L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Commencement : Guide du débutant : Aquariophilie Eau Douce

Mise en route du bac et chimie de l'eau.

Avant d'entreprendre la réalisation d'un bac d'eau douce, il est nécessaire d'avoir une idée précise de ce que l'on veut et du rendu final. Une définition importante à connaître : le cyclage aquarium!

A. Mise en eau du bac :

Après avoir nettoyé le sable, introduisez-le dans le bac. Insérez également les éléments du décor en les calant bien et pensez à mettre les pierres en contact direct avec la vitre du fond sinon les roches risquent de bouger et de fragiliser, voir de casser, une des vitres.

La mise en eau est une étape importante, pour cela mettre une assiette au fond de l'aquarium sur le sable pour éviter de remuer le sol en versant l'eau. Remplissez l'aquarium jusqu'à moitié d'eau et vérifier qu'il n'existe aucune fuite d'eau.

Après inspection, remplissez votre aquarium dans sa totalité, allumez votre filtration, vos luminaires et votre thermoplongeur (combiné chauffant). Il est normal que l'eau soit trouble, il existe encore de fines particules de sable et des saletés du sable en suspension dans l'eau. Elles vont disparaître en 24 à 48 heures par dépôt ou dans la filtration mécanique.

Vous pouvez introduire vos plantes dès maintenant. Pensez à créer un beau massif floral en imaginant les tailles adultes des plantes.

En aquarium d'eau froide, vérifiez la stabilité du pH. Vous pouvez aussi découvrir, dans cet article, de informations précieuses sur l'élevage des Discus.

B. Paramètres de l'eau :

Nous allons ici aborder les bases nécessaires à la chimie des eaux. Nous décrirons successivement pH, TH ou GH, TAC ou KH, NO2-, NO3- et NH3/NH4+.

pH : c'est le potentiel hydrogène de l'eau, il reflète le caractère acide, neutre ou basique de votre eau.
Une eau acide a un pH inférieur à 7, une eau neutre un pH de 7 et une eau basique un pH supérieur à 7.
Il est important de le connaître pour choisir vos poissons et plantes. Il est facilement mesuré par les tests colorés du marché ou par un pH-mètre.

TH (ou surtout GH): c'est le titre hydrotimétrique, en Allemagne, on parle de GH (1°GH = 1,78°TH, 1°TH = 0,56°GH). Il permet de mesurer la dureté globale (totale) de votre eau, c'est la totalité des ions calcium et magnésium contenus dans votre eau.
Type d'eau Dureté Exemple
Très douce 0 à 5° TH Amazonie
Douce 6 à 10° TH Asie
Moyennement dure 11 à 15° TH (souvent l'eau du robinet)
Dure 16 à 30° TH Lacs Africains
Très dure > 30° TH Impropre à l'aquariophilie d'eau douce (mais le GH de l'eau de mer est > 350!)


TAC/KH : c'est le titre alcalimétrique complet. En Allemagne, on parle de KH (1° KH = 1,78° TAC). Il permet de mesurer la dureté carbonatée, en fait, le taux de bicarbonates et de carbonates contenus dans l'eau. En eau douce, la dureté carbonatée correspond à environ 70 à 80% de la dureté totale de votre eau. Il s'agit du pouvoir tampon de votre eau, mais aussi la source de CO2 pour vos plantes. On recommande un KH de 3 minimum pour éviter les variations brutales de pH.

NH3/NH4+ : ce sont l'ammoniac et l'ion ammonium. Ce sont les premiers éléments du cycle de l'azote. L'ammoniac est 100 fois plus toxique que l'ion ammonium. Dosage par test coloré.

NO2- : ce sont les nitrites, la bête noire de l'aquariophile quel qu'il soit. Ils apparaissent durant la deuxième phase du cycle de l'azote. Un taux de 0,3mg/L est fatal pour beaucoup de poissons. Dosage par test coloré. Ils devront toujours rester proches de 0, voire à 0.

NO3- : ce sont les nitrates, inoffensifs en général. Ce sont les derniers déchets du cycle de l'azote. Ils s'accumulent dans l'eau et sont assimilés par les plantes. Dosage par test colorimétrique.

C. L'eau, les bactéries et le cycle de l'azote :

Vos plantes et vos poissons doivent être placés dans un milieu vivant. L'eau venant directement du robinet ne leur permettrait pas de survivre.

Il est donc nécessaire qu'un cycle biologique se fasse avant toute introduction de poissons dans le bac.
Il faut savoir que des bactéries vont se développer pendant les trois premières semaines suivant la mise en eau de votre bac. Ces bactéries sont indispensables à la vie dans l'aquarium et permettent de réguler naturellement la décomposition des déchets végétaux et animaux.
cycle


Pour mettre en place le cycle de l'azote, on va introduire dans l'aquarium un déchet organique tel qu'une moule cuite ou une feuille de salade. On va suivre l'apparition des déchets organiques dans l'aquarium tel que sur la courbe qui suit.
azote


A la disparition du pic de nitrites, on pourra envisager l'introduction des premiers poissons.
Comme on vient de le voir, pour maintenir une qualité d'eau correcte, il va être nécessaire de la renouveler régulièrement.
Les bactéries vont se trouver sur tous les supports de votre aquarium, mais elles se retrouvent en majorité dans les masses filtrantes de votre filtre. Il est donc impératif de ne pas nettoyer toutes les masses en même temps.

D. Introduction des poissons :

Les poissons que vous aurez choisis selon le pH, GH et KH de leur habitat naturel pourront être introduit après la mise en place du cycle biologique.

Pour savoir la quantité de poissons que vous pouvez introduire dans votre bac, il existe une règle simple :
1 cm de poisson adulte = 1 litre d'eau net


Vos poissons doivent, pour cohabiter, avoir les mêmes conditions de maintenance. Il est donc important que vous vous renseigniez sur les poissons que vous voulez avant de les acheter. Lors de l'introduction de vos poissons, commencez pour les poissons les moins territoriaux et laissez-leur le temps de s'acclimater à leur environnement.

Poissons n'ayant pas leur place en aquarium : la liste est longue, mais est finalement assez courte vis à vis de ce qui est vendu dans le commerce aquariophile. Les meilleurs exemples des poissons à éviter sont les Botia (loche-clown) ou les plécos qui atteignent des tailles adultes gigantesques (plus de 50 cm).

Commentaires (via Disqus)
Disqus