L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Découvertes et nouveautés en aquarium eau douce : actualités : Poissons tropicaux


(1) 2 3 4
wistiti57 : le
Découvertes et nouveautés en aquarium eau douce : actualités (#1)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Il existe un sujet bien maintenu, quasiment quotidiennement, en eau de mer sur les actualités océaniques sur la planète. Si ce dernier fil de présentation montre les actualités en eau de mer, voici le sujet qui donnera les nouveautés en eau douce.

Cela peut concerner des nouvelles espèces de poissons, de crevettes, de plantes aquatiques, et tout ce qui touche les découvertes en milieu eau douce dulcicole. Par contre, on évitera de parler des nouveautés en matériel.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés en aquarium eau douce : actualités (#2)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Rhône et Seine : manger des poissons bientôt interdit!

Jean-Louis Borloo veut interdire de consommer des poissons du Rhône et de la Seine contaminés aux PCB

La consommation de poissons issus de la Seine et du Rhône pourrait être interdite en raison de leur fort taux de PCB. Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, l'a indiqué jeudi matin sur Europe 1, en précisant que la pêche resterait autorisée mais qu'il y aurait "interdiction de vendre et de consommer" les prises.
...


Source et suite de l'article : http://www.metrofrance.com/...erdit/mjfc!DPsJXuF7bM4Q/
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Hypostomus kopeyaka et Hypostomus weberi (#3)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Deux nouvelles espèces de plécos Hypostomus décrites



Des ichtyologistes brésiliens ont décrit deux nouveaux plecos du Rio Negro, appartenant au groupe cochliodon Hypostomus.

Pedro Carvalho Hollanda, Flávio Lima et Claudio Zawadzki, sous les taxons de Hypostomus kopeyaka et Hypostomus weberi ont décrit deux nouveaux plecos dans un récent numéro de la revue néotropicale d'ichtyologie (Neotropical Ichthyology.

Source de l'article : Practical Fishkeeping
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Moenkhausia pirauba et Jupiaba apenima (#4)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
La découverte de nouveaux Tétra montre qu'ils peuvent utiliser le mimétisme pour tromper les prédateurs.



Des ichtyologistes brésiliens ont décrit une nouvelle espèce de tétra que l'on pense imiter une autre espèce de tétra afin d'éviter la prédation!

La nouvelle espèce de tétra, décrite dans un récent numéro du Journal of Fish Biology, a été nommé Moenkhausia pirauba, et il est émis l'hypothèse qu'il imite le modèle de couleur de Jupiaba apenima selon les auteurs Angel Zanâta, José Birindelli et Cristiano Moreira.

Parce que Jupiaba apenima a une forte épine (comme les os pelviens) qui peut servir de mécanisme à l'encontre des prédateurs (en rendant le poisson plus difficile à avaler), les auteurs émettent l'hypothèse que le tétra Moenkhausia imite le patron de coloration de la Jupiaba pour tromper les prédateurs. Cette forme de mimétisme où une espèce imite un goût désagréable est connue sous le nom "mimétisme Batésien".
RouDaiLLe : le
Re: Découvertes et nouveautés en aquarium eau douce : actualités (#5)
Modérateur
Inscrit le: 11/11/2006
De: Paris ou Cannes!
Messages: 3814
On dirait un piranha en modèle réduit!
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Gymnochanda filamentosa (#6)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Nouvelle importation en Europe : Gymnochanda filamentosa.



L'origine géographique est l'Indonésie et la Malaisie (Sud). Ce poisson transparent reste petit, environ 4 cm de long.

Attention, ce poisson est difficile à conserver, ne serait-ce qu'à cause de l'alimentation car Gymnochanda filamentosa refuse généralement les flocons. Offrez-leur des petits aliments vivants ou congelés, tels que les daphnies, cyclopes, micro-vers et vers rouge, tubifex. Optez pour un pH de 6-7, avec une dureté de 1-8 GH.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Leptodoras marki (#7)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Un poisson-chat nouveau du Brésil : Leptodoras marki.



Des ichtyologistes brésiliens ont décrit une nouvelle espèce de poisson-chat épineuse en rendant hommage à l'expert Mark Pérez Sabaj dans le dernier numéro du Journal Copeia.

Les auteurs distinguent le poisson-chat, qu'ils ont appelé Leptodoras marki, de ses congénères par la présence d'une combinaison d'une grande tache submarginale noire sur la moitié distale de l'épine dorsale et la nageoire dorsale à position plus antérieure à nageoires rayons ramifiés, plus une extension labiale plus en arrière que l'extension supérieure labiale d'autres espèces et du relativement plus faible nombre d'écailles médio-latérale (34-37).
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Mesonoemacheilus sp. (#8)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Poisson d'Inde non décrit : Mesonoemacheilus sp..



Heiko Bleher a trouvé ce poisson dans la rivière Chalakkudy en Inde et les conditions d'eau étaient pH 7,67, GH 3, température de l'eau 26,6°C, température de l'air 37,3°C.

L'habitat est constitué d'une eau limpide et claire sans végétation aquatique (pas de plantes!), avec une eau qui coule fortement dans un lit formé d'un fond rocheux avec des dalles de pierre géantes et rondes, et de gros rochers noirs.

Ces petites loches de moins de 6 cm sont censées être facile à maintenir en aquarium si on recrée un biotope semblable. Les poissons accepteraient facilement les nourritures de substitution.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : scalaires fluorescents (#9)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Les cichlidés transgéniques fluorescents existent à Taïwan : scalaires et nigro en sont victimes...

Préalablement, il est utile de lire la définition de la fluorescence.

Cette réalisation est l'aboutissement de recherches qui ont duré sept ans et représentent le plus grand vivier de poissons génétiquement modifiés créés à ce jour, après le danio Glofish Zebra (Danio rerio) et la Medaka Oryzias latipes fluorescent.

Ce dernier a été autorisé à la vente à Taïwan comme poisson d'ornement depuis 2003 .

Selon le Dr Chih-Yi Chen, qui a dirigé l'équipe de recherche de l'Institut de Biologie cellulaire des organismes de l'Académie Sinica qui a produit des poissons transgéniques, la production des cichlidés transgéniques a nécessité de bien plus d'efforts que pour le Glofish car les cichlidés se reproduisent moins vite.

Un plus grand obstacle a été confronté à la production du scalaire fluorescent, puisque la technique de micro-injection des fragments de gènes ne peut pas être utilisé avec ceux-ci. Dans ce cas, l'électroporation (fabrication de la membrane cellulaire plus perméable en appliquant un champ électrique sur elle) a dû être effectué à la place.

Les scalaires Pterophyllum scalare :


D'autres cichlidés comme les nigros (dont le taxon actuel est Amatitlania nigrofasciata) :
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Tetraodon baileyi (#10)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Importation récente : Tetraodon baileyi.



Le Tetraodon baileyi est connu depuis le Mékong, en Thaïlande et au Laos. La taille de cet affreux poisson est autour de 12cm lorsqu'il est adulte. L'alimentation en milieu naturel n'est pas connue mais comme d'autres Tetraodons, il se nourrit probablement sur une combinaison d'escargots, de petites crevettes d'eau douce (daphnies par exemple) et des crabes et des poissons lents qu'il peut attraper. Les escargots sont probablement l'aliment de choix.

L'habitat dans le Mékong permet de trouver cette espèce dans des habitats rocheux, des rapides, dans la principale rivière du Mékong et ses affluents. L'espèce occupe toujours des eaux à courant rapide, souvent dans le canal principal de la rivière.

En aquarium, Tetraodon baileyi peut être une espèce agressive, donc il mérite un aquarium dont les autres occupants peuvent lui tenir tête.
anemone-clown : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Tetraodon baileyi (#11)
Admin
Inscrit le: 1/11/2006
De: Meuse (55)
Messages: 16102
Je signale qu'il y a eu un message sur le compte FB de AP à propos de ce dernier poisson d'un aquariophile qui en maintient.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Australoheros capixaba (#12)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Une nouvelle espèce de cichlidé Australoheros décrite au Brésil.



L'ichtyologiste brésilien Felipe Ottoni a décrit une nouvelle espèce de cichlidé Australoheros du sud-est du Brésil.

Il a nommé la nouvelle espèce Australoheros capixaba dans le plus récent numéro de la revue Zoologie des vertébrés, l'auteur distingue les espèces nouvelles de leurs congénères grâce à une combinaison de 12 vertèbres caudales et ses couleurs vives (une gorge rouge, de grandes taches sur la région dorsale du tronc et une iridescence verte sur les nageoires pelviennes).

Il diffère également de certains de ses congénères par la présence d'un pédoncule caudal plus grand, moins d'épines dorsales et moins de rayons mous à la nageoire anale. Australoheros capixaba est connu depuis Sao Mateus, Itaúnas, Barra Seca et le drainage de la partie inférieure de la rivière Doce dans le sud du Brésil. L'espèce tire son nom de l'expression idiomatique brésilienne pour les personnes nées dans l'Etat d'Espírito Santo, où se trouve le poisson.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés eau douce : Doras punctatus (#13)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Doras punctatus à la place de Opsodoras stuebelli?



Actuellement vendus dans les magasins sous le nom Opsodoras stuebelli, ces petits poissons-chats insolites sont en fait une espèce non encore décrite a déclaré le Dr Ng Heok Hee, qui propose le taxon Doras punctatus (Kner, 1853).

L'origine géographique est le bassin hydrologique de l'Amazone. Le poisson atteint une taille maximum de 13 cm. Il semble facilement se nourrir volontiers d'aliments vivants et/ou congelés. Il acceptera également la nourriture sèche (comprimés de fond).

Les conditions de maintenance doivent donner une eau douce et acide. La température devrait idéalement se situer autour de 22 à 26 °C et pH 5,5 à 7 environ. Le conserver en trio est pas mal.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Betadevario ramachandrani (#14)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Betadevario ramachandrani : nouveau genre et nouvelle espèce de poisson danionidé décrit.

betadevario ramachandrani

Des scientifiques de Suède et d'Inde ont décrit un nouveau genre et espèce des poissons danios.

Ainsi, Betadevario ramachandrani a été recueilli dans le bassin hydrologique de la rivière Sita dans le sud-ouest de l'Inde, où ce danio a été trouvé dans un courant de haute altitude avec une cascade et un habitat de type piscine (gros trous d'eau en dessous de cascades).

La température de l'eau était de 19 °C et un pH de 6,4 ont été relevés au moment de la collecte.

Le nouveau genre est nommé d'après la lettre grecque bêta, mais surtout en honorant M. Beta Mahatvaraj, qui a contribué à l'étude en fournissant les sintypes. Le nom d'espèce rend hommage au professeur Alappat Ramachandran.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Hasemania kalunga (#15)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Hasemania kalunga : nouveau genre et nouvelle espèce de poisson danionidé décrit.

Hasemania kalunga

Des ichtyologistes brésiliens ont décrit une nouvelle espèce de tétra Hasemania depuis le bassin de la rivière Tocantins au Brésil.

Vinicius Bertaco et Fernando Carvalho ont donné le nom du nouveau tétra Hasemania kalunga dans un récent numéro de la revue Neotropical Ichthyology.

Ils distinguent la nouvelle espèce de ses congénères par la combinaison des caractères suivants: 11-21 écailles perforées de la ligne latérale, l'absence d'une marque à la base de la nageoire anale, la tête de 27,6 à 31,3% de la longueur, la longueur du pédoncule caudal atteint une longueur de 13,9 à 17,4% de la LS standard, 12-15 rayons mous dans la nageoire anale, 19 rayons principaux avec la caudale, une tache caudale, et l'absence d'une bande noire horizontale le long du corps.

Selon les auteurs, les poissons ont été prélevés le long de la berge d'une rivière peu profonde avec de l'eau claire et un substrat de sable et de feuilles en décomposition. Le contenu stomacal était composé principalement d'insectes terrestres.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Rasbora armitagei (#16)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Rasbora armitagei est une nouvelle espèce de Rasbora de Sri Lanka.

Rasbora armitagei

Des scientifiques de Sri Lanka ont passé en revue les Rasbora de l'île de Sri Lanka et ont conclut qu'il y a cinq espèces dans l'île, y compris deux espèces qu'ils décrivent comme nouvelles.

Anjana Silva, Kalana Maduwage et Rohan Pethiyagoda ont publié les résultats de leur étude dans un récent numéro de la revue Ichthyological Exploration of Freshwaters (littéralement, exploration ichtyologique des eaux douces), dans laquelle ils donne les taxons des deux espèces nouvelles en provenance du sud de l'île : Rasbora armitagei et Rasbora naggsi.

Rasbora armitagei est nommé depuis le célèbre britannique David Armitage, en reconnaissance de ses efforts de sensibilisation et de conservation des poissons d'eau douce dans les pays tropicaux, y compris au Sri Lanka.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Rasbora naggsi (#17)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Après le premier des deux, voici l'autre : Rasbora naggsi.

Rasbora naggsi

Rasbora naggsi apparaît au sud de l'Inde et au Sri Lanka et diffère de ses congénères avec une combinaison de caractères suivants : en avant, la bouche étroite est traversée d'une bande axiale terminale, absence d'un bouton symphysiale et prémaxillaire latéral, longueur nageoire dorsale postérieure de 43,8 à 46,5% de la longueur standard LS et la profondeur du corps de 18,1 à 21,7% de LS.

Cette rasbora est connue dans le bassin de la rivière Walawe du centre-sud du Sri Lanka, et le nom de l'espèce rend hommage au malocologiste Fred Naggs du Natural History Museum, Londres, pour soutenir l'exploration de la biodiversité et la recherche à Sri Lanka.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Moenkhausia plumbea (#18)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Nouvelles espèces de tétras Moenkhausia du Brésil.

Moenkhausia plumbea

Des scientifiques ichtyologistes brésiliens ont décrit deux nouvelles espèces de tétras Moenkhausia du bassin du fleuve Amazone au nord du Brésil dans le dernier numéro de la revue Neotropical Ichthyology (ichtyologie néotropicale).

Moenkhausia plumbea se distingue de ses congénères par la présence d'une combinaison de grandes taches sombres sur la partie antérieure de la partie centrale de chaque écaille du dos, une bande sombre longitudinale le long de l'oeil, l'absence de bande sombre médio-latérale visible, huit ou neuf rangées longitudinales de grosses taches foncées, 33 à 36 écailles pour la linea lateralis (ligne latérale), 5 écailles entre la ligne latérale et la nageoire dorsale, et habituellement 6 rayons sur les nageoires pelviennes.

Cette espèce est connue dans le bassin hydrologique de la rivière Tapajós et est nommé d'après sa bande sombre médio-latérale (plumbum en latin signifie "plomb").
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Moenkhausia chlorophthalma (#19)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Leandro de Sousa, André-Netto Ferreira et José Birindelli ont décrit Moenkhausia chlorophthalma.

Moenkhausia chlorophthalma

Moenkhausia chlorophthalma est connu dans le bassin de drainage de la rivière Xingu et se distingue des autres espèces du genre par la présence de grandes taches sombres sur la partie antérieure de parties centrales des écailles du dos, l'absence d'une bande sombre médio-latérale, une zone bien délimitée en noir sur les nageoires adipeuses, sept rangées longitudinales de grosses taches foncées, 25-28 écailles pour la ligne latérale, sept rayons branchus aux nageoires pelviennes, et 7-12 écailles recouvrant la base de la nageoire anale.

Cette espèce est nommée d'après l'irisé des yeux verts du poisson vivant avec comme étymologie le grec Chloros = vert et Ophthalmos = oeil.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : poisson rouge géant (#20)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Poisson-rouge géant en Angleterre.

poisson rouge géant

Edition : voir l'article Poisson rouge et record.

Billy, le poisson rouge est probablement le plus gros poisson rouge jamais pêché au Royaume-Uni bien que Ruth Lockwood, du English Carp Heritage Organisation a déclaré: "Il est difficile de confirmer qu'il est le plus grand jamais pêché, car c'est un poisson d'ornement et le dossier ne sera pas être reconnu par les Britanniques".
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Crenicichla hu (#21)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
De nouvelles espèces de cichlidés Crenicichla décrites.

Des ichtyologistes de la République tchèque et d'Argentine ont décrit une nouvelle espèce de cichlidé "brochet" du bassin hydrologique du fleuve Paraná en Argentine.

Crenicichla hu, le mâle

Ils ont nommé le nouveau cichlidé Crenicichla hu dans un récent numéro de la revue Zootaxa. Lubomír Piálek et ses coauteurs distinguent cette espèce de ses congénères de la région grâce aux caractéristiques suivantes : corps gris foncé ou brun foncé à noir et les nageoires presque noires, 7 à 9 taches irrégulières noires sur le flanc, 47-54 écailles à la ligne E1, et la nageoire dorsale des femelles adultes avec un motif de rayures longitudinales blanches et noires et/ou des taches.

Les spécimens de Crenichlia hu ont été recueillis à partir d'un ruisseau clair et à courant rapide avec un substrat de sable, de boue et de pierre. Il est nommé d'après le mot guaraní pour le noir (HU), en référence à sa couleur sombre.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Peckoltia compta, L134 (#22)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Le pléco léopard grenouille, code L134, a un nom scientifique : Peckoltia compta.

Le pléco connu sous le code L134 ou le pléco léopard grenouille a été officiellement nommé par des ichtyologistes brésiliens.

Peckoltia compta, pleco léopard grenouille L134

Dans un récent numéro de la revue Zootaxa, Renildo de Oliveira et ses collègues ont trouvé le nom du plécostomus du bassin hydrologique de la rivière Tapajós Peckoltia compta, d'après son schéma de couleurs vives (comptus en latin = orné ou décoré).

Peckoltia compta se distingue de ses congénères grâce à un diagramme de couleurs vives composé de grandes barres transversales sombres sur le corps et d'épaisses rayures longitudinales foncées sur le museau et la tête, et une ligne pâle à l'intérieur de chaque bande sombre de l'extrémité de la pointe du museau à l'avant de la marge des yeux.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Hemigrammus tocantinsi (#23)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Une nouvelle espèce de tétra : Hemigrammus tocantinsi est décrit.

Une nouvelle espèce de tétra Hemigrammus a été décrite par des ichtyologistes brésiliens depuis le bassin de drainage de la rivière Tocantins, dans le centre du Brésil.

Hemigrammus tocantinsi

Fernando Carvalho, Vinicius Bertaco et Fernando Jerep ont nommé le nouveau tétra Hemigrammus tocantinsi dans le dernier numéro de la revue Neotropical Ichthyology.

Hemigrammus tocantinsi se distingue de ses congénères avec 15 à 17 rayons branchus sur la nageoire anale, une bande longitudinale relativement étroite à l'avant et plus large à l'arrière, et une ou deux dents maxillaires. Cette nouvelle espèce de tétra habite des ruisseaux, où il vit avec Aspidoras albater, Astyanax sp., Characidium stigmosum, Corumbataia veadeiros, et Trichomycterus sp.

Son régime alimentaire, étudié, se compose essentiellement de larves aquatiques d'insectes et d'insectes eux-mêmes.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Yunnanilus brevis (#24)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Importée récemment en Europe, Yunnanilus brevis est une petite loche du lac Inle au Myanmar.

Ces petites loches semi-pélagiques peuvent actuellement être importées (rarement) depuis le lac Inle au Myanmar. Vu au Royaume-Uni, puis en Allemagne, il doit devenir possible de les trouver prochainement dans le commerce.

Yunnanilus brevis

Yunnanilus brevis(Boulenger, 1893) est finalement une espèce anicennement connue et les dossiers originaux de Musées montrent que l'espèce est très commune sur les rives ouest du lac Inle au Myanmar (anciennement Birmanie), dans une partie de la rivière Salween. Selon Kotellat, l'espèce a également été enregistrée à partir des plaines He-Ho dans l'état de Shan dans le sud du Myanmar.

Les femelles sont plus grandes que les mâles et atteignent 7 cm avec un aspect trapu, tandis que les mâles sont plus minces et d'un centimètre ou deux plus courts. C'est une loche dont l'alimentation est semi-pélagique qui semble avoir un penchant pour le zooplancton, tels que les daphnies et les artémias. Il prend très facilement des flocons ou autre aliment lyophilisé, industriel. Des conditions précises de maintenance pour l'eau ne sont pas déterminées, mais ceux-ci se portent bien dans l'eau du robinet non déminéralisée.

En aquarium, c'est un poisson pélagique pacifique qui reste active pour la plupart de la journée et se nourrit activement. On peut les associer avec les danios Devario auropurpureus (plus connu sous l'ancien taxon Inlecypris auropurpureus), également du lac Inle.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés en aquarium eau douce : actualités (#25)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Hécatombe de poissons rouges à Bonne-Fontaine (Suisse)

L'étang de Bonne-Fontaine, à l'ouest de La Chaux-de-Fonds a été récemment le théâtre d'une tragédie muette. Une très grande quantité de poissons rouges a passé de vie à trépas. Aucun comptage n'a été fait, car ce serait une opération inutilement coûteuse. L'origine de cette hécatombe n'a pas pu être déterminée avec certitude.

«Les prélèvements du Service de l'environnement n'ont rien montré de suspect sur le plan toxicologique», indique Arthur Fiechter, inspecteur de la faune. Selon l'hypothèse la plus vraisemblable, à un moment donné, il n'y a plus eu assez d'oxygène dissous dans l'eau pour assurer la survie des poissons. Ce phénomène appelé «eutrophisation» est bien connu.
...


Source et suite de l'article : http://www.arcinfo.ch/journ...es_a_bonne_fontaine.html
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Astyanax courensis (#26)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Un nouveau tétra nommé en sympatrie avec le méconnu Astyanax goyanensis; il s'agit de Astyanax courensis.

Une nouvelle espèce de tétra Astyanax a été décrite dans le bassin de la rivière Tocantins au centre du Brésil dans le plus récent numéro de la revue néotropicale d'ichtyologie. Vinicius Bertaco, Fernando Carvalho et Fernando Jerep ont nommé cette nouvelle espèce de tétra Astyanax courensis dans un article tout récent.

astyanax courensis

La nouvelle espèce de poisson a été recueillie dans un ruisseau forestier à l'eau claire, et un substrat de petites pierres, des billes et des racines immergées. Il a été constaté coexister avec le méconnu Astyanax goyanensis, qui est également à nouveau décrit dans cette étude. Il peut être distingué des autres membres du groupe des espèces proche des Astyanax scabripinnis (à laquelle il appartient) grâce à certaines caractéristiques dont la distance de 23,7 à 27,8% prépectoral par rapport à la LS (longueur standard). Etc.
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : Cryptocoryne "Desa Musai Timur" (#27)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Nouvelle cryptocoryne découverte en octobre-décembre 2009 : Cryptocoryne sp. "Desa Musai Timur".

En Octobre 2009, Kai Terukuni a recueilli sur l'île de Lingga en Indonésie cette nouvelle espèce (présumée) de Cryptocoryne. Parmi les cryptos il a trouvé et recueilli cette plante qu'il a qualifié provisoirement de Cryptocoryne sp. Desa Musai Timur, Pulau Lingga [LNG-7].

Voici une vidéo relatant l'expédition et montrant l'habitat typique de cette cryptocoryne :



L'hébittat typique est un ruisseau assez peu profond ombragé avec un fond sablonneux.

cryptocoryne desa musai timur

Cette plante fleurit, en milieu naturel, vers la fin Décembre et puis à nouveau au début de Janvier. Il se pourrait que ce soit une variété de Cryptocoryne scurrilis? A suivre.

wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : GloFish (#28)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Juste une image avec le fameux "glofish" :

glofish
tetras : le
Re: Découvertes et nouveautés : GloFish (#29)
Animateur
Inscrit le: 11/10/2009
De: rédange 57
Messages: 4294
ce ne serait pas le fameux danio fluo
wistiti57 : le
Re: Découvertes et nouveautés : GloFish (#30)
Modérateur
Inscrit le: 12/3/2007
Messages: 7776
Si, si, c'est tout à fait cela, une version modifiée génétiquement de Danio rerio.
(1) 2 3 4