L'aquariophilie pour des aquariums modernes

L'Aquarium de Monaco accueille 6 nouveaux requins


L'Aquarium de Monaco accueille 6 nouveaux requins

un requin à l'aquarium de Monaco
6 nouveaux requins à pointes-noires sont arrivés à l'aquarium de Monaco.

Le Muséum-Aquarium océanographique de Monaco a pris possession de six requins à pointes-noires et expose ces poissons au public depuis la semaine dernière.

Ces arrivants de l'espèce Carcharhinus melanopterus occupent les aquariums du musée après leur capture en Indonésie, vers Bali.

Ces requins à pointes-noires, 5 juvéniles et une femelle adulte, ont été accueillis par l'aquarium il y a 4 semaines pour acclimatation avant présentation au public il y a quelques jours.

Les jeunes requins ont été introduits dans des aquariums communautaires et évoluent avec des poissons coralliens, mais la femelle adulte Carcharhinus melanopterus ayant déjà atteint 130 cm de longueur, a rejoint un aquarium gigantesque et nage avec d'autres grands prédateurs ou des espèces qui ne craignent pas sa présence.

Cette femelle requin pointe-noire accompagne ainsi d'autres espèces de requins comme le requin léopard Stegostoma fasciatum, un requin nourrice ou encore une raie guitare. Toutes ces espèces sont en danger en milieu naturel, victimes "accessoires" de la pêche industrielle ou de la pêche pour les ailerons, ou encore de la pollution.

requin à pointes-noires
Un requin à pointes-noires en milieu océanique.


Pierres Gilles, responsable des aquariums du Muséum océanographique de Monaco, précise d'ailleurs que les mers et océans se vident de leurs poissons cartilagnieux, et globalement des grands prédateurs, si importants pour la chaîne alimentaire et l'écosystème marin. Ces prédateurs sont également des nettoyeurs de la mer en consommant les animaux malades, les animaux morts, etc. Le requin a en effet cette particularité de ne jamais présenter de maladie interne transmise par ingestion, jamais de cancer, etc.

L'exposition au grand public de ces espèces menacées rappelle l'importance de la présence des super-prédateurs en termes écologiques.


Posté par anemone-clown le 3/8/2011 11:34:37