN et la morphologie sont utilisées pour aider à séparer les lignées étroitement liées, cette définition a des limites floues. Cependant, la définition exacte du terme "espèce" est encore controversée, en particulier chez les procaryotes, et c'est ce qu'on appelle la problématique des espèces. Les biologistes ont proposé une série de définitions plus précises, mais la définition utilisée est un choix pragmatique qui dépend des particularités de l'espèce concernée.

Cette définition, quoique rigoureuse, n'est pas strictement applicable dans le domaine botanique. De nombreuses formes de plantes traversent complètement les hybrides fertiles d'origine. Dans ces cas, l'applicabilité de cette définition taxonomique est limitée et on a recours à différentes catégories, en fonction de la diversité somatique et/ou phylogénétique.

Le principe d'interfécondité au sein d'une espèce :

La définition la plus communément admise, via le principe d'interfécondité, est celle du concept biologique de l'espèce énoncé par Ernst Mayr en 1942 : une espèce est une population ou un ensemble de populations, dont les individus peuvent effectivement ou potentiellement se reproduire entre eux et engendrer une descendance viable et féconde, dans des conditions naturelles. Ainsi, l'espèce est la plus grande unité de population au sein de laquelle le flux génétique est possible et les individus d'une même espèce sont donc génétiquement isolés d'autres ensembles équivalents du point de vue reproductif.

Pourtant le critère d'interfécondité ne peut pas toujours être vérifié : c'est le cas pour les fossiles, les organismes asexués ou pour des espèces rares ou difficiles à observer. D'autres définitions peuvent donc être utilisées :espèce morphologique : groupe d'individus défini par des caractéristiques structurales, des données méristiques (taille, forme...);espèce phylogénétique : la plus petite lignée d'une population pouvant être définie par une combinaison unique de caractères diagnostiques;espèce écologique : groupe d'organismes partageant une même niche, la niche écologique autre que géographique comme un organisme endémique;espèce endémique : l'organisme vit dans une zone géographique précise et connue;espèce phénétique : ensemble d'organismes vivants se ressemblant (critères de similitudes morphologiques, anatomiques, embryologiques, etc.) plus entre eux qu'à d'autres ensembles équivalents.

Autres significations non biologiques du mot "espèce" :

Le mot "espèce" peut définir d'autres objets :En langage courant, l'espèce distingue les billets et pièces d'une monnaie, c'est de l'argent monétaire en économie;En chimie, l'espèce distingue un ensemble moléculaire, ionique ou atomique avec des propriétés identiques;En mathématique, l'espèce est un ensemble de formes semblables (cubes, carrés, cercles...);En religion, l'espèce qualifie le couple pain et vin consacrés pour devenir le Corps et le sang du Christ en eucharistie chrétienne.

Type : nom commun. Genre : féminin.
Traduction espèce en anglais : species.
Synonyme espèce : sorte, type, genre, race, taxon. Antonyme : hybride.

Revoir la définition espèce ... La définition ESPECE a été vue 45895 fois. Publié le 22/11/2007. Modifié le .
Commentaires (via Disqus)