Suivez le portail aquariophile:

Poisson rouge : explications

Que signifie poisson rouge ?

Anglais : goldfish. Type : locution nominale. Genre : masculin.
Synonymes : cyprin doré.

Définition poisson rouge

Le poisson rouge Carassius auratus est un poisson d'eau douce populaire. L'élevage et l'entretien du poisson rouge, son alimentation, les soins aux maladies, la reproduction, sont des interrogations récurrentes en aquariophilie. Avec 35 millions de poissons rouges vendus par an en France, parmi 500 millions dans le monde, les bonnes connaissances pour une maintenance valable de ces poissons sont indispensables. Ces animaux aquatiques détiennent quelques records pour les poissons rouges. Il faut faire attention au poisson rouge en bocal, optez plutôt dans un aquarium pour poisson rouge. Un dernier sujet est abordé en fin de page avec l'euthanasie d'un poisson rouge.

Un poisson rouge Goldfish, forme naturelle du cyprin doré :
Poisson rouge Carassius auratus
Le poisson rouge est initialement mordoré dans sa forme naturelle, d'où son appellation historique de cyprin doré.

Pour toute question sur les poissons rouges, allez sur le forum poisson-rouge. Des photos de poissons rouges sont disponibles dans le forum et vous pouvez participer en publiant les vôtres. On trouve aussi parfois l'expression inversée, rouge poisson, pour désigner le carassin doré.

Les poissons rouges en aquarium continental se trouvent dans le commerce aquariophile à un prix d'environ 4,50¤, avec une gamme de prix de 0,95¤ à 25,00¤. Le prix d'une variété de poisson rouge voile de Chine coûte à peine plus cher.

Le poisson rouge est l'animal domestique le plus vendu en France et dans le monde entier! Appelé goldfish en anglais, ou carassin doré en français, ces noms vernaculaires dérivent de l'ancien nom d'un poisson répandu en Eurasie, de l'Europe centrale à la Chine. La capitale asiatique du marché du poisson-rouge est la ville de Fuzhou, en Chine (Province du Fujian), dans laquelle un concours de beauté des poissons-rouges est organisé chaque année en Octobre.

Le poisson rouge a été l'un des premiers poissons à être domestiqué et les poissons rouges sont historiquement originaires de Chine, puis ensuite au Japon avec le poisson japonais, ils sont maintenant répandus dans le monde entier en captivité dans les aquariums, bassins extérieurs ornementaux, mais aussi dans la nature.

Le poisson rouge dans la nature :
Dans la nature, le poisson rouge peut être trouvé dans un plan d'eau lent, en système lentique. Le PR se distingue de la carpe par l'absence de barbillons et des lèvres plus minces. Comme leur proche parent, la carpe, les poissons rouges prospèrent dans l'eau boueuse. Dans un aquarium, des changements d'eau bi-hebdomadaires sont une bonne idée car un aquarium à poissons rouges est difficile à garder propre. L'habitat naturel des poissons rouges (ou cyprins dorés) sont des biomes aquatiques de types : lac, étang, rivière et ruisseau. Dans son milieu naturel, le poisson rouge préfère les eaux calmes, chaudes riches en végétation et peuplées d'une minuscule faune d'invertébrés dont il se nourrit, en plus des substances végétales. Typiquement, le poisson rouge va survivre à des températures d'eau allant du gel à 30 °C, mais les variétés fantaisies (Orandas, têtes de lions, ranchus, ...) doivent être conservées dans de l'eau à température ambiante (16 à 24 °C).

Comme d'autres poissons populaires en aquarium, comme le guppy, les poissons rouges et autres carpes sont souvent ajoutés à des masses d'eau stagnantes pour réduire les populations de moustiques. En Afrique, les PR sont exploités pour prévenir la diffusion du virus du Nil occidental, qui prend comme vecteur de propagation des moustiques. Cependant, l'introduction de poissons rouges en milieu naturel a souvent eu des conséquences négatives pour les écosystèmes locaux.

Le poisson rouge en aquarium :
Un poisson rouge en aquarium devient grand, gros, et nécessite un assez important volume d'eau : de 30 à 50 litres au minimum par poisson rouge d'aquarium! Prévoyez environ 50 litres d'eau par poisson rouge en captivité pour une forme proche du sauvage, et environ 30 litres pour des variétés très handicapées pour nager (très longues nageoires, gros yeux, corps non adapté à la propulsion, etc.).

Un poisson rouge d'aquarium, variété classique à la vente :
Un poisson rouge en aquarium
Le poisson rouge en aquarium a des demandes simples pour sa maintenance, avec un aquarium spacieux, une eau de bonne qualité et une nourriture conséquente. Le décor d'un aquarium pour poissons rouges peut être dénué de décor mais un hardscape bien conçu est préférable.

Un aquarium à poissons-rouges doit être particulièrement bien filtré mais sans pour autant provoquer un flux d'eau important dans le bac : les filtres d'aquarium doivent être surdimensionné en volume de masses de filtration, mais avec un débit horaire faible (2 à 3 fois le volume du bac par heure seulement). Le groupement de 3 poissons-rouges à faible propulsion implique un volume de 100 litres pour leur maintenance.

Le poisson rouge en étang ou bassin de jardin :
Les poissons rouges sont des poissons d'étang populaires, car ils sont petits, peu coûteux, colorés et très rustiques. Dans un étang ou bassin de jardin, ils peuvent même survivre pendant de brèves périodes si la glace se forme en surface, aussi longtemps qu'il y a assez d'Oxygène restant dans l'eau et l'étang ne gèle pas en profondeur. Poisson rouge commun, Shubunkin, Jikin, wakin, comète et quelques poissons rouges fantails, plus résistants, peuvent être conservés dans un étang toute l'année dans les climats tempérés et subtropicaux. blackmoor, Veiltail, Oranda et Tête de lion (Lionhead) peuvent être conservés en toute sécurité dans des bassins extérieurs une partie de l'année seulement dans les climats tropicaux mais uniquement en été ailleurs.

Groupe de poissons-rouges Orandas en petit bassin de jardin :
Des poissons rouges orandas dans un bassin de jardin
Les poissons-rouges Orandas supportent très bien une maintenance en bassin de jardin, sans grande concurrence avec d'autres espèces.

Les étangs, petits et grands, sont très bien dans les régions chaudes, même s'il faut préciser que les poissons rouges peuvent "surchauffer" dans des petits volumes d'eau en été dans les climats tropicaux. Dans les climats tempérés froids (voire glaciaux), la profondeur doit être d'au moins 80 centimètres pour empêcher le gel. Pendant l'hiver, les poissons rouges deviennent atones, arrêtent de manger et restent souvent sur le fond du plan d'eau : c'est normal! Ils redeviennent actifs au printemps. Sauf si l'étang ou le bassin de jardin est assez grand pour maintenir son propre écosystème, sans ingérence de l'homme, un filtre est important pour éliminer les déchets et garder le bassin propre. Les plantes aquarium de bassin sont essentielles car elles agissent en tant que partie du système de filtration, devenant aussi une source de nourriture pour les poissons. Les plantes sont encore plus bénéfiques car beaucoup d'entre-elles sont oxygénantes et augmentent le taux d'oxygène dans l'eau.

Quels autres poissons d'eau froide sont compatibles en bassin?
Les poissons compatibles avec le PR comprennent les rotengles, les tanches, les ides et les koïs, mais ceux-ci nécessitent des soins spécialisés. Des escargots comme les gros planorbes sont utiles en mangeant toute algue qui pousse dans le plan d'eau en restant sans danger pour les plantes aquatiques. Sans une certaine forme de contrôle de la population animale, les étangs à poissons rouges peuvent facilement devenir encombrés, surpeuplés. Les poissons comme les ides consomment les oeufs de poisson rouge et aident à réguler la population piscicole du bassin.

L'anatomie et la physiologie du poisson rouge :
Poisson rouge à 2 couleurs blanc et rouge :
Poisson rouge à 2 couleurs blanc et rouge
Ce poisson rouge avec une couleur blanche associée à du rouge vif ne montre que l'une des innombrables variétés et morphes du PR.

Le PR mesure au maximum 25 cm de longueur. Sa livrée est très variable : à l'état sauvage, elle peut rester d'un brun-verdâtre, comme chez l'alevin ; en élevage, elle peut être rouge, jaune, blanche, noire ou tachetée.

Un poisson rouge géant pêché en 2011 (issu de record poisson rouge) :
Poisson rouge géant
Ce poisson rouge géant de plus de 40 cm a été pêché en Grande-Bretagne en 2011.

Pendant la saison chaude, les femelles, poursuivies et même persécutées par les mâles, pondent des milliers de tout petits oeufs qui se collent sur les plantes aquatiques. 2 ou 3 jours plus tard, il en sort de minuscules alevins qui sont brunâtres, quelle que soit la couleur de leurs parents ; c'est seulement au bout de 2 ou 3 mois, si la température de l'eau est suffisamment chaude et l'alimentation assez abondante, qu'ils commencent à prendre leur couleur caractéristique, rouge ou jaune. Ils atteignent leur maturité sexuelle à 3 ou 4 ans.

La vue (vision) très spéciale du poisson rouge :
La vision d'un PR est parmi les plus étudiées de toute vision chez les poissons ! Les poissons rouges ont quatre types de cônes dans les yeux, qui sont respectivement sensibles aux différentes couleurs : rouge, vert, bleu et ultraviolet. La capacité de distinguer ces quatre différentes couleurs primaires les classe comme tétrachromates, il dispose de la tétrachromacie pour la vue, un avantage sur certaines autres espèces non dotées de cette capacité.

L'intelligence et mémoire du poisson rouge :
La légende du poisson-rouge sans mémoire est absurde et non-scientifique! "Avoir une mémoire de poisson rouge" est une expression péjorative qualifiant une personne n'ayant pas (peu) de mémoire. Selon une croyance populaire erronée, avoir une mémoire de poisson rouge, consisterait à ne pas disposer d'une capacité de mémorisation supérieure à 5 secondes...

Les poissons ont-ils une mémoire limitée à trois secondes? C'est une question fréquente et qui ne concerne pas que le poisson rouge, quelque soit sa forme et sa variété. Est-il vrai, derrière la croyance populaire répandue selon laquelle les poissons comme les poissons rouges ont une durée de mémoire qui ne dure que trois secondes, ou trois minutes? Révélons un peu de vérité sur cette légende aquariophile.

En fait, l'intelligence et la mémoire du poisson-rouge sont classiques des poissons, avec une mémorisation d'une durée d'au moins trois mois et les poissons rouges peuvent faire la distinction entre les différentes formes, des couleurs et des sons en quelques heures seulement. La vision du poisson rouge est parmi les plus étudiées de toute vision chez les poissons. En utilisant le renforcement positif, les poissons rouges peuvent être formés à reconnaître et à réagir aux signaux lumineux de différentes couleurs ou pour effectuer des tours (dressage). Les poissons répondent plus à certaines couleurs par rapport à l'alimentation, dans le cadre d'un apprentissage type Pavlov. Les poissons rouges, comme de nombreux autres poissons, apprennent à anticiper les distributions de nourriture en aquarium pour autant qu'elles surviennent autour de la même heure chaque jour et au même endroit de distribution dans l'aquarium.

La réponse peut facilement fuser concernant les poissons, poisson rouge ou poisson combattant ou autre importe peu : non, c'est un mythe, les poissons ont bel et bien une bonne mémoire et cette hypothèse du manque de mémorisation a été réfutée dans un certain nombre d'études.

Plus tôt en 2010, des scientifiques en Israël ont récemment fourni des preuves pour suggérer que les poissons peuvent se souvenir des choses pendant quatre ou cinq mois! On est loin de 3 secondes... Dans un exemple classique de la mémoire conditionnée (technique de Pavlov), l'équipe de chercheurs a joué un son à travers un haut-parleur sous-marin et les poissons ont une récompense en nourriture quand il a été joué. Les poissons ont été formés de cette façon sur une période d'un mois, et finissaient par se blottir autour du haut-parleur en attente d'un repas à chaque fois que le son était joué. Après un mois de formation dans un aquarium dans une ferme piscicole, les poissons (marins dans ce test) ont été rejetés dans la mer ouverte, dans leur milieu naturel. Et dès que le son a été joué dans l'océan, les poissons conditionnés nagent immédiatement en direction du haut-parleur puis attendent frénétiquement leur repas.

Des scientifiques en Irlande du Nord ont également montré que les poissons rouges peuvent se rappeler la douleur. Ils ont donné aux petits poissons des décharges électriques quand ils nageaient dans certaines parties de l'aquarium et ont constaté que les poissons étaient capables de s'en souvenir, et de les éviter, pendant au moins 24 heures. Un ichtyologue a montré des réponses similaires aux chocs, mais a un degré moindre.

Beaucoup plus fréquemment que les poissons rouges, certaines espèces réagissent très rapidement et montrent que leur mémoire dépasse facilement les 3 mois... Le poisson rouge a de la mémoire. Qu'on se le dise!

Différences entre poissons rouges et carpes koïs :
Le poisson rouge n'est pas une carpe! Les carpes Koïs, d'autres hôtes habituels du bassin de jardin (mais pas des aquariums), sont une autre version domestiquée et ornementale de "carassin", issues de l'espèce Cyprinus carpio. En général, les poissons rouges ont tendance à être plus petits que les Koïs, et ont une plus grande variété de formes de corps et configurations de nageoire caudale (la queue). Les variétés de Koïs ont tendance à avoir une forme du corps commun, mais ont une plus grande variété de modèles (patron de coloration) de couleurs. Les carpes Koïs ont 4 éminents barbillons sur la lèvre inférieure, mais ces 4 barbillons sont absents chez les poissons rouges. Certaines variétés de poissons rouges, comme le poisson rouge commun, le poisson rouge comète, et le shubunkin ont des formes du corps et de coloration qui sont similaires à la koï, et peuvent être difficiles à distinguer de la carpe Koï immature (les barbillons n'apparaissent qu'à la maturité sexuelle). Les poissons rouges et carpes Koïs ont été développés à partir d'espèces différentes de carassins, et même si elles peuvent se croiser, s'hybrider, leurs descendants sont stériles.

La tendance naturelle à déformer l'anatomie du poisson rouge :
La tendance naturelle de cette espèce à présenter des formes aberrantes ou monstrueuses, les effets de l'élevage artificiel et les patientes sélections opérées par les amateurs ont conduit à la création de variétés dotées de caractères particuliers, transmissibles avec une certaine constance. Les modifications concernent surtout la forme du corps, des nageoires et des yeux. Les sujets dont les nageoires, surtout la caudale, sont longues, souples et ondulantes sont appelés "poisson voile"; leur queue peut être simple ou double.

Les poissons rouges dont le corps est très court, haut, pansu et dépourvu de nageoire dorsale sont appelés "poisson oeuf" ou "melons". Ceux dont la tête et les opercules sont recouverts de molles excroissances papillaires qui font penser à une crinière sont dits "tête de Lion". Ceux dont les yeux sont très proéminents sont nommés "poisson télescope", et ceux qui ont une longue queue fourchue, mais non pendante, sont baptisés "poisson comète". La koï est, en revanche, une carpe, une carpe d'ornement.

arbre généalogique de la descendance du poisson rouge commun domestique :
Arbre généalogique des poissons rouges
Les poissons rouges sont tous issus d'un même géniteur et ils peuvent se reproduire ensemble, créant de nouvelles morphes, tant en couleur, forme et taille.

Un poisson rouge de la variété Oranda/Ranchu :
Grand poisson rouge de forme oranda
Ce poisson rouge Oranda détient le record de taille avec 37 cm de longueur standard.

Toutes ces formes anormales de poisson rouge sont beaucoup plus délicates que le poisson rouge ordinaire qui est très rustique, car, soit que le grand développement de leurs nageoires entrave leurs mouvements, soit que les malformations des yeux limitent leur acuité visuelle (et les rendent fragiles aux chocs), elles nagent lentement et ont du mal à trouver leur nourriture. À l'état sauvage, les poissons rouges sont beaucoup moins colorés qu'en captivité.

Vidéo de poisson rouge Oranda en aquarium :

Cette vidéo de poisson rouge a été réalisée en magasin d'aquariophilie et les poissons sont de diverses variétés (races) : oranda, avec des nageoires "voile" comme le voile de Chine, une grosse tête comme le tête de lion, etc. Un fil de de discussion dans le forum aquariophile permet des demandes d'identification de poisson rouge.

L'alimentation du poisson rouge en aquarium
Le poisson rouge se plaît dans les eaux calmes, chaudes, riches en végétation et abondamment peuplées des minuscules invertébrés, typiquement des crustacés tels que des gammares ou des daphnies rouges dont il est friand. Dans la nature, l'alimentation des poissons rouges se compose de crustacés, insectes et leurs larves aquatiques, et diverses plantes tendres. Comme la plupart des poissons, ils sont des omnivores opportunistes et n'arrêtent pas de manger de leur propre gré! Concernant l'alimentation en aquarium, comme avec tous les animaux, les préférences varient en fonction de chaque individu. De bons aliments artificiels en flocons, crisps ou granulés, peuvent convenir.

Nourrir un poisson rouge Oranda en aquarium n'est pas compliqué :

Les poissons rouges, comme ces Orandas, sont nourris avec divers aliments non-flottants car l'Oranda est un poisson japonais. Voir les détails sur comment nourrir un poisson rouge (japonais) en aquarium.

L'alimentation d'un poisson rouge est déterminé par ses besoins alimentaires et énergétiques. On notera qu'un poisson rouge voile à grandes nageoires, aux caractéristiques handicapantes, nage finalement peu : il n'a pas les mêmes besoins trophiques qu'une forme plus classique, originelle, et plus proche de la carpe. Ainsi, des études sur les poissons rouges les plus communs indiquent qu'un jeune PR nécessite 240 joules/jour tandis qu'un PR de 12 cm a besoin de 305 joules/jour et finalement, un grand adulte sera satisfait en nourriture avec 350 joules/jour. Ainsi, on en conclut qu'en aquarium, même en aquarium boule, 3 petits poissons rouges de 3,5 cm consomment autant de nourriture que 2 grands de 25 cm!!! Il faut donc définitivement proscrire la maintenance de ces variétés en petit volume sous peine de les voir mourir bien trop précocement.

Toutefois, les qualités des aliments doivent être différentes entre un poisson rouge juvénile et un adulte : 45% protéines d'origine mixte animale et végétale pour les juvéniles, mais seulement 30% de protéines d'origine végétale pour les adultes!

La suralimentation peut être néfaste pour leur santé, généralement en bloquant les intestins. Cela se produit le plus souvent avec des poissons rouges de reproduction "trop" sélective, qui ont un tractus intestinal compliqué. Lorsque l'excès de nourriture existe, ils produisent plus de déchets et des matières fécales très riches en partie en raison d'une digestion incomplète des protéines. La suralimentation peut parfois être diagnostiquée par des l'observation des fèces à la sortie du cloaque des poissons rouges.

Quelle compatibilité entre plantes aquatiques et poissons rouges?
Comme vu précédemment, les poissons rouges peuvent apprécier les végétaux aquatiques, et certaines plantes aquatiques sont franchement déconseillées dans un aquarium à PR. Les plantes compatibles avec les poissons en aquarium, ou en bassin de jardin pour certaines, doivent réunir plusieurs qualités :Avoir des feuilles dures, coriaces, rigides : ce sont des plantes généralement ignorées de tous les herbivores aquatiques;Avoir des racines qui plongent profondément dans le substrat ou pouvant être fixées aux éléments de décor de l'aquarium pour ne pas flotter entre deux eaux;Appartenir à la liste des plantes flottantes, car celles-ci sont compatibles avec les poissons rouges;Être adaptées aux conditions de maintenance d'un PR en aquarium en tenant compte de la température de l'eau par exemple.
Voici les plantes recommandées en aquarium de poissons rouges : plantes aquatiques compatibles avec les poissons rouges.

La reproduction du poisson-rouge et l'élevage des alevins :
L'élevage de poissons rouges s'appelle la cypriniculture, une activité sélective de la pisciculture d'aquaculture continentale. Le dimorphisme sexuel chez les poissons rouges n'est visible que vers l'âge de 2 ans, voir 3 ans pour certaines variétés, l'âge de la maturité sexuelle chez le mâle ou la femelle. Les différences entre mâles et femelles peuvent se résumer à ces caractères :Le PR mâle a des boutons de noce sur les nageoires et surtout sur les opercules, un corps plutôt allongé et fin, le mâle est un poisson assez vigoureux, et une observation montre un anus concave.La femelle PR a parfois des boutons de noce mais uniquement sur les nageoires, un corps plus rond surtout au niveau du ventre, la vigueur du poisson semble plus mollassonne, moins actif et l'anus est de forme convexe.
Les couples de poissons-rouges ont une reproduction régulière qui dure plusieurs années, jusqu'à 10 ans environ. Ils se reproduisent toute l'année en aquarium mais en bassin de jardin, le frai a lieu surtout au printemps. Mais le phénomène de la reproduction est amélioré en présence de nombreuses femelles car ces dernières secrètent des phéromones lorsqu'elles sont gravides et pleines d'oeufs. Plus il y a de femelles dans un même bac, plus les chances d'avoir des reproductions tout au long de l'année augmentent. L'alevinage des poissons rouges est beaucoup pratiqué en aquaculture de loisir pour le commerce, la demande de jeunes poissons allant grandissante.

Les poissons-rouges sont prolifiques avec des couvains très importants :
Alevins de poisson-rouge
L'alevin de poisson rouge grandit rapidement, réussissant à dépasser 2 cm en quelques jours. Grâce à cette croissance rapide, les alevins de poissons rouges ne restent pas des proies planctoniques potentielles trop longtemps.

La croissance des alevins dépend de plusieurs facteurs, mais en particulier, la génétique, le volume d'eau de maintien des poissons, la nourriture (quantité et qualité), la santé globale de l'installation (les nitrates sont des inhibiteurs de croissance ou retardent la croissance en fonction de leur taux), la température, etc. Mais un poisson rouge placé dans un bassin de jardin grandira bien plus vite que son homologue mis en aquarium d'eau froide.

Jeunes poissons rouges à la vente en aquarium :
Poissons rouges abondants
Les poissons rouges vendus en animalerie sont âgés de 8 mois au minimum, car les jeunes poissons ne développent leurs couleurs finales qu'à compter de 7-8 mois. Pour espérer une reproduction, il faudra donc patienter environ 18 mois à 2 ans dans les meilleurs conditions de maintenance.

Pour l'élevage, comptez environ 30 litres par jeune poisson jusque 4 mois, puis 50 litres d'eau au delà, et 100 litres par poisson de plus de 18 mois si vous souhaitez accélérer la croissance après acquisition.

Les maladies affectant les poissons rouges :
Dès qu'un poisson vit en captivité, il est susceptible d'être atteint par toutes les maladies. Pour les poissons d'eau froide comme le poisson rouge, d'autres maladies liées à la température de l'eau s'ajoute à cette liste.
La Chilodonelle est une maladie mortelle pour le poisson rouge :
La Chilodonelle est une maladie mortelle pour le poisson rouge
Un poisson rouge atteint de la chilodonelle à ce stade d'évolution de la maladie est quasiment condamné. Lorsqu'il est malade, le poisson a un comportement anormal et tout comportement anormal doit suggérer un problème de santé.


Les records du poisson-rouge (longueur et durée de vie) :
Voici quelques records avec le poisson rouge, tant manipulé dans toutes les voies génétiques qu'il arrive à des "performances" exceptionnelles parfois. Effectivement, il est, par exemple, relaté un poisson rouge pêché par un jeune anglais de près de 40 cm.

Certains records existent avec d'autres types de poissons rouges, comme un Oranda de 37 cm! C'est en 2006 qu'un poisson rouge géant est entré dans le livre des records "Guiness Book". Ce sont deux éleveurs de Hong Kong qui ont gagné cette place avec les 37 cm de leur poisson rouge Oranda, appelé Bruce.

Une nouvelle catégorie du plus long Goldfish (poisson rouge, carpe dorée) du monde a été créé dans le Livre Guinness des Records pour Bruce, qui est de la taille d'un chat domestique (si on peut oser cette comparaison...).

Les frères Louis et Jackie Chan de Tong-Hoï, ont favorisé la croissance étonnante de Bruce avec des sélections strictes pour la reproduction, une bonne alimentation et beaucoup d'expériences dans un étang spécial. Louis Chan rapporte : "Ce n'est pas le cas que tous les poissons, étant donné les meilleures conditions, peut se développer si grand. Nous ne pouvons prédire quel alevin a le potentiel, mais à partir de là, nous devons les soutenir". Et voici un record récent avec la pêche miraculeuse d'un jeune homme au Royaume de sa Majesté.

C'est un poisson rouge géant de plus de 40 cm, de forme assez naturelle, qui a été pêché en Grande-Bretagne en 2011. Un poisson rouge énorme a été capturé par un pêcheur à la ligne de 16 ans dans son étang de pêche local. Nick Richards faisait de la pêche à la carpe à l'appât avec du pain dans un lac à Poole dans le Dorset quand il a remarqué un éclair de couleur sous la surface de l'eau et a jeté son appât à cet endroit. Il fut étonné quand il a sorti un poisson rouge pesant 2,3 kg et mesurant 40 cm! Il a déclaré aux journaux: "J'avais entendu des rumeurs qu'il pourrait y avoir quelques grosses carpes là et j'ai pensé que je devais voir ça par moi-même. Je suis resté là deux jours de suite et j'ai pris une grosse carpe commune. Puis, soudain, j'ai vu ce poisson orange qui nageait le long du haut du lac. Au début, j'ai pensé que ce devait être un très gros Koï, mais quand je l'ai vu, j'ai réalisé que c'était un poisson rouge commun - comme celui que vous devriez garder en aquarium". Billy, le poisson rouge est probablement le plus gros poisson rouge jamais pêché au Royaume-Uni bien que Ruth Lockwood, du English Carp Heritage Organisation a déclaré : "Il est difficile de confirmer qu'il est le plus grand jamais pêché, car c'est un poisson d'ornement et le dossier ne sera peut-être pas reconnu par les Britanniques".

Le plus grand poisson rouge du monde :
Un énorme poisson rouge en aquarium : un record de taille
Ce poisson rouge détient le record de taille avec 47,4 cm en longueur standard.

On rappelle quelques chiffres : le plus long poisson rouge du monde dans le Livre Guinness des Records est détenu par Joris Gijsbers des Pays-Bas et mesuré 47,4 cm de museau à la base de la queue (longueur LS) en 2003. Le plus lourd est répertorié par l'IGFA comme pesant 4,26 kg capturé en Californie. Le plus vieux poisson rouge enregistré a vécu pendant 41 ans, bien qu'ils vivent généralement 15 à 20 ans.

Les variétés (races) des poissons-rouges, et son historique aquariologique :
Au titre du langage, on ne parle pas de "race poisson rouge", mais de "variété poisson rouge", la terme race est limité à quelques animaux domestiques comme le chien, le chat, les chevaux, ... Le cyprin doré GoldFish se décline en de nombreuses formes et la chronologie, ainsi que l'aquariologie de l'ensemble des formes primitives sont bien connues :Dynastie Chun (265-419) : la coloration du cyprin doré, couleur or, est enregistrée pour la première fois;Dynastie Tang (618-907) : des reproductions de poissons rouges sont réalisées dans des monastères bouddhistes; la forme commune du poisson rouge est établie;Dynastie Nan Song (1127-1279) : la domestication se poursuit avec les premières reproductions en captivité (en extérieur) par des éleveurs; les variations de couleur à patron de coloration blanc et, rouge et blanc (comme la photo de présentation) sont développées;Dynastie Ming (1368-1644) : le poisson rouge est élevé en captivité en intérieur comme animal de compagnie, permettant la sélection des mutations qui n'auraient pas survécues (ou observées) dans les étangs; les morphes double queue et les poissons dont manquent les nageoires anales et/ou dorsales, ainsi que le corps raccourci sont développées, ainsi que la morphe EggFish (Oeuf-de-poisson);1590 : la forme Red Cap, à tête capée rouge, est fixée génétiquement;1592 : la forme Globe Eye (Télescope) est créée;1596 : les colorations Calico et avec des écailles mat apparaissent; le poisson rouge se popularise et, autrefois l'apanage de l'aristocratie chinoise, il devient largement répandu;1603 : première exportation vers le Japon;1611 : le premier poisson rouge exporté vers l'Europe (Portugal);Dynastie Ching (1644-1911) : les patrons de coloration bronze et aussi bleu sont créés;1728 : première reproduction enregistrée en Europe (Pays-Bas);1758 : le poisson rouge est désigné issu de l'espèce Cyprinus auratus par Linné (puis classé ensuite sous Carassius auratus en 1949); il n'a été question de sous-espèce;1772 à 1778 : la variété Ryukin est créée en Chine, à partir de poissons japonais venant de îles Ryukyu au Japon;Le Ryukin est fortement demandé parmi les variétés de poissons rouges :
Un poisson rouge femelle de variété Ryukin
Le Ryukin est un poisson rouge favori des aquariophiles.
1870 : la forme Celestial (Yeux-au-ciel) est fixée;1874 : première importation sur le continent Nord-Américain;1893 : développement des formes Oranda et TigerHead;1900 : apparition des formes Pompom (Pompon) et Pearlscale; la coloration typée du Shubunkin est développée au Japon;1908 : création de la forme Bubble Eye (uranoscope);1911 : la forme Curled Operculum est initiée aux États-Unis;1919 et plus : les formes très populaires des Comet (Comète), VeilTail (Queue-de-voile) et le voile de Chine (FanTail);1934 : la norme standardisée Bristol Shubunkin pour les concours est promulguée.

Il faut être circonspect à l'égard de cette chronologie, laquelle peut être bouleversée par la découverte de nouveaux documents. On notera que la plupart des changements sont récessifs par rapport au type sauvage, d'où la tendance à revenir au type sauvage. Le seul poisson ayant hérité d'une génétique simple, mendélienne, est le poisson télescope; toutes les autres variantes sont polygéniques et certaines variétés (Butterfly Panda) ont bénéficié de l'apport génétique d'autres espèces que C. auratus.

L'histoire du poisson rouge est vieille de 1000 ans :
Les premiers élevages de poissons rouges sont apparus en Chine il y a environ 1 000 ans, mais celui des carpes Koïs existe au Japon depuis 2 000 ans. Au fil des siècles, les espèces les plus extraordinaires de poissons rouges et Koïs, appelés aussi carpes ornementales, ont vu le jour. Leur association avec des plantes aquatiques d'aquarium n'est jamais couronnée de succès sauf avec quelques espèces de plantes à feuilles dures dont le système de photosynthèse reste modéré.

On trouve de nos jours des poissons rouges dans le monde entier et l'élevage des Koïs fait des adeptes de plus en plus nombreux. Du fait de la diversité des espèces, le choix devient un véritable casse-tête pour l'amateur qui finit souvent par croire que la beauté de son aquarium dépend de la quantité de poissons, ce qui est une erreur. Il ne suffit pas d'apprécier la beauté d'un poisson pour savoir s'en occuper. Poissons rouges et Koïs sont, certes, des compagnons peu exigeants mais le débutant a intérêt à connaître les principes de leur élevage pour éviter des erreurs et profiter longtemps de ses poissons. Les poissons rouges peuvent facilement vivre 10 ans, et les Koïs, 20 ans. Mais des durées de vie de 15 ans et 30 ans, respectivement, sont fréquemment relatées.

Le poisson rouge est un poisson d'eau douce souvent mal compris, de côté historique. C'est l'un des poissons pionner à être domestiqué comme animal de compagnie et ce sont les poissons les plus communs conservés dans un aquarium. Les poissons rouges sont essentiellement une version domestiquée de la carpe et sont originaires de l'Asie orientale. La première fois en Chine, il y a plus de mille ans, beaucoup de races/variétés distinctes ont été développées depuis. Les variétés (ou races) varient en taille, en forme, en type de nageoires et en couleur. La principe organisé aujourd'hui ne touche pas encore la décoration des aquariums.

En Chine, durant la dynastie des Jin, différentes espèces de carpes ont été domestiquées et élevées pour l'alimentation humaine. Certaines des espèces de couleur gris ou argent ont tendance à produire des mutations de couleur rouges, oranges et jaunes. Les mutations de couleur ont d'abord été relevées au cours de cette période, mais on pense que les mutations ont eu lieu pendant des milliers d'années.

Au cours de la dynastie des Tang, le carassin doré était très populaire dans les étangs et les jardins d'eau avec les prémices des bassins de jardin. Une mutation génétique naturelle a produit la couleur dorée des poissons. Les spécimens ont commencé à être reproduits intentionnellement avec la couleur dorée-or plutôt que la couleur argentée normale. En gardant le poisson dans leurs étangs ou d'autres petits plans d'eau, les poissons pourraient se reproduire plus souvent en couleur argent. Lors d'occasions spéciales, le "poisson d'or" a été placé dans de petits contenants.

Au début de la dynastie des Song, le poisson rouge domestiqué est complètement établi. En 1162, l'impératrice avait ordonné la construction d'un bassin spécial pour recueillir le poisson rouge et doré. Dès cet instant, les gens en dehors de la famille impériale ont été interdit de posséder des poissons rouges qui étaient de "la couleur de l'or", car c'était la couleur impériale et elle a été protégée. C'est probablement la raison pour laquelle, à cette époque, il n'y a plus de poisson rouge orange, ne subsistant que le poisson rouge de couleur jaune.

Dans la dynastie des Ming, le poisson rouge a été apporté à l'intérieur des terres. Cela a conduit à des mutations supplémentaires, mais qui ne sauraient survivre dans les bassins de jardin en plein air. D'autres couleurs que le poisson rouge et or ont été notées dès 1276. La dynastie Ming est aussi celle où la première référence de la variété à "queue fantaisie" peut être attribuée. En 1603, le poisson rouge a été introduit au Japon où les poissons rouges Ryukin et Tosakin ont été développés. Peu de temps après, en 1611, le poisson rouge a été amené au Portugal et à partir de là, ils ont voyagé dans toute l'Europe.

Au cours des siècles, beaucoup d'élevage sélectif ont produit plusieurs couleurs différentes et parfois même plusieurs patrons de couleurs. Il existe beaucoup de formes de corps, des styles communs à des configurations curieuses, incluant les yeux, qui font que certains poissons rouges regardent comme s'ils étaient d'une autre planète. Certaines des variétés les plus extrêmes de poissons rouges ne peuvent vivre que dans des aquariums et sont assez délicats. Actuellement, on recense environ 300 races officielles de poissons rouges en Chine. La majorité des races de poissons rouges existant aujourd'hui est originaire de Chine.

Dans les années 1620, le poisson rouge est devenu très recherché dans l'ensemble de l'Europe méridionale en raison de leurs écailles métalliques qui symbolisent la bonne chance et la fortune. Une tradition est rapidement devenue commune : les hommes mariés donnaient à leur femme un poisson rouge en guise de cadeau d'anniversaire d'1 an de mariage. Cela représentait un symbole de prospérité dans les années à venir. Malheureusement, cette tradition est morte rapidement une fois le poisson rouge devenu de plus en plus facilement accessible. Les PR ont d'abord été amenés en Europe puis en Amérique du Nord vers 1850, et sont devenus des animaux de compagnie très populaires aux États-Unis.

Un aquarium datant de 1856 contenant deux poissons rouges :
Un aquarium d'eau froide avec deux poissons rouges, en 1856
Les poissons rouges sont maintenus en aquarium d'eau froide dans le milieu du 19e siècle, avec quelques plantes aquatiques comme Vallisneria spiralis et des élodées.

Trouvé dans la nature, la plupart des poissons rouges sont de couleur vert ou gris-olive. L'introduction du poisson rouge domestique à l'état sauvage peut causer de multiples problèmes pour les espèces sauvages indigènes. Les PR peuvent s'accoupler avec d'autres espèces similaires à la carpe avec la création d'un hybride. Il est intéressant de constater qu'après 3 cycles reproductifs, la majorité des patrons de coloration des poissons hybrides retournent à leur couleur olive naturelle (ou gris). La mutation de la couleur du poisson rouge domestique peut également être trouvée dans d'autres espèces comme la carpe commune. Les Koïs peuvent également être élevées avec des poissons rouges et produire un poisson stérile ne pouvant pas se reproduire.

Le poisson rouge d'intérieur existe dans beaucoup de variétés différentes. Le poisson rouge domestique est peu susceptible de survivre à l'extérieur de les bassins non prévus à cet effet ou des étangs en raison de leurs nageoires aux couleurs vives. Cependant, d'autres variétés comme le Shubunkin pourraient être en mesure de survivre assez longtemps pour s'accoupler avec leurs homologues sauvages. Le poisson rouge comète commun peut survivre dans la nature et se satisfait assez bien de n'importe quel climat.

La classification chinoise des poissons rouges :
Un poisson voile, le voile de Chine, appartient au groupe "Wen" :
Le FanTail voile-de-Chine est un poisson rouge Wen en chinois
La tradition chinoise des poissons rouges regroupe les poissons chinois en quatre groupes : "Ce", "Wen", "Dragon Eye", "Egg". Le voile de Chine est un "Wen".

La classification traditionnelle chinoise n'est pas couramment utilisée en occident :"Ce" : les poissons rouges chinois (donc pas japonais!) sans caractéristique anatomique fantaisie. Il s'agit notamment du poisson rouge commun, le poisson rouge comète et le Shubunkin."Wen" : ces poissons rouges ont une queue fantaisie, en forme de voile, dédoublée, ondulante, ..., comme par exemple les Fantails (voile de Chine) et Veiltails. "Wen" est aussi le nom de la caractéristique sur les souches Oranda et Tête-de-Lion Lionhead)."Dragon Eye" : ces poissons rouges chinois ont des gros yeux, par exemple, le blackmoor, les Yeux-au-ciel Bubble Eye et le poisson Télescope."Egg" : ces poissons chinois n'ont pas de nageoire dorsale, et ont généralement un corps "en forme d'oeuf", par exemple, le Ranchu, le Tête-de-Lion Lionhead (à noter qu'un Bubble Eye sans nageoire dorsale appartient à ce groupe).
Le poisson rouge en bocal ! Un zombie ?
Le poisson rouge bocal, une sorte de titre non honorifique, est une source de conflits entre aquariophiles passionnés et amateurs non-avertis. Pour les uns des zombies nanifiés, pour les autres, un objet de décoration en aquarium. Mais comment se sortir de cette ornière de la pensée anthropomorphique?

Un poisson rouge dans un bocal ne peut pas s'épanouir :
Un poisson rouge dans un bocal
Le poisson rouge dans un bocal de quelques litres a une durée de vie raccourcie! Cette forme de maintenance est à proscrire!

Un bocal rond plein d'eau, on le sait, a un effet de distorsion sur ses habitants. Le verre convexe des bocaux qui encercle le poisson lui donne un aspect minuscule, alors qu'en approchant son oeil de plus en plus près, l'animal se montre sous sa taille apparente.

Peut-être serait-ce une bonne idée de faire réfléchir à cette illusion d'optique quand on met un poisson, rouge ou autre, dans un tel aquarium de peu-de-fortune. Si la blague exprime que « les petits pois sont verts », les poissons rouges dans leurs bocaux d'infortune, se morfondent tels des zombies inconscients de leur état. Malheureusement pour le poisson rouge dans son "bol", ce n'est pas de bol de vivre enfermé dans quelques décilitres d'eau quand plusieurs dizaines de litres lui conviendraient mieux.

Le poisson rouge dans le folklore :
Tellement populaires et tant connus, les poissons rouges sont aussi "exploités" dans la décoration temporaire, ou encore dans le folklore. Outre le stress procurés aux animaux, les effets esthétiques sont parfois discutables.

Des poissons rouges dans une animation de rue :
Le poisson rouge dans le folklore
Folklorique, ces poissons rouges sont enfermés dans une boule de scaphandre au cours d'un spectacle de rue en juillet 2013 (Festival Renaissance à Bar-le-Duc).

L'euthanasie d'un poisson rouge :
Dans des cas extrêmes, lorsqu'on constate que le PR est visiblement atteint d'une maladie incurable, ou qu'il risque de transmettre une maladie à tous les occupants d'un aquarium, l'euthanasie du poisson rouge devient souhaitable.

Il faut parfois se résoudre à euthanasier (tuer) un poisson rouge :
Euthanasie de poisson rouge
Comment euthanasier un poisson rouge éthiquement? Capturez le poisson et isolez-le dans un récipient à part avec de l'eau de l'aquarium. Introduisez une à deux gouttes d'huile essentielle de clou de girofle (de l'eugénol, toutes les pharmacies en ont) pour l'anesthésier, puis verser le poisson endormi dans un autre récipient contenant de l'eau et 15% de vodka pour le liquide : cet alcool de grain va tuer le poisson anesthésié.

Ludique, un jeu poisson rouge :
Avec une popularité jamais démentie depuis des dizaines d'années, les poissons rouges sont mis en scène dans des jeux. Certains jeux gratuits avec un poisson rouge sont de type "ludo-éducatif". Que ce soit pour simuler l'élevage et le grandissement d'un petit poisson rouge tout au court de sa vie, ou intégrer des éléments de vie par biomimétisme à des enfants, curieusement, le cinéma n'a jamais réellement profité de cet animal comme a pu l'être le poisson-clown par exemple.

Les poissons rouges apparaissent dans de nombreux films :
La popularité du poisson rouge le fait apparaître dans de nombreux films au cinéma, mais aussi dans des dessins animés, des jeux vidéos, et bien sûr dans la littérature, ou encore dans des séries TV. Plusieurs publicités sur petit écran font intervenir les poissons rouges, souvent de mauvaises conditions!

Revoir la définition de poisson rouge ...

Suggestions d'articles
Commentaires (via Disqus)
La définition POISSON ROUGE a été vue 647362 fois. Publié le 13/08/2010. Modifié le .
Intégrer la définition poisson rouge :