L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Méiose : explications

Que signifie méiose ?

Définition simple: La méiose est une division cellulaire particulière, réductionnelle puis équationnelle, dans laquelle une cellule diploïde à 2n chromosomes donne naissance à 4 cellules haploïdes à n chromosomes. Elle comprend deux divisions successives du noyau mais une seule duplication des chromosomes.

Définition méiose:

La méiose est un mode particulier de division de la cellule vivante par laquelle une cellule initiale à 2n chromosomes, un stade diploïde, donne naissance à quatre cellules filles possédant seulement n chromosomes, un stade haploïde. La méiose est l'une des formes de la reproduction cellulaire, ce processus est effectué sur les gonades pour produire des gamètes.

Vue d'ensemble de la méiose:
La méiose illustrée en étapes
La méiose se déroule en plusieurs étapes, et cette division du noyau de certaines cellules eucaryotes aboutit à la formation de 4 noyaux fils au nombre de chromosomes réduits de moitié, c'est-à-dire passant généralement d'un état diploïde à un état haploïde. La méiose est suivie de la formation de cellules haploïdes qui sont, selon les cas, des gamètes ou des spores méiotiques possédant chacun un noyau fils.


Définition simple de la méiose:

La méiose est une division cellulaire particulière dans laquelle une cellule diploïde à 2n chromosomes donne naissance à 4 cellules haploïdes à n chromosomes. C'est une division réductionnelle. La méiose se fait en deux stades avec deux divisions successives du noyau mais il n'y a qu'une seule duplication des chromosomes. La première division, réductionnelle ou hétérotypique, réduit de moitié le nombre de chromosomes, la deuxième division, équationnelle ou homéotypique scinde chaque chromosome en deux chromatides.


Explications du processus:

Le processus est réalisé en deux divisions nucléaires et cytoplasmiques, appelée première et deuxième division méiotique ou simplement méiose I et méiose II. Les deux comprennent prophase, métaphase, anaphase et télophase. La prophase de première division est longue et est constituée de 5 stades: leptotène, zygotène, pachytène, diplotène et diacinèse. C'est à ce moment qu'ont lieu les recombinaisons génétiques au niveau des chiasmas.

Au cours de la méiose I, les membres de chaque paire homologue de chromosomes sont appariés au cours de la prophase, formant des bivalents. Pendant cette phase, une structure protéique, appelée forme complexe synaptonémale, permet la recombinaison entre chromosomes homologues. Par la suite, une grande condensation des chromosomes bivalents se produit et vont à la plaque métaphasique pendant la première métaphase, ce qui entraîne la migration de n chromosomes à chacun des pôles lors de la première anaphase. Cette division de réduction est responsable du maintien du nombre de chromosomes caractéristique de chaque espèce.

Dans la méiose II, comme dans la mitose, les chromatides s½urs comprenant chaque chromosome sont séparés et réparties entre les noyaux des cellules filles. Entre ces deux étapes successives, il n'y a pas réplication de l'ADN. La maturation des cellules filles se traduira par les gamètes.


La méiose en fonction des organismes:

Chez les organismes avec reproduction sexuée, typiquement les animaux, la méiose est importante car elle est le mécanisme de gamétogenèse qui produit des ovules (ovogenèse) et du sperme (spermatogenèse).

Chez les mycètes, la méiose produit des spores, qui par mitose donneront une génération haploïde.

Chez les angiospermes, des plantes avec fleurs, la méiose intervient pour la production des cellules des grains de pollen.

Bien que la méiose soit effectuée à un moment donné dans les cycles de la vie sexuelle, elle ne précède pas toujours directement la formation des gamètes. De nombreux eucaryotes simples (y compris certains champignons et des algues) restent haploïde (leurs cellules se divisent par mitose) la majeure partie de leur vie, et les individus peuvent être unicellulaires ou pluricellulaires. Dans ce cas, les deux gamètes haploïdes (produites par mitose) fusionnent pour former un zygote diploïde, qui subit une méiose pour revenir à l'état haploïde.


L'endoméiose:

Une endoméiose est une mini-méiose propre aux Pucerons, chez les femelles parthénogénétiques donnant des sexués mâles. Cette méiose ne concerne que les chromosomes X, un des deux étant expulsé dans le globule polaire.

Voir les synonymes de méiose.
Revoir la définition méiose ... La définition MEIOSE a été vue 86397 fois. Publié le 07/11/2007. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):