L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Le jeune requin aime la mer Méditerranée


Le jeune requin aime la mer Méditerranée

un requin bleu en Méditerranée
Ce requin bleu nage en mer Méditerranée.

L'Association Ichtyologique spécialisée en requins indique que le littoral français de la mer Méditerranée sert de nurserie pour les jeunes squales.

Cette association pour l'étude, la recherche, l'observation dans la nature des sélaciens (poissons avec des ailerons) avance une hypothèse : il n'y a pas de vieux requins dans le nord de la Méditerranée.

Le constat débute avec la simple observation des squalidés dont la grande majorité des spécimens observés au large des côtes françaises de la belle bleue sont de petite taille, taille qui ne peut prétendre donner aux requins un stade adulte.

Ainsi, la mer Méditerranée abrite bien de nombreux requins, tant en espèces (51 espèces sur les approximativement 450 espèces reconnues en taxonomie) qu'en nombre, mais ce sont de jeunes poissons : que ce soient les scientifiques, ichtyologues ou autres spécialistes de la mer, y compris les pêcheurs, lorsqu'on croise un requin au large du littoral sud de la France, il s'agit systématiquement de petits spécimens.

Une hypothèse est avancée par l'association à propos de cette zone de la Méditerranée, elle constituerait un écosystème marin et un biotope favorables aux jeunes requins pour ses grandes profondeurs dès 10 km au large, une température pas trop élevée, une qualité d'eau valable et surtout un garde-manger utile pour le requin. En effet, si le poisson cartilagineux peut se nourrir, il reste sur place, et c'est particulièrement vrai avec le requin bleu Prionace glauca.

L'association ailerons aidées de la FNPPSF (fédération nationale des pêcheurs plaisanciers et sportifs de France) va marquer et baliser des individus, profitant de leur capture pour leur faire un prélèvement d'ADN pour analyses. Ainsi, une fois relâché, le requin est connu : s'il est à nouveau capturé (y compris en pêche professionnelle), il sera possible de comparer les échantillons.

L'analyse ADN permet à la fois de s'assurer de l'espèce exacte du poisson capturé mais de déterminer son âge. Le balisage des animaux va principalement être fait aux abords de la frontière espagnole, en privilégiant le fréquent requin bleu qui s'octroie une zonation verticale de 100 à 300 mètres de profondeur sans beaucoup de concession pour d'autres espèces. Les balises portées par les requins permettent un suivi de leurs migrations par géolocalisation dès qu'ils remontent à la surface. La durée de vie des balises est de 9 mois.

Le suivi géographique et les flux de requins mettront peut-être en évidence une particularité de la mer Méditerranée : celle de servir de nurserie aux jeunes requins, avant qu'ils ne retournent dans l'océan Atlantique par le détroit de Gibraltar ou en Mer Rouge par le canal de Suez.


Posté par anemone-clown le 29/7/2011 15:36:44