L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Définition de plante carnivore

Que signifie plante carnivore ?

Définition plante carnivore:

Une plante carnivore tire une grande partie de ses nutriments par piégeage, puis consomme des animaux ou des protozoaires, typiquement des insectes, acariens, et d'autres arthropodes, mais encore de petits vertébrés. Les plantes carnivores, des herbacées vivaces à fleurs, se sont adaptées à se développer dans les endroits très lumineux où le sol est mince ou pauvre en éléments nutritifs, en particulier avec très peu d'azote, tels que les tourbières acides, les landes et des affleurements rocheux. Les proies capturées et ingérées compensent le manque d'azote du sol.

Les droséras sont des plantes carnivores:
Une plante carnivore, une espèce de droséra
La plante carnivore Drosera capensis produit du mucilage sur des feuilles modifiées, peu efficaces pour la photosynthèse, autorisant la capture d'insectes et autres protozoaires. Une plante carnivore pratique le carnivorisme.


Caractéristiques générales:

Les plantes carnivores, parfois appelées plantes insectivores, sont des plantes qui piègent et consomment des protozoaires et des animaux, en particulier des insectes et d'autres arthropodes, afin d'obtenir les nutriments essentiels à leur croissance.

Cette caractéristique unique est le résultat d'une adaptation à des environnements tels que les marécages, les tourbières ou les roches émergentes, où le sol avec une forte acidité est pauvre ou sans nutriments, et en particulier pour l'azote, le phosphore ou le potassium, qui est ainsi intégré par la plante par la digestion de protéines animales.

Autrement dit, les plantes carnivores sont des plantes herbacées qui, en réponse aux déficiences nutritionnelles de leur habitat , se sont adaptées pour extraire les nutriments de la digestion des protéines animales. Ceux-ci sont capturés au moyen de pièges plus ou moins efficaces qui résultent généralement de feuilles modifiées.

Charles Darwin fut le premier à écrire un traité sur les plantes carnivores en 1875. Vivant dans des environnements et écosystèmes très difficiles, elles sont qualifiées d'extrêmophiles.

Certaines plantes carnivores du genre Nepenthes sont capables de digérer des petits rongeurs! À l'opposé, des genres tels que Genlisea et Moose n'attrapent que des protozoaires. Les utriculaires sont des plantes carnivores aquatiques.

Voir la description de quelques plantes carnivores.


Plantes carnivores, insectivores, protocarnivores, précarnivores:

Il y a environ 600 espèces réparties dans le monde entier, classées dans environ 12 genres et 5 familles. En plus de ceux-ci, il y a aussi environ 300 espèces de plantes protocarnivores, divisées en différents genres, qui possèdent certains mais pas tous les éléments à considérer comme de vraies carnivores.

À la différence d'une plante strictement insectivore, une plante carnivore, lorsque sa taille le permet, peut capturer des vertébrés comme de minuscules grenouilles ou même de petits mammifères. Une plante insectivore (la grande majorité des plantes carnivores) est bornée au domaine des insectes. Une plante protocarnivore (paracarnivore ou subcarnivore), si elle peut piéger des proies carnées, est incapable de les digérer: elle n'en tire aucun élément nutritif.

Une plante précarnivore a la capacité de s'emparer d'animaux de petite taille mais qui ne les digère pas elle-même car elle a recours à des organismes commensaux qui effectuent cette digestion. C'est un premier chemin vers la zoophagie et le carnivorisme.


Mécanismes de piégeage:

Les plantes carnivores ont développé cinq différents types de pièges pour capturer les organismes dont elles se nourrissent. Ce sont:Pièges à fosse: les pièges sont piégés à l'intérieur d'une feuille en forme de carafe, des outres, contenant des enzymes digestives et/ou des bactéries;Pièges adhésifs, collants, à glu: la capture a lieu à travers un mucilage collant sécrété par les feuilles;Pièges à trappe ou pièges à mâchoires: après la détection d'une proie possible au moyen de parties sensibles, un mouvement rapide des feuilles les immobilise à l'intérieur;Pièges à succion, à aspiration: la proie est aspirée dans une structure semblable à une vessie, l'utricule, dans lequel un vide sous pression est généré;Pièges à nasses: elles ont des poils qui forcent la proie dans l'organe digestif.
Ces pièges peuvent également être classés comme actifs ou passifs, selon la participation de la plante verte à la capture. Par exemple, les plantes du genre Triphyophyllum présentent un piège collant passif qui fixe le mucilage mais qui n'est pas accompagné d'un mouvement ou de la croissance des feuilles en réponse à la capture de la proie. En revanche, les pièges collants des plantes du genre Drosera sont considérés actifs pour la présence de feuilles qui, avec une croissance cellulaire rapide, enveloppent les proies pour favoriser la digestion.

Il est intéressant de noter que les différents types de pièges sont spécialisés dans la capture de différents types de proies: les plantes de capture adhésive capturent de petits insectes volants, celles avec un piège axillaire sont capables de glisser de plus gros insectes volants, tandis que d'autres conviennent à la capture d'insectes du sol relativement gros.


plantation et culture:

Bien que les différentes espèces de plantes carnivores ont des exigences différentes en termes d'exposition lumineuse, d'humidité, de sol, etc., elles partagent certaines caractéristiques communes.

La plupart des carnivores nécessitent une eau osmosée, une eau de pluie ou de l'eau distillée ou déminéralisée pour ne surtout pas introduire de calcaire, et une eau acide.

Les eaux minérales (notamment des sels de Calcium) peuvent rapidement tuer la plante. Cela est dû au fait que la plupart des espèces carnivores ont évolué dans les sols acides et pauvres en éléments nutritifs et ces plantes sont donc extrêmement calcifuges et très sensibles à un excès de nutriments dans le sol. Comme la plupart de ces plantes vivent dans les tourbières, presque toutes sont très intolérantes aux sols secs. Des exceptions sont formées par quelques plantes à turbercule qui nécessitent une période de repos d'été sec et le genre Drosophyllum qui exige des conditions plus sèches de la plupart des autres carnivores.

Les plantes carnivores cultivées en plein air attirent généralement plus que suffisamment d'insectes pour répondre à ses besoins en nutriments. Une plante carnivore qui attire les insectes ne meurent pas forcément (mais c'est fréquemment le cas), mais sa croissance sera réduite. En cas de pénurie, des insectes peuvent manuellement être distribués pour compléter le régime alimentaire de la plante; l'administration d'un autre type de nutriments, comme par exemple des morceaux de viande, peut entraîner la mort du piège et la plante entière.

De nombreuses plantes carnivores ont besoin d'un environnement ensoleillé, avec une bonne photosynthèse, car cela les encourage à synthétiser des pigments anthocyanes rouge et violet (anthocyanine). De nombreuses espèces, à l'exception des espèces de Nepenthes et Pinguicula, supportent la lumière directe du soleil, pourvu qu'il soit pas trop intense, typique des plus chaudes journées d'été.

La plupart des carnivores vivent dans les marais et dans certains habitats tropicaux et nécessitent donc une forte humidité: ce sont des plantes paludéennes. Sur une petite échelle, cette condition peut être obtenue en plaçant la plante dans une grande soucoupe remplie d'eau ou en vaporisant simplement la plante tous les jours (entretien plus contraignant). Les plus petites espèces de Nepenthes poussent bien dans les grands terrariums, et idéalement en paludarium ou en combinaison avec des orchidées dans un orchidarium.

De nombreuses carnivores des climats tempérés ne résistent pas à une forte gelée, mais elles peuvent être placées à l'extérieur pour la plupart de l'année. Franchement tropicales, les Nepenthes sp. exigent plutôt une température de 20 à 30 °C pour survivre. Une culture en milieu humide chaud est obligatoire.

Les carnivores nécessitent un sol pauvre en éléments nutritifs appropriés. Beaucoup d'entre-elles apprécient un mélange de tourbe acide, de sphaigne et de sable horticole ou de la perlite dans le rapport 3:1. La fibre de coco, dérivée de la noix de coco, est un substitut acceptable pour la tourbe, en étant plus respectueux de l'environnement en n'exploitant pas les tourbières naturelles. Les Nepenthes poussent mieux dans un compost pour orchidées constitué d'écorce broyée (40%), un substrat de sphaigne (30%) et de la perlite (30%).

Voir les synonymes de plante carnivore.
Revoir la définition plante carnivore ... La définition PLANTE CARNIVORE a été vue 1176 fois. Publié le 20/09/2016. Modifié le .
Commentaires (via Disqus):