L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de parasitisme

Que signifie parasitisme ?

Définition simple: Le parasitisme est un type de symbiose, une relation étroite dans laquelle l'un des participants, le parasite ou l'hôte, dépend de l'autre et obtient un certain bénéfice. Dans la plupart des cas de parasitisme, l'hôte subit des dommages de la part du parasite à un moment donné du cycle de vie.

Définition parasitisme:

En biologie et écologie, le parasitisme est un mode de vie typique du parasite, c'est la condition d'un être vivant qui vit aux dépends d'un autre. C'est donc une relation entre deux espèces dont l'existence de l'une est tributaire de celle de l'autre comme la symbiose ou le commensalisme.

Autrement dit, le parasitisme est une association, sous forme de relation symbiotique, entre deux organismes vivants (animaux ou végétaux) dont l'un (l'hôte) héberge l'autre (les parasites) et le nourrit. On distingue les ectoparasites (vivant à la surface à leur hôte) et les endoparasites (vivant à l'intérieur de leur hôte). C'est donc l'interaction entre deux organismes, végétaux ou animaux, dont l'un - le parasite - vit au dépends de l'autre - appelé l'hôte - en lui portant préjudice, en l'utilisant, mais sans le tuer.

Le parasitisme est un processus par lequel une espèce développe sa capacité à survivre en utilisant d'autres espèces pour couvrir ses besoins vitaux et fondamentaux, qui ne doivent pas nécessairement se référer à des problèmes nutritionnels, et peut couvrir des fonctions telles que la propagation de propagules ou avantages pour la reproduction des espèces parasites, etc.

Presque tous les animaux ont des espèces parasites. Certains assez inattendus, comme par exemple, en plus des groupes de parasites les plus connus (monogames, digestes, cestodes, nématodes, copépodes...), certaines espèces de bernaches, palourdes, hydrozoaires, oiseaux comme les coucous et même certains requins peuvent être inclus parmi les parasites, incluant les rémoras.

Notamment dans le système digestif, mais aussi dans d'autres parties du corps, des parasites obligatoires sont indispensables à divers processus de transformation, par exemple pour des enzymes.

Un parasitisme social intra-spécifique peut également se produire. Un exemple de cela est l'allaitement parasite, dans lequel certains jeunes individus prennent du lait chez des femelles non apparentées.

Chez les champignons "associés" à des bactéries mycophages ou des organismes d'origine bactérienne, il y a mycoparasitisme.

Comme tout parasite est encore un organisme, il peut devenir l'hôte d'une troisième espèce. Le parasite qui parasite un autre parasite est souvent appelé hyperparasite, par exemple les virus satellites, qui nécessitent la reproduction d'autres virus. Les raisons de la productivité écologique limitent le nombre de niveaux de parasitisme à quelques-uns.

Il est très fréquent que des organismes hôtes aient également développé des mécanismes de défense. Les plantes produisent souvent des toxines, par exemple, qui découragent les champignons parasites, les bactéries, ainsi que les herbivores. Le système immunitaire des vertébrés peut être ciblé par la plupart des parasites au contact des fluides corporels.

En ce qui concerne les médicaments luttant contre le parasitisme, ceux-ci sont appelés des antiparasitaires.

Voir les synonymes de parasitisme.
Revoir la définition parasitisme ... La définition PARASITISME a été vue 30626 fois. Publié le 08/10/2007. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):