L'aquariophilie pour des aquariums modernes

Acropora, guide de maintenance : les symbioses naturelles

Les occupants, symbiotiques ou non, des acroporas sont nombreux!

En fait, les coraux branchus sont les plus occupés des coraux durs et de nombreuses espèces d'Acropora sp. servent d'hôte à de encore plus nombreux animaux marins. Les relations sont parfois symbiotiques, ou encore commensales, ou tout simplement opportunistes. Les associations des animaux avec les acroporas sont très variées. À l'inverse, les coraux ont, en milieu naturel océanique, de nombreux prédateurs, de nombreux organismes qui se nourrissent aux dépens des coraux, essentiellement en attaquant les polypes coralliens. Les organismes symbiotiques vont parfois servir de défense contre ces prédateurs.
Crabes Tetralia en symbiose avec Acropora hyacinthus

Les animaux aquatiques qui occupent les acroporidés

Limitons le champ des prédateurs aux animaux facilement visibles! Si les Acropora ont des parasites microscopiques, référez-vous à la page intitulée prédateurs et problèmes.
Les jeunes poissons-chirurgiens bleus Paracanthurus hepatus vivent autour d'une acropore

Les occupants, soit directement sur les tissus, soit en nage libre (jeunes poissons par exemple) du genre Acropora offrent une multitude d'associations! La plus fréquente qu'on rencontre en aquarium récifal concerne des jolis crabes trapèzes, aux couleurs souvent éclatantes. On peut toutefois noter que les coraux mous ont également des parasites, et là, c'est l'inverse d'une relation symbiotique ou de commensalisme.

Les coraux branchus offrent un véritable abri à une myriade d'animaux, petits pour beaucoup, mais quelques poissons occupent également l'espace entre les entrelacements de branches.

Il faut dire tout de suite qu'une première mesure de prophylaxie consiste à faire prendre aux coraux un bain d'eau douce. Par différence de pression osmotique, les parasites externes vont littéralement éclater sous le changement de salinité. Pensez juste à utiliser une eau à même température pour éviter un choc thermique au corail (quoique beaucoup supporte une immersion dans de l'eau fraîche de seulement quelques minutes).
Crabes Tetralia en symbiose avec Acropora hyacinthus

Aussi, dans nos aquariums récifaux, on trouve très souvent des petits crabes comme des Trapezia sp. (pinces pointues) ou des Tetralia sp. (pinces légèrement plus rondes) qui sont de véritables habitants naturels du corail. Malheureusement, en aquarium, le crabe symbiotique est plus un inconvénient pour le corail qu'un atout... il est surtout considéré comme un ectoparasite. Ainsi, la première photo montre un couple de crabes Tetralia sp. dans Acropora hyacinthus. La deuxième photo de crabe montre un crabe jaune et rouge du genre Trapezia sp. dans Acropora efflorescens. En effet, la plupart des crabes "symbiotiques" des genres Trapezia sp. ou Tetralia sp. sont essentiellement associés à des coraux des genres Pocillopora et Stylophora.

Sans que cela soit vraiment comparable avec des soucis d'escargots chez les plantes d'aquarium d'eau douce, les problèmes d'associations des coraux sont proches.

Commentaires (via Disqus)
Disqus