L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Un poisson Pacu dans la Seine


Un poisson Pacu dans la Seine

Dentition d'un Pacu
Les dents d'un Pacu noir de l'espèce Colossoma macropomum sont aplaties pour écraser les fruits.

Un Pacu a été capturé par un pêcheur dans la Seine début septembre 2013 et la presse, y compris télévisée, s'empresse de diffuser l'information avec des titres racoleurs, qualifiant ce poisson omnivore de végétarien, voir herbivore!

Ainsi le canular du poisson mangeur de testicules créé par le Daily Mail en Décembre 2011 continue après la découverte d'un Pacu dans la Seine, aux environs de Paris. La presse est-elle devenue débile et sans contrôle juste pour faire le buzz? Existe-t-il encore une école de journalisme en France ou ailleurs? Ou alors peut-être qu'une espèce de Piranha mangeur de cerveau attaque systématiquement les journalistes...

Outre le côté anecdotique de la prise pêchée qui a (r)éveillé la Brigade fluviale de Paris, les Pacus ne risquent pas de manger les testicules de grand-monde : les peuples vivant en Amazonie le sauraient sinon... Bref, la presse en fait des tonnes face à un évènement anodin, car les poissons tropicaux relâchés en milieu naturel non-indigène sont courants : on appelle cela le marronnage, une pratique hautement répréhensible, mais ni plus ni moins que l'abandon de tout animal domestique comme un chat ou un chien au moment des vacances.

Le Pacu noir, grande espèce végétarienne n'est pas du tout herbivore mais surtout frugivore et molluscivore :
Dentition d'un Pacu
Les dents d'un Pacu noir de l'espèce Colossoma macropomum sont aplaties pour écraser les fruits.

Un Pacu a été capturé par un pêcheur dans la Seine début septembre 2013 et la presse, y compris télévisée, s'empresse de diffuser l'information avec des titres racoleurs, qualifiant ce poisson omnivore de végétarien, voir herbivore!

Ainsi le canular du poisson mangeur de testicules créé par le Daily Mail en Décembre 2011 continue après la découverte d'un Pacu dans la Seine, aux environs de Paris. La presse est-elle devenue débile et sans contrôle juste pour faire le buzz? Existe-t-il encore une école de journalisme en France ou ailleurs? Ou alors peut-être qu'une espèce de Piranha mangeur de cerveau attaque systématiquement les journalistes...

Outre le côté anecdotique de la prise pêchée qui a (r)éveillé la Brigade fluviale de Paris, les Pacus ne risquent pas de manger les testicules de grand-monde : les peuples vivant en Amazonie le sauraient sinon... Bref, la presse en fait des tonnes face à un évènement anodin, car les poissons tropicaux relâchés en milieu naturel non-indigène sont courants : on appelle cela le marronnage, une pratique hautement répréhensible, mais ni plus ni moins que l'abandon de tout animal domestique comme un chat ou un chien au moment des vacances.

Le Pacu noir, grande espèce végétarienne n'est pas du tout herbivore mais surtout frugivore et molluscivore :
titre
Le Pacu noir Colossoma macropomum peut dépasser 1 mètre de long et peser plus de 30 kg.

L'alimentation du Pacu noir se compose surtout de fruits et de graines, mais aussi de mollusques comme des escargots, d'insectes et autres proies du zooplancton courant. Bref, et contrairement à ce qu'annoncent les journalistes aujourd'hui, le Pacu est loin d'être ... herbivore! Il est omnivore, tout simplement.

L'histoire d'aujourd'hui faite suite à la pêche surprenante d'un autre amateur de la ligne et après que ce pêcheur ait découvert un Pacu dans le détroit d'Oresund, entre le Danemark et la Suède, plus tôt cette année, les autorités ont mis en garde les baigneurs scandinaves à se méfier de tout bain de minuit... sans maillot de bain pour les hommes! Maintenant qu'un Pacu a été capturé près de Paris, il semble que le piranha non-carnivore strict fait son chemin à l'ouest de l'Europe.

La préfecture de police de Paris a révélé la prise du pêcheur local dans son bulletin mardi 3 septembre 2013. Selon le rapport, la police étaient sceptique quand l'homme a informé le département de son inhabituelle trouvaille dans la Seine le vendredi 31 août, et lui a demandé d'envoyer des photos ou d'apporter le poisson. La créature a plus tard été identifiée comme un Pacu en fonction de ses dents ressemblantes à celles des humains.

Originaire d'Amérique du Sud, le Pacu noir est connu pour sa mâchoire puissante et son penchant pour les noix (en fait, des graines de certains arbres amazoniens). Le record de poids d'un Pacu noir est enregistré à 55 kilos, et sa chair est très appréciée par la population autochtone du Brésil.


Commentaires (via Disqus)
Disqus

Posté par wistiti57 le 4/9/2013 9:00:00