L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de classification

Que signifie classification ?

Définition classification:

En biologie, la classification est un regroupement des êtres vivants par ensembles hiérarchisés nommés taxons ou résultat de cette action. Il existe plusieurs modèles de classification des organismes, principalement la classification linnéenne et une classification cladiste est de plus en plus utilisée en botanique.

Un schéma de classification est la structure d'un système de classement, tel qu'il est exprimé par les catégories conceptuelles, par ses propres articulations et relations hiérarchiques et par l'ensemble des symboles désignés pour les représenter.

La classification linnéenne et ses rangs taxonomiques:
Schéma de la classification linnéenne
Le modèle de classification le plus utilisé en biologie range pour classement les organismes selon une hiérarchie très détaillée faisant intervenir le règne, l'embranchement, classe, ordre, famille, genre et espèce.


Voir les règles de taxonomie pour la classification des espèces dans un système de classement avec les: règles de taxonomie.

Brièvement, la classification est un rangement hiérarchisé des taxons. Après les travaux de Linné (1707-1778) selon 7 rangs traditionnels, règne, embranchement, classe, ordre, famille, genre et espèce, 7 étant considéré, à l'époque, comme le nombre parfait. Elle utilisait principalement des critères morphologiques macro ou microscopiques. Actuellement ces choix sont remis en question, le nombre de rangs est beaucoup plus élevé, variable selon les organismes considérés et la classification tient compte des relations de parenté entre les espèces; elle propose des phylums évolutifs.

En chimie, voir aussi la classification périodique des éléments chimiques.
Pour les plantes, voir le système de classification de Raunkier pour les types biologiques et la phytosociologie.

Les domaines d'application d'une classification sont généralement trois: une discipline, un secteur d'activité ou l'ensemble des connaissances humaines. Dans les trois cas présentés ci-dessus, on parle respectivement de schémas de classification disciplinaires, sectoriels et universels (ou encyclopédiques).

Dans un schéma de classification, les contenus sont divisés en différents niveaux, du général au particulier. Par exemple, si les niveaux sont trois, le schéma peut prévoir que le premier niveau contient les contenus les plus généraux, les seconds les intermédiaires et les troisièmes les plus détaillés. Le modèle de cette classification est le schéma d'arbre:l'ensemble des contenus correspond à la racine (placée au niveau 0);les n½uds directs descendants du tronc (situés au niveau 1) correspondent aux principales catégories;les n½uds directs descendant des branches principales (niveau 2) correspondent aux catégories intermédiaires;les n½uds directs descendants des branches secondaires (niveau 3) correspondent aux catégories les plus détaillées. Dans le schéma susmentionné, nous supposons que ces derniers n'ont pas de descendants, de sous-catégories. Ils sont appelés "n½uds feuilles".
Le terme classification est utilisé pour diverses activités pouvant être reliées à la gestion des connaissances. Les différentes classifications sont définies avec différents types de procédures.

De nombreuses classifications se rencontrent dans des ouvrages de référence tels que des traités, des catalogues, des collections, des atlas, pas nécessairement des ½uvres géographiques et encyclopédiques. Dans ces "collecteurs de connaissances", de nombreux exemples significatifs de classifications peuvent être identifiés et ces résultats montrent que les classifications jouent des rôles importants dans l'organisation et la gestion des connaissances.

L'activité consistant à disposer des entités d'un domaine de connaissances donné (personnes d'un groupe social donné, espèces animales ou végétales, objets d'un certain type, concepts d'un certain secteur disciplinaire, notions utilisées à certaines fins, peut être définie)...) dans des conteneurs de connaissances appropriés parmi lesquels sont établis des liens concernant un ou plusieurs rapport. Pour les conteneurs sont utilisés différents termes: classes, sections, catégories, espèces, sous-espèces, bandes...; pour les relations et les relations, les termes tels que supériorité, compréhension plus ou moins grande, dépendance, dominance, etc. se rencontrent.

Les activités de classification sont conçues pour organiser les entités du domaine examiné afin qu'elles puissent être présentées aux utilisateurs (et à partir de celles-ci, dans les conteneurs à leur disposition) en utilisant des critères qui peuvent être attribués à une certaine rationalité, dans certains cas, la possibilité d'utiliser des règles et des procédures précises.

Les classifications s'appliquent à de nombreux domaines (peut-être à tous les domaines de la connaissance) et nombre d'entre elles atteignent une grande autorité et influencent de nombreux comportements; elles sont adoptées par des mesures législatives, des procédures administratives et des outils informatiques. De nombreuses classifications sont soumises à des procédures de normalisation, certaines deviennent des normes officielles, d'autres des normes de facto.

La définition de certains types de classification exige un grand engagement et émerge parfois (ou échoue à cause de) de graves conflits entre groupes de pouvoir ou positions idéologiques; ils sont souvent issus de compromis.

L'emplacement des entités dans les différents conteneurs est basé (directement ou indirectement, mais de manière déterminante) sur l'identification des différences significatives entre les entités elles-mêmes, c'est-à-dire sur les processus de distinction.

Voir les synonymes de classification.
Revoir la définition classification ... La définition CLASSIFICATION a été vue 10614 fois. Publié le 29/10/2007. Modifié le .