L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Rasbora : quatre nouveaux genres de poisson

Rasbora : quatre nouveaux genres de poisson Rasbora typique

Quatre nouveaux genres de poissons ont été créés dans le super-genre Rasbora.

Une étude de la phylogénie du genre Rasbora, des Cyprinidés, par des scientifiques basés dans le Riksmuseet Naturhistoriska à Stockholm a abouti à la création de quatre nouveaux genres taxonomiques de certains de ses membres.


Les descripteurs Te Yu Liao, Sven Kullander et Fang Fang ont publié les résultats d'une étude phylogénétique des Rasbora dans un numéro de la revue Zoologica Scripta, où ils ont analysé 41 caractères des 29 espèces de Rasbora, ainsi que des représentants des genres récents du groupe des rasborins (Boraras, Rasboroides et Trigonostigma) et Horadandia.

Les auteurs ont conclu du genre Rasbora tel qu'il est actuellement considéré comme non-monophylétique et afin de maintenir la monophylie des Boraras, Trigonostigma, Horadandia, Rasboroides et Rasbora, quatre nouveaux genres sont reconnus : Brevibora, Kottelatia, Rasbosoma et Trigonopoma.

Ces quatre nouveaux genres sont surtout distingués par des caractères ostéologiques.

Brevibora :
Nommé d'après des caractéristiques des vertèbres prédorsales relativement courtes dans ce groupe phylogénique, le taxon vient du latin brevis qui indique la taille courte et bora pour rappeler l'appartenance au groupe Rasbora. Ce genre est monospécifique et se compose d'une seule espèce, c'est à dire Brevibora dorsiocellata. Rasbora macrophthalma est la seule future autre espèce qui devrait être affectée à ce genre si elle devait s'avérer être une espèce valide. Brevibora se distingue des autres rasborins par la présence d'un système palatin (organisation des dents) rectangulaire avec une base étroite, mais aussi une tache noire au milieu de la nageoire dorsale, et moins de vertèbres prédorsales (8 à 9).

Kottelatia :
Nommé d'après Maurice Kottelat, ichtyologiste suisse, ce genre ne comprend qu'une seule espèce : Kottelatia brittani. Kottelatia se distingue des autres rasborins d'avoir un processus palatin mince avec une base étroite, très allongée et sans projection, processus coronoïde élargie et l'absence d'une expansion en forme de plaque antéro sur le dentaire.

Rasbosoma :
Nommé d'après la ressemblance générale de Rasbora (de Rasbora et le soma = corps grec), ce genre, également monospécifique, comprend une seule espèce : Rasbosoma spilocerca. Rasbosoma se distingue des autres rasborins en ayant la pointe des nageoires pelviennes dirigées vers l'extérieur du suspensoir de Bent qui lui est vers l'intérieur, formant un système articulaire horizontal court.

Trigonopoma :
Nommé d'après la forme triangulaire de l'opercule, du mot grec trigonos, un triangle, et poma qui désigne un couvercle, cela distingue immédiatement les membres de ce genre de rasborins des autres; ce genre comprend deux espèces: Trigonopoma gracile (anciennement Rasbora gracilis; note : attention de ne pas confondre avec Barboides gracilis.) et Trigonopoma pauciperforatum (anciennement Rasbora pauciperforata).

Pour plus d'informations, il est possible de consulter le document de référence des auteurs : "Liao, Kullander & Fang (2010), Analyse phylogénétique du genre Rasbora. Scripta Zoologica 39".


Commentaires (via Disqus)
Disqus


Publié par wistiti57 le 25/10/2010. 10767 lectures.