Que signifie grégaire ?

Définition grégaire:

En sociobiologie, un animal grégaire vit en groupe, en banc ou en communauté, mais sans structure sociale. C'est une troupe non organisée hiérarchiquement qui, chez les poissons, sont appelés des poissons de banc. De nombreux animaux ont un comportement grégaire, pour échapper à un prédateur.

Le comportement grégaire ou l'effet de troupe (agrégation) sont des expressions utilisées pour décrire des situations dans lesquelles un groupe d'individus réagit de manière cohérente, sans aucune coordination entre les individus. Un tel groupe s'appelle un troupeau.

Le cardinalis est un poisson grégaire:
Le cardinalis est grégaire
Les tétras sont grégaires car ils vivent exclusivement en bancs non hiérarchisés. Comme le tétra cardinal d'eau douce (cardinalis), plusieurs espèces de poissons d'eau douce sont grégaires, pour éviter d'être une proie trop facile.


Le grégarisme ou la grégarisation peut être permanente, mais aussi temporaire, favorisée notamment, par l'approche de la saison de la reproduction. Ce mode de vie qui provoque le regroupement peut être continuel (fourmilière, tapis d'anémones de mer, banc de poissons) ou cyclique (essaim de criquets, sardine run). Le grégarisme peut évoluer au cours du cycle de vie: chez les poissons par exemple, les alevins sont souvent grégaires mais pas les adultes qui deviennent solitaires.

Voir aussi les organismes libres grégaires.

En botanique, une plante grégaire a une meilleure croissance dans une colonie (dans des groupes compacts de plantes congénères) ou une succession végétale. Parmi les arbres grégaires, on peut citer les hêtres (hêtraies), les chênes (chênaies), les charmes, les châtaigniers...
En zoologie, certains animaux vivent dans des nids contigus mais ne forment pas une véritable colonie (coraux, anémones de mer sociales). Citons quelques animaux grégaires: les pigeons et les oies (bernaches) chez les oiseaux, les sardines et les maquereaux chez les poissons, les caribous-rennes ou les buffles chez les mammifères, les capybaras chez les rongeurs, etc.

Le terme grégaire est utilisé à l'unanimité pour décrire le comportement des animaux au sein du troupeau, mais est plus controversé pour décrire certains types de phénomènes humains tels que les bulles spéculatives (finances) et le comportement lors de manifestations politiques ou de regroupement populaires.


Comportement grégaire:

Le comportement grégaire (effet de groupe) décrit comment les individus d'un groupe particulier peuvent agir ensemble sans direction planifiée. Ce terme s'applique au comportement des animaux dans les troupeaux et au comportement humain lors de situations et d'activités, telles que bulles financières spéculatives, manifestations de rue, manifestations sportives, rassemblements religieux, troubles sociaux et même prise de décision, jugement et formation de l'opinion, tous les jours.

Un groupe d'animaux fuyant un prédateur montre la nature de leur comportement grégaire. Dans un article de 1971, le biologiste évolutionniste William Donald Hamilton affirme que chaque membre d'un groupe réduit le danger pour lui-même en se déplaçant aussi près que possible du centre du groupe en fuite. Ainsi, le troupeau a l'apparence d'une entité unique, mais sa fonction émerge du comportement non coordonné d'individus individualistes. On parle aussi d'instinct grégaire. Ce type de comportement ne nécessitant, pour être sélectionné dans la nature, que la théorie darwinienne classique (la sélection naturelle de Fisher), n'est pas considéré comme une véritable socialisation.

Effectivement, il semble que le groupe agit comme une unité dans un mouvement conjoint, mais sa fonction découle du comportement non coordonné d'individus cherchant leur propre bien-être, qui agissent de manière égoïste.


Dans les sociétés humaines:

L'expression "comportement grégaire de groupe" a acquis une certaine popularité dans le domaine de la psychologie populaire, où l'idée d'un instinct grégaire (instinct du groupe) est offerte comme explication de phénomènes tels que les folies collectives, où un grand nombre de personnes agissent de la même manière au même moment. Ces personnes sont parfois étiquetées avec le terme péjoratif "mouton" (mouton de Panurge). C'est une forme de cognition sociale.

La folie est un mode excessif ou une manie collective due au comportement du groupe (qualifié de "troupeau"). Certaines folies ont des conséquences légères (lubies), mais d'autres conduisent aux excès de l'hystérie collective. Les psychologues populaires décrivent cela comme quelque chose qui implique la disparition de la personnalité individuelle, avec une régression vers un dénominateur instinctif émotionnel inférieur décrit comme un "sentiment de foule". La preuve de l'existence de tout processus psychologique réel de cette nature est cependant faible et, dans de nombreux cas, le terme "comportement de groupe" est nettement inapproprié pour le phénomène, car le groupe réagit en fonction des ordres ou de l'influence d'un leader charismatique.

Parmi les phénomènes décrits comme impliquant le comportement grégaire, citons les bulles spéculatives dans le milieu financier, les effondrements de marchés boursiers, la violence dans les rues, la diabolisation et la persécution des minorités et le fanatisme (zéoltisme) politique ou religieux. En réalité, ces comportements peuvent avoir peu de points communs, mis à part le fait superficiel qu'ils impliquent tous un certain nombre de personnes qui font plus ou moins la même chose, et la mesure dans laquelle on peut raisonnablement les qualifier de "comportement de groupe" varie.

Attribuer de tels comportements collectifs à une "mentalité de meute" ou à un "esprit de groupe" explique peu et peut facilement détourner l'attention de la véritable explication des actions du groupe.

Par exemple, une bulle spéculative fait référence à l'origine au comportement des animaux; par analogie, s'applique également au comportement humain, dans des situations telles que l'apparition d'une bulle spéculative. Dans ce cas, il s'agit du comportement des agents économiques, dans un contexte d'information asymétrique ou d'incertitude, lorsqu'un grand nombre d'agents participant à un marché donné ne disposent pas d'informations suffisantes pour prendre des décisions - concernant le marché boursier, le marché des changes ou le marché du crédit, par exemple - et chaque agent décide d'imiter la décision des autres, supposément mieux informés, ou de suivre la majorité.

Pour beaucoup, le nazisme est l'exemple le plus dérangeant de ce type de comportement grégaire. Ici, le terme "comportement de groupe" semble encore assez inapproprié pour décrire le comportement réel du groupe, puisque les gens sont clairement attentifs à un leader et que leur comportement est souvent étroitement coordonné et délimité avec soin. La décision de s'affilier à un tel groupe peut toutefois raisonnablement être considérée comme une forme de folie. Ainsi, l'idée d'un "esprit de groupe" ou d'un "comportement de foule" a été développée par les psychologues sociaux français Gabriel Tarde et Gustave Le Bon et a été largement adoptée par les politiciens d'extrême droite, en particulier dans l'entre-deux-guerres mondiales, pour justifier la répression des manifestations.


immunité grégaire:

L'immunité grégaire ou l'effet de groupe sont des expressions utilisées en infectologie qui font référence aux avantages des applications de vaccin reçues par des personnes qui ne les ont pas prises. L'effet est indirect. Les personnes recevant des vaccins à virus atténués deviennent des vecteurs de ces parasites. Étant donné que ces vaccins sont fabriqués à partir de particules affaiblies, la réponse immunitaire de la personne touchée est la plus efficace. La transmission du virus atténué peut se faire par voie orale et fécale. En outre, en réduisant le nombre de patients, il réduit les risques de transmission de ses agents causatifs, bénéficiant indirectement à toute une communauté, y compris à ceux qui n'ont pas eu accès à la vaccination.

Plus le niveau de couverture d'un vaccin dans une communauté donnée est élevé, plus l'âge moyen du premier contact avec l'agent infectieux respectif est élevé. Cela favorise le contrôle de la maladie, car le report des infections les fait apparaître davantage chez les adultes, phase de la vie dans laquelle la capacité de réponse immunitaire est plus grande. D'autre part, cela peut provoquer une augmentation des épidémies dans ce groupe d'âge.

Voir les synonymes de grégaire.
Revoir la définition grégaire ... La définition GREGAIRE a été vue 31486 fois. Publié le 24/08/2007. Modifié le .
Discuter et poser des questions sur "grégaire"? Voir le forum langage biologique.