L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Bruno Condé : un résumé de vie

Bruno Condé : un résumé de vie
Bruno Condé à son bureau zoologiste
Le professeur Bruno Condé à son bureau zoologiste, au cours d'une interview.

Bruno Condé (1920-2004) est un éminent zoologiste et naturaliste à Nancy.

Ce professeur de chaire, spécialiste des diploures campodéidés (des insectes) et du chat sauvage européen Felix silvestris est honoré par la communauté scientifique par une trentaine d'espèces portant l'épithète condei.

Bruno Condé, en étroite collaboration avec Denis Terver, est également à l'origine de la création du Muséum-Aquarium de Nancy, sa ville natale où son père, Georges Condé fût un marionnettiste d'une telle renommée qu'une école d'art porte son nom aujourd'hui.

Voir aussi la définition de l'épithète condei.


Bruno Condé débute sa carrière universitaire à Nancy en 1943 comme préparateur de botanique à la Faculté des Sciences de Nancy. Il est nommé Assistant de zoologie en 1945, à la même Faculté, dans le Service du Professeur Paul A. Remy, titulaire de la Chaire de Zoologie générale libérée, en 1937, par le Professeur Lucien Cuénot, Membre de l'Institut, à qui nous devons le bâtiment de la Rue Sainte Catherine qui abrite l'actuel Muséum-Aquarium de Nancy.

Unanimement reconnu comme éminent Naturaliste, grand Zoologiste au sens le plus noble du terme, Bruno Condé publie ses premières notes scientifiques en 1945 consacrées aux micro-arthropodes terrestres, objet des préoccupations du Laboratoire de son illustre Maître Paul Remy. Sa Thèse de Docteur ès Sciences naturelles, soutenue en 1955, consacrera une première étape de sa longue carrière au service de la systématique, tâche à priori très ingrate, mais ô combien nécessaire, qui exige un esprit d'observation à toute épreuve et des descriptions particulièrement minutieuses.

Sur les quelque 300 publications scientifiques signées ou co-signées par B. Condé, l'essentiel se rapporte à l'étude des petits Arthropodes terrestres, spécificité traditionnelle du Laboratoire de la Rue Ste Catherine. Avec le concours de son premier élève, Camille Bareth, son équipe va acquérir une notoriété internationale dans le domaine de la microfaune du sol en général, et des Campodés en particulier.

Cette notoriété lui a valu de participer à de nombreuses missions scientifiques. Celle qui eut lieu au Gabon, dans le cadre d'une étude de la faune du sol de la grande forêt équatoriale, sera cruellement marquée par la disparition subite et en sa présence, de son Maître, P. Remy.

Parallèlement à son domaine de prédilection, une autre spécialité zoologique marquera la carrière de B. Condé : le Chat " sauvage " d'Europe ou Chat sylvestre (Felis silvestris), dont il deviendra LE spécialiste français. Dans le cadre de la Thèse de l'un de ses élèves du Muséum de Genève, Paul Schauenberg, les publications scientifiques des deux auteurs vont bousculer les idées reçues au sujet de cette espèce menacée mais qui, par chance, reste encore assez bien représentée sous nos latitudes.

Son élevage, qui débuta au Laboratoire de la Rue Sainte Catherine, se poursuivit dans un vaste enclos implanté sur les dépendances de la demeure de ses Parents, mais aussi dans sa résidence privée dont la chambre à coucher n'était évidemment pas exclue ! Il en résulta de nombreuses observations inédites sur le comportement diurne, et nocturne de cette espèce et... un record mondial d'une centaine de naissances !

Enfin, il convient de rappeler également les responsabilités de B. Condé, au niveau du Musée de Zoologie dont il assurera la sous-direction en qualité de Chef de Travaux de Zoologie dès l'année 1955, puis la Direction à partir de 1962 en qualité de Professeur des Universités.

Avec l'aide d'un autre fidèle collaborateur, Denis Terver, nommé Assistant en 1963, les années qui suivirent furent marquées par la naissance de l'Aquarium tropical de Nancy, d'abord sous forme d'expositions temporaires, puis permanentes, dans le cadre des activités du Cercle aquariophile de Nancy. A propos de cette Association, signalons le bienveillant accueil réservé à une petite dizaine d'aquariophiles venue solliciter sa notoriété et ses compétences en 1963 (il était lui-même aquariophile), pour héberger le Siège social de l'Association et la Présider pendant près de 40 ans ! A partir des années 1970, son ouverture d'esprit aux " Amateurs ", fait que, très rapidement après la création de la Fédération Française des Associations d'aquariophilie et de terrariophilie (FFAAT), il préside également aux destinées de cette Fédération pendant de nombreuses années, participant assidument à tous les Congrès.

A partir de 1971, date du départ des services de Zoologie vers le nouveau campus universitaire de Vandœuvre-lès-Nancy, l'Aquarium prit, à partir de 1974, son plein essor. Son activité scientifique est diffusée dans son périodique trimestriel, entièrement édité en quadrichromie : la Revue française d'aquariologie, herpétologie. Cette Revue Française d'Aquariologie-Herpétologie lui valut rapidement une renommée internationale, attirant la collaboration des plus grands ichtyologistes mondiaux, spécialistes de la faune des eaux continentales et marines tropicales.

L'activité d'Enseignant-Chercheur de B. Condé, a été servie par ses qualités pédagogiques très appréciées de dizaines de promotions d'Etudiants de tous les cycles universitaires, la clarté de ses cours n'ayant d'égale que sa disponibilité, de jour comme de nuit !

Le naturaliste Bruno Condé à son bureau

Le naturaliste Bruno Condé était Correspondant du Muséum national d'Histoire naturelle de Washington, Genève, Paris, mais aussi du célèbre British Museum, présidant également la société zoologique de France. Ses nombreuses missions et travaux, son dévouement sans limite à la cause de la Recherche et de l'Enseignement lui ont valu plusieurs distinctions honorifiques : Grand Prix de l'Académie Stanislas, Chevalier dans l'ordre national du Mérite, Commandeur dans l'ordre des Palmes académiques…qui témoignent des qualités exceptionnelles de ce Naturaliste hors du commun.

---
Auteur de cette biographie : Denis Terver.
Auteur de la photographie : Rober Allgayer, Aquarama.

Voici la liste (non exhaustive, juste représentative et sous toutes réserves, ) des espèces, par ordre alphabétique, dédiées à et honorant Bruno Condé :

  1. Acanthophorides condei (sous réserve : 1928!)
  2. Acerentomon condei
  3. Acerentulus condei
  4. Alaskaentomon condei
  5. Apistoloricaria condei
  6. Athetis condei
  7. Barbus condei
  8. Carebarella condei (sous réserve : 1937!)
  9. Cercomantispa condei
  10. Charax condei
  11. Cirrhilabrus condei
  12. Eosentomon condei
  13. Eukoenenia condei
  14. Ionescuellum condei
  15. Kenyentulus condei
  16. Leptoneta condei
  17. Litocampa condei
  18. Madagascarentomon condei
  19. Madagascaridia condei
  20. Nosekiella condei
  21. Oritoniscus condei
  22. Proturentomon condei
  23. Sangaris condei (sous réserve : 1931!)
  24. Scabricola condei
  25. Xenotrechus condei


Commentaires (via Disqus)
Disqus


Publié par anemone-clown le 12/6/2012. 7323 lectures.