L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de variété

Que signifie variété ?

Définition variété:

En biologie et systématique, une variété est un groupe d'organismes similaires au sein d'une espèce, qui visiblement diffèrent des autres membres de cette espèce avec un rang taxonomique inférieur. Les organismes d'une variété transmettent leurs caractéristiques à leur descendance, mais leur croisement avec d'autres variétés de la même espèce est aussi possible.

La variété naine d'une anubie:
Anubias nana est la variété naine de Anubias barteri
Anubias barteri var. nana est la variété nanifiée (naturellement et en culture) de l'espèce botanique Anubias barteri.


Ce terme dont l'usage historique se limitait généralement aux espèces végétales, une variété végétale, s'est étendu aux invertébrés, puis aux vertébrés. Pour les poissons, on parle plus souvent de sous-espèce et pour les animaux, de race. La variété est un rang secondaire entre les sous-espèces et les formes (forma) et est utilisée pour les populations qui ne diffèrent que légèrement du type.

En taxonomie, la variété est symbolisée par l'abréviation var. dans le taxon. Par exemple, la crevette "crystal red" est la variété Caridina cantonensis var. crystal red de l'espèce type Caridina cantonensis.


Botanique:

Selon l'opinion d'aujourd'hui, une variété comprend plusieurs populations qui s'écartent de la forme type en un seul ou très peu de caractéristiques, mais contrairement à la sous-espèce n'ont pas leur propre zone. Ainsi, les deux variétés du véritable cerfeuil Anthriscus cerefolium ne diffèrent que par la pilosité des fruits et les nuances gustatives.

Souvent, une variété n'est pas un groupe de parenté naturel, mais comprend un groupe de traits notables mais taxinomiquement moins pertinents. Très souvent, ils n'ont ni leur propre zone ni un lien de localisation spécifique. La signification biologique des caractéristiques et donc de la variété est donc souvent peu claire.

Il existe une différence entre variété et cultivar en botanique: l'un est d'origine naturel, le second est d'origine strictement horticole, "fabriqué" par l'Homme.


zoologie:

Selon les articles 45.6.3 et 4 de l'ICZN, les variétés qui ont été publiées comme telles avant 1961 doivent maintenant être considérées comme des sous-espèces. Selon l'article 15.2, les descriptions postérieures à 1960 sont considérées comme inférieures à la sous-espèce ne relevant pas du champ d'application du Code. En zoologie et biologie humaine aujourd'hui, les termes variation génétique et modification sont utilisés.

Toutefois, il est encore fréquent que nombres d'invertébrés et de poissons sont décrits en variété, au moins au niveau commercial, pour distinguer des variations de couleurs notamment. Le principe de zone géographique amène certains endémismes vus comme des variétés.


Histoire:

Le mot latin varietas a été utilisé longtemps avant Linné dans le système avec le sens "variété, modification, changement". Cela indique de petites déviations par rapport au type idéal de l'espèce. En général, les premiers taxonomistes se sont battus avec la variation, leur concept de la nature était néanmoins un essentialiste, et non influencé par la pensée de la population.

Carl von Linné a été le premier à formaliser le concept de variété. Pour lui et d'autres taxonomistes précoces, la variété était le seul rang au-dessous de l'espèce. En général, les variétés de Linné étaient sans importance, plutôt que des modifications réversibles, souvent relatives au phénotype ou au polymorphisme.

Cependant, la variété de Linné incluait un groupe très hétérogène d'écarts par rapport aux caractères de type. Il a résumé ici au moins quatre phénomènes différents: les modifications non génétiques dues aux différences de régime, de climat, etc. (races d'animaux domestiques et de plantes utiles); variation génétiquement fixe au sein d'une population, ainsi que des races géographiques. Il y avait donc des caractéristiques héréditaires et non héréditaires, des différences entre individus comme entre populations. Dans sa Philosophia Botanica (1751), par exemple, dans la section sur les plantes, il attribue la variété à l'influence du climat ou du sol, qui disparaîtrait de nouveau dans un autre climat ou sol. Dans la section sur les animaux, il présentait également les caractéristiques héréditaires des races en tant que variétés.Les noms de variétés étaient souvent identifiés par des lettres grecques et annexés au nom de l'espèce. La variété a été pendant longtemps la note la plus importante en dessous de l'espèce.

Tôt, comme l'a suggéré Linné, l'importance de la variété en zoologie et en botanique s'est séparée. Les zoologistes ont longtemps utilisé la variété pour des races géographiques, tandis que les botanistes l'utilisaient pour désigner des variétés cultivées ou des variantes au sein d'une population.

Au milieu du 19e siècle, la zoologie a commencé à établir la séparation conceptuelle en sous-espèces pour les races géographiques et les variétés pour les variantes au sein d'une population. En conséquence, en zoologie, le terme variété a largement disparu de la taxonomie et n'est utilisé que dans certaines régions pour des variantes individuelles. Toujours en botanique, la sous-espèce a remplacé la variété par le rang le plus important en dessous de l'espèce, mais est restée dans la signification décrite ci-dessus. En Amérique du Nord, cependant, la botanique a largement conservé la variété au même sens que la sous-espèce.

Voir les synonymes de variété.
Revoir la définition variété ... La définition VARIETE a été vue 17944 fois. Publié le 10/03/2010. Modifié le .